X-Files Saison 10 Episode 5 : Trip et Nostalgie, la critique

Simon Riaux | 18 février 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
14
episode 5 Babylon

 

Sur le papier, ce Babylon est probablement l’épisode le plus riche thématiquement que la nouvelle fournée de la série de Chris Carter nous ait offert jusqu’à présent. Retour du religieux, questionnement sur la foi, le poids du Verbe, l’impact de la suggestion, le rapport à la croyance, la figure des doubles servant de miroirs à nos héros, le tout avec une alternance de drame, de comédie, voire d’absurde, supposée assurer les ruptures de ton de l’épisode. Une richesse apparente que le show ne semble absolument plus capable de gérer et qui aboutit ici à un ratage aussi spectaculaire qu’intégral.

episode 5 Babylon

Mulder et Scully sont donc contacté par un duo de jeunes agents symbolisant leur duo originel (un homme décidé à croire, une sceptique cartésienne) et les singeant jusque dans leur apparence. Le procédé n’est pas nouveau dans la série et n’a hélas pas grand-chose à nous apporter. En effet, il sera ici plus souvent question de grossir le trait que d’affiner la relation entre les personnages. Cette relation ayant déjà régulièrement été au cœur du récit depuis la reprise d’X-Files, le procédé paraît d’autant plus superfétatoire et vain.

Le temps perdu à nous rappeler les différences entre les protagonistes, le bon vieux temps ou le chemin qu’ils ont parcouru a deux effets néfastes sur l’épisode : mettre en évidence combien le charme du duo s’est évaporé et surtout étouffer le reste de l’intrigue.

episode 5 Babylon

Car en s’attaquant à un sujet aussi épineux que le terrorisme et le rapport au fait religieux (voire à l’intégration, lors de deux séquences particulièrement grossières), la série avait besoin d’un peu de temps pour nuancer son propos. Las, le scénario avance donc à coup de gros, d’énormes sabots et enfile les clichés terriblement lourds.

Pire, l’intermède comique lors duquel un Mulder complètement défoncé goûte aux joies du Texas vient encore rappeler combien l’œuvre de Chris Carter semble perdue esthétiquement. Le pauvre David Duchovny joue ainsi les comic relief, suivi par un malheureux filtre flou, le temps d’une interminable séquence arythmique, à la photo encore plus commune (ringarde ?) que le reste de l’épisode. Et tout cela avant une vision d’une laideur rarement atteinte sur un écran, qu’un morceau de Tom Waits tente péniblement de racheter.

episode 5 Babylon

A vouloir trop en faire cet épisode 5 de X-Files démontre implacablement que cette saison en forme de best-of manque cruellement de direction. Jusque dans sa mise en scène, le chapitre paraît simultanément daté et sans âge.

Le coup de grâce sera finalement porté par une conclusion dont on a bien du mal à saisir si elle est un clin d’œil déiste ou une tentative d’humour maladroit. Reste que voir nos héros enfiler des lieux communs dans les prés après avoir démantelé une cellule de terroristes islamistes demeure d’un mauvais goût inédit pour X-Files.

Avec son dernier épisode et le retour de l’arc mythologique, le show n’aura plus droit à l’erreur. Rendez-vous la semaine prochaine, pour découvrir si Chris Carter est effectivement parvenu à concocter une conclusion à la hauteur des attentes.

episode 5 Babylon

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
fab
24/02/2016 à 16:40

Je sais pas mais on a pas vu la méme série. Je la trouve excellente jusqu'a présent.

claypool
23/02/2016 à 19:18

Moi j'ai adoré cet épisode comme le précédent :) Tout le monde semble avoir oublié que x files était une série pétrie d'humour dans ses premières saisons et le fait que le show retourne aux sources et accepte de s'auto parodier et de se foutre ouvertement de ses clones télévisuel je trouve sa génial. Faut pas oublier que l'humour était présent dans d'autres séries comme twin peaks dont x files est le direct descendant et je trouve ce manque de sérieux génial.
De plus les mecs cité moi une seule série capable de mélanger la sf, de balancer un attentat terroriste au début de l'épisode et de s'amuser à faire un truc autant wtf ?!
Un épisode comme sa dans une série française c'est inimaginable !!! Alors les mecs détendez vous c'est peut être pas parfait mais c'est cool, fun et surement un épisode l'un des plus audacieux pour les canons du genre :)

Baneath88
18/02/2016 à 22:29

C'est pas croyable ce qu'il faut lire comme inepties. Alors parce qu'on rejoint l'avis de la critique sur cet épisode fait de nous un mouton?
Il va falloir apprendre à retirer ses œillères avant de débiter de pareilles absurdités. Cet épisode 5 est pour moi un gros pétard mouillé, peu subtil et absolument pas maitrisé. Jamais on ne sait où on va (comédie, thriller, trip nostalgique), le duo de "successeurs" (j'espère vivement qu'il n'en sera rien) n'est pas à la hauteur, et la réflexion finale est assenée avec tant de lourdeurs...Chris Carter semble complètement dépassé par sa création, parce qu'à aucun moment le 1er épisode et celui-ci ne m'ont paru cohérent ou à la hauteur de ce que X-Files était à mes yeux. Une série mythique et pertinente, dont l'arc principal était clair, prenant et maitrisé de main de maître (en tout cas jusqu'à la cinquième saison, selon moi).
Chris Carter avait des idées, c'est clair. Certaines auraient pu être excellentes. Le problème, c'est qu'à trop vouloir en faire et en dire, on se retrouve avec gloubi-boulga sans saveur.
Là où les autres "pères" de X-Files (Glen et Darin Morgan, James Wong) ont su soigner leurs Loners avec plus de talent et d'intelligence. Leurs épisodes ne sont peut être pas parfaits (Founder's Mutation et Home Again paraissent un peu bruts) mais ils témoignent d'une affection et d'une bien meilleure compréhension de l'univers X-Files.
Donc, avant de sortir l'argument débilitant de "mouton" ou le sempiternel "vous avez rien compris", il serait peut être de bon ton d'apprendre à mieux lire les critiques émises à l'égard des épisodes réalisés par Chris Carter et non de toute la saison.

Plagieur
18/02/2016 à 11:49

Hey Tooms, ça t'emmerde pas de copier quelqu'un d'autre ? Si t'as rien d'original à dire, postes le lien vers le message que tu as copié au lieu de te faire passer pour quelqu'un d'autre.

Plagier du sujet sur X-Files sur le forum de Perdusa.

Non, ce n'est pas flatteur de se faire copier.

StarLord
18/02/2016 à 09:22

"Certains sont déçu par cette saison mais si vous etes pas satisfait, beh évrivez des scénario pour la série on verra si vous faites mieux, sachez qu'il est difficile de mélangé croyance et paranormal"

Argument completement bidon! Chacun son métier, pas besoin d'être scénariste pour donner son avis de la même manière qu'il n'est pas nécessaire d'être cuisinier pour apprécier un plat au restaurant!

ok man
18/02/2016 à 08:09

A l'heure actuelle du retour des séries "majeurs d'antan, je ne serai pas surpris qu'on nous concocte du stargate univers. ce serait bien , n'est-ce pas ?

ok man
18/02/2016 à 08:06

Pour ma part, je prends ce qui est donné, et je ne critique pas. Je préfère savourer tel que c'est plutôt que de "pleurer" sur ce que ce n'est pas. Retrouver ces persos après tant d'années, il fallait les apporter avec leur passif commun et leur évolution personnelle. Donc extraordinaire. Quant au choix des thématiques, ça se discute. Mais cela reste toujours une question de goût.
Je ne serai pas étonné de voir un passage de relais avec cet épisode 5. C'est gros comme une maison. On verra bien d'ici quelques mois.

angelucky
17/02/2016 à 23:53

Certains sont déçu par cette saison mais si vous etes pas satisfait, beh évrivez des scénario pour la série on verra si vous faites mieux, sachez qu'il est difficile de mélangé croyance et paranormal

Projet arctique
17/02/2016 à 22:58

La critique du site et certains commentaires me font bien rire.

Personnellement grand fan d'x-files, même obnubilé par la série depuis 94-95 que je connais vraiment par coeur je vais vous dispenser un avis, sur ce revival en général et cet épisode en particulier.
L'épisode premier était légèrement bancal, la reprise de la mythologie était un gros risque et le premier épisode donnerait forcément le ton au reste, pourrait-on croire. Même s'il n'est pas un épisode exceptionnel, il reste très bon à bien des égards, à commencer par la réalisation qui mêle esthétisme de la periode carlifornienne (apres la saison 6) au décor de Vancouver (saison 1-5). L'épisode 3 de Darin Morgan est superbe et très drôle et j'ai retrouvé avec joie celui qui avait initié le ton comique et auto-caricatural de la série.
James Wong et Glen morgan, épisode 1 et 4 s'en tire le moins bien, leurs loners sont assez classiques, que ce soit en terme de réalisation ou de scénario. Ce n'est pas mauvais mais c'est loin d'être transcendant, ceci étant pour un fan c'était assez jouissif de retrouver deux des maîtres qui ont fait la série, et retrouver la saveur de leurs pattes inimitables. On peut aussi ajouter que leur coté classique et sérieux donne un équilibre, sur une mini série à six épisodes (et oui c'est très court pour convaincre). Ma foi s'il avait fallu en choisir deux c'est eux que j'aurai choisi. Glen Morgan nous a sorti une fin tellement ouverte qu'elle n'a pas de fin, en gratifiant d'un épisode politique sur un sujet brulant aux USA depuis 2007, la grande pauvreté qui sévit de plus en plus là bas. Wong quand à lui avec l'épisode deux nous replongeait dans les codes antiques de réalisation qui ont forgées la série et qu'il avait lui même créé avec Morgan (gilligan n'a jamais fait partie des fondateurs de la série...), c'était particulièrement intense pour les fan bien que l'épisode ne restera pas parmi les meilleurs épisodes du show. .

Cet épisode 5 est superbe, c'est du grand Chris Carter. Le choix de la thématique n'est pas facile, ni cliché, au contraire, c'est le débat sur toutes les lèvres de part le monde entier. C'est un sujet délicat, éculé etc; un très gros risque de sa part, il se mouille ici. Il y fait preuve d'un certain réalisme, nuance des discours, oppose des idées et surtout allège cela avec beaucoup d'humour et un message final de qualité.
Le duo miller/einstein, sert de plateforme à une certaine nostalgie (ce qui a été le cas tout le long de la mini série et c'est bien normal, on est là pour ça!) et surtout à l'humour. Enfin la séquence tant décrié de mulder defoncé, et bien la série ose, elle se lâche, nous fait rire, donne la possibilité a duchovny (ainsi qu'anderson dans l'episode 3) de se lâcher, de jouer différents registres.


On finit par une séquence finale qui verse peut-être dans le sentimentalisme; mais honnêtement quand on voit où le monde en est arrivé depuis la fin du show, merci à carter de donner quelques mots de bons goûts à cette foutue planète qui se dégrade et régresse. C'est finit l'ère clinton, aujourdh'ui c'est l'ère de l'opinion, celle des imbéciles qui pensent tout savoir quand toutes leur pensées leurs sont dictées et prémachées par les médias, c'est l'ère de la haine, des réseaux sociaux et de la perte de nos identités. C'est l'ère de la peur de la guerre etc. Vous voudriez qu'il dise quoi? Qu'il eclipse le sujet pour nous sortir six loners sans intérêt? Carter s'est toujours servi du show pour faire passer des messages sur le monde qu'il l'entoure. Je pense que vous devriez regarder les sept premières saisons une bonne dizaine de fois au moins, peut-être qu'alors vous finiriez par comprendre un peu ce qu'est x-files, ce que c'était et ce que c'est encore.


Je pense que l'épisode 6 (deuxieme partie du 1 donc) va être très bon.


Vous n'avez pas aimé, vous êtes déçus raleurs etc? J'en suis bien désolé pour vous. Personnellement je n'aurai jamais pu croire que mes deux séries fétiches reviendrait un jour à l'écran (twin peaks revient bientot...). C'était un pari osé et plutot que de verser dans du scepticisme et de la critique et bien moi je me fais plaisir. Alors on pourra me reprocher mon manque d'objectivité du a mon amour incondtionnel pour la série, en attendant la série je la connais, je l'apprécie, je la soutiens. Donc encore désolé, ne vous reste plus qu'a allez déverser vos opinions, votre haine et votre désarroi sur votre mur facebook. A bon entendeur...

Mordhogor
17/02/2016 à 19:20

J'ai toujours autant hâte de découvrir ces épisodes (ce sera bientôt pour ma part, sur M6, comme au bon vieux temps). Je n'en attends pas des miracles, partant du principe que relancer une telle série avec seulement 6 épisodes était mission impossible. Ce sera le plaisir de retrouver ces agents si spéciaux...

Plus
votre commentaire