Fear the Walking Dead Saison 2 Episode 1 : la série va-t-elle prendre l'eau ?

Geoffrey Crété | 11 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
5
Fear the Walking Dead S2

En six épisodes, la saison 1 de Fear the Walking Dead n'a convaincu ni de son intérêt (l'idée de revenir aux origines de l'épidémie a vite été oubliée) ni de son efficacité. Avec 15 épisodes et des personnages désormais installés, la deuxième saison n'aura plus d'excuses.

La saison 2 reprend directement là où la saison 1 se terminait : le groupe quitte la terre ferme pour rejoindre l'Abigail, le yacht de Strand, dans l'espoir de trouver refuge ailleurs. Des avions bombardent la zone, rappelant qu'à ce stade l'humanité tente encore de contrôler la situation, et offrant aux premières minutes un beau climat d'apocalypse nocturne. Le hic : ce seront certainement les minutes les plus excitantes de ce season premiere.

 

Fear the Walking Dead S2

 

LA CROISIERE ABUSE

Ce premier épisode rassemble ainsi tous les défauts regrettables de la première saison : un manque d'efficacité, des personnages fades, et des ficelles prévisibles. Le groupe va ainsi vite croiser une embarcation de survivants en danger, et se diviser mollement entre les humanistes (la famille de héros, et plus particulièrement les deux femmes) et les pragmatiques (menés par Strand, le propriétaire du yacht). 

L'un des grands enjeux de The Walking Dead depuis plusieurs saisons (le danger est autant à l'extérieur qu'à l'intérieur) se retrouve ainsi au coeur de Fear the Walking Dead, interrogeant une nouvelle fois sur l'utilité véritable de ce produit dérivé. Difficile ainsi de ne pas projeter sur cette saison les schémas et dilemmes de la série-mère, et s'ennuyer à l'avance au-delà de l'originalité du décor maritime.

 

Fear the Walking Dead S2

 

PROBLEME DE COUPLE

Le manque de charisme des héros saute particulièrement aux yeux dans ce premier épisode. Kim Dickens, pourtant excellente dans Gone Girl et House of Cards, se retrouve ainsi figée dans une posture étrange, son visage n'exprimant jamais peur ou désespoir, alors même qu'elle détourne les yeux dans l'unique scène gore de l'épisode. Plus expressif, Cliff Curtis ne peut pourtant pas se défaire de la mollesse pas très engageante de Travis. Ce couple, censé être le coeur de la série, semble toujours se chercher, surtout face aux personnages plus précis (à défaut d'être très inspirés) de Nick et Alicia.

L'épisode tente par ailleurs d'installer des conflits clairs dans le groupe. Chris encaisse la mort de sa mère, mordue et abattue par son père, et Strand se présente comme un ennemi potentiel en éveillant des soupçons sur ses motivations réelles. Là encore, rien de bien neuf à ce stade, d'autant que tout ceci donne encore une fois l'impression d'être en avance sur l'intrigue et les personnages. Seule une scène sous-marine, en suspens, étonne et intrigue, et laisse penser que la série est totalement capable d'exploiter le décor.

 

Fear the Walking Dead

 

PIEGE EN HAUTE MER

Là réside encore tout le problème de Fear the Walking Dead : la sensation de savoir, avant les personnages, ce qui se trame. Savoir que l'apocalypse arrive dans la saison 1 ; que le mystérieux Jack qui drague Alicia avec du David Bowie à la radio risque d'être une menace ; que Strand et Madison vont inévitablement s'affronter. Cette envie d'appuyer sur la touche "avance rapide" pour enfin rentrer dans le vif du sujet est un vrai problème pour une série censée éclairer le début de la fin du monde, qui ne remplit en rien son contrat original.

Et comment ne pas sans cesse se questionner sur les décisions des personnages quand Nick décide de s'aventurer dans l'épave d'un bateau au milieu des zombies, parce qu'il entend un bruit ? Que ce bruit est sans surprise un zombie, qui bien évidemment ne réussira pas à le mordre dans cet espace pourtant confiné ? Lorsque Nick ressort avec un carnet de bord protégé dans une pochette étanche, et que tout créé un petit suspense (le temps que Nick et les autres rejoignent l'Abigail, Strand repère un autre bateau qui arrive sur eux), Fear the Walking Dead rappelle encore une fois son manque de finesse, son écriture artificielle. Au point qu'on se demande si quelqu'un a vraiment la foi dans ce spin-off.

Reste donc à espérer que les personnages prendront vie face à l'adversité (chose là encore évidente dans The Walking Dead), que la dynamique du groupe se dessinera dans le combat, et que les scénaristes sauront exploiter le côté Calme blanc de l'intrigue dans les prochains épisodes.

 Fear the Walking Dead S2

 

 

photos associées

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Matav
15/04/2016 à 10:27

Effectivement c'est mal parti pour cette saison 2, avec un épisode pendant lequel on s'emmerde et qui nous laisse sur notre faim! Vivement un peu d'action et des personnages un poil plus intelligents... C'est tout de même un drame que l'ensemble des séries apocalyptiques se focalisent à chaque fois sur des écervelés.

dreamon86
11/04/2016 à 20:23

Saison 1 vu en blu-ray dernièrement et bien je regrette mon achat, série chiante sans intérêt comme les acteurs bref une poubelle... J'avais espoir que la saison 2 relèverait le niveau et bien ça a l'air mal parti.

Flash
11/04/2016 à 19:24

Rien à sauver dans cette série, à part, la méga bonne MILF Kim Dickens.

Jet privé
11/04/2016 à 18:59

Tout est dit . Cette série est une daube qu'il faut enterrer rapidement

KibuK
11/04/2016 à 16:55

Visuellement dégueulasse. Tout est presque filmé sur fond vert. Ça se voit ou ça se ressent à chaque plan.

votre commentaire