What If...? : que vaut la série d'animation Marvel qui réécrit l'histoire du MCU ?

Arnold Petit | 11 août 2021 - MAJ : 11/08/2021 14:03
197
affiche française

Après WandaVision, Falcon et le Soldat de l'Hiver et Loki, qui ont plus ou moins séduites par leur qualité fluctuante (on a en parlé en vidéo ici et ici), la Phase 4 du MCU se poursuit sur Disney+ avec le premier épisode de What If...?, première série d'animation de Marvel dans son univers étendu, désormais multivers étendu depuis la fin de la série consacrée au Dieu de la Malice.

 

photoVOUS NE PASSEREZ PAAAAAAAAS


LE JEU DES 7 DIFFÉRENCES

Maintenant que les branches du multivers peuvent pousser librement après le dernier épisode de Loki (sur lequel on est revenu en détails), Marvel propose de montrer ces différents mondes possibles et imaginables dans sa nouvelle série d'animation, comme dans les comics dont elle reprend le nom et le concept.

Imaginer ce qui aurait pu se passer si tel événement s'était passé différemment ou n'était jamais arrivé est un principe auquel tout le monde a déjà pensé au moins une fois dans sa vie, qui a donné lieu à un nombre incalculable d'oeuvres de fiction (on vous conseille l'excellente For All Mankind à ce propos) et dont s'est même emparé la communauté scientifique avec la théorie des mondes parallèles. Alors avec une galerie de personnages aussi vaste et un univers aussi riche que ceux de Marvel, What If...? est forcément fascinante pour ses expérimentations narratives, qui conjuguent la nostalgie des souvenirs et le plaisir de l'inconnu.

 

photoLe Gardien

 

Comme dans l'oeuvre originale, ce voyage à travers une infinité d'univers se fait en compagnie d'un des Gardiens, ces êtres cosmiques qui observent les autres individus du multivers sans interférer. Un narrateur omniscient doublé par Jeffrey Wright, qui rappelle ce qui s'est passé à ceux qui auraient oublié, apporte des précisions pendant le récit et tiendrait presque le rôle de Neil deGrasse Tyson dans la série Cosmos : Une odyssée à travers l'univers, la poésie métaphysique en moins.

Pour son premier épisode, What If...? choisit de revenir sur l'histoire de Captain America, et plus particulièrement de Peggy Carter, en modifiant un petit détail qui bouleversera tout le reste : au lieu de quitter la pièce au moment où Steve Rogers allait recevoir le Sérum du Super-Soldat, elle reste avec les autres. Le jeune soldat étant blessé dans l'attaque des agents d'HYDRA, Peggy prend sa place dans la machine d'Howard Stark et acquiert les pouvoirs surhumains qui lui étaient destinés, devenant ainsi Captain Carter.

 

photoHa oui, ça fait des gros bras ! 

 

WONDER CARTER

Même si elle a prouvé sa valeur dès Captain America : First Avenger et eu le droit à sa série sur ABC, Agent Carter, Peggy Carter (Hayley Atwell) est un personnage plus que secondaire dans le MCU, défini comme l'amour perdu de Steve Rogers jusqu'à ce qu'ils soient réunis dans Avengers : Endgame. Il est donc plus que réjouissant qu'elle soit exploitée au premier plan, et pas seulement pour être une version féminine et britannique de Captain America. Malgré ses nouveaux pouvoirs, la jeune femme reste quand même confrontée au machisme de ses supérieurs et la série continue ce que le film réalisé par Joe Johnston avait déjà commencé autour du personnage en dévoilant sa force de manière explicite.

Dans un sens, l'épisode prouve que Peggy méritait d'obtenir les pouvoirs de Captain America autant que Steve Rogers, mais que les préjugés et le sexisme de l'armée l'en ont privée et qu'elle a donc été obligée de contribuer à l'effort de guerre d'une autre façon, comme l'a montré Agent Carter. Cette fois, c'est elle qui mène l'assaut, sauve le monde et devient une super-héroïne digne de Wonder Woman avec son épée et son bouclier.

 

photoPeggy Carter ou Diana Prince ?


Avec une facilité déconcertante et un rythme effréné, l'intrigue se déroule toute seule et repose d'abord sur les surprises et les rebondissements. Bien évidemment, la série s'amuse à reprendre le scénario et des séquences de Captain America : First Avenger, comme l'introduction avec Crâne Rouge et le Tesseract dans l'église norvégienne ou la fameuse séquence du train, bien différente cette fois.

Dès les premières minutes, What If...? multiplie les références au MCU et récompense les fans de Marvel de leur fidélité en faisant appel à tout ce qu'ils ont vu ces treize dernières années. À défaut d'être un Super-Soldat, Steve Rogers forme un duo à la Stargirl et S.T.R.I.P.E. avec Captain Carter grâce à l'armure d'Howard Stark, baptisée l'Hydra Stomper (qui pourrait être vue comme l'ancêtre de l'Iron Monger) et les autres personnages du film sont également présents pour faire de la figuration, de Bucky Barnes au docteur Zola en passant par Dum Dum Dugan.

Le sérieux et la gravité des films du MCU et des comics d'origine ont cédé la place à une ambiance bien plus légère, avec encore plus d'humour, qui correspond assez bien à la série. En revanche, malgré tous ces changements, l'amour entre Peggy Carter et Steve Rogers reste immuable, comme s'il représentait une des constantes fondamentales du multivers. Une subtilité plutôt touchante, qui prouve aussi que la série a plus d'ambition que de jouer avec la continuité de l'univers de Marvel.

 

photoInséparables

 

DESTIN ANIME

En optant pour de l'animation, What If...? s'affranchit de (presque) toutes les limites et peut donc montrer toute l'étendue des pouvoirs de Captain Carter, avec autant de puissance et de spectacle que dans les pages d'un comic book, mais surtout, avec de longs plans travaillés et un montage qui laisse (ENFIN !) le temps de comprendre et d'apprécier ce qui se passe lors d'un combat face à une tripotée d'ennemis. De ce point de vue, les scènes d'action ne déçoivent pas et sont assurément les meilleures (comme c'est souvent le cas dans les films et séries d'animation du genre). Les designs sont plutôt corrects et certains décors comme la Porte de Brandebourg sont même assez réussis.

 

photoSuicide Squad

 

Cependant, il y a largement de quoi être déçu. Dans l'ensemble, la série animée souffre d'un manque évident de dynamisme, de fluidité, aussi bien dans les expressions sur les visages des personnages que pour un simple mouvement. Cette animation numérique pataude frappe presque autant que le doublage sans âme de certains acteurs et nuit largement à la série, en dépit de ses qualités graphiques et d'une palette de couleurs plus attrayante que dans certains films du MCU.

D'autant que ce premier épisode propose des passages vraiment excitants, comme avec ce portail interdimensionnel duquel sort une créature tentaculaire, peut-être Monstro, la pieuvre géante créée par Stan Lee et Jack Kirby tirée du numéro 8 de Tales of Suspense.

 

photoSalade de poulpe au menu


La fin de l'épisode confirme bien que l'arc narratif autour de Captain Carter continuera d'être développé dans une deuxième saison d'ores et déjà annoncée, et le personnage a clairement le potentiel pour prendre vie dans les films du MCU sous les traits de Hayley Atwell (avec beaucoup de musculation et quelques tricheries numériques).

Quasiment tout le charme de What If...? repose dans son concept amusant, mais la série animée l'exploite avec suffisamment d'intelligence et de bonne volonté pour pallier les défauts d'animation et de narration. Cependant, comme les prochains épisodes devraient ressembler au premier visuellement, espérons que Marvel a trouvé de quoi nous divertir pendant les huit prochaines semaines, sinon, ce voyage à travers le multivers risque d'être long.

What If...? est disponible depuis le 11 août sur Disney+, avec un nouvel épisode chaque mercredi

 

affiche française

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Grift
19/08/2021 à 18:02

@surpris.
<Spoiler> ils ont capturé Steve Roger, dont l'armure était alimenté par le tesseract</Spoiler>

Surpris
18/08/2021 à 19:27

Personne n'a trouvé bizarre qu'à la fin Crâne Rouge ait le Tesseract ? Y a que moi qui ne comprends pas d'où il l'a récupéré ?

Raiden
12/08/2021 à 19:14

L'animation est très propre et à un style bien à lui faut arrêter de se basé sur des animation que vous avez "l'habitude" de voir autre part

Sinon pour un épisode 1 ça reste très cool à voir par la suite mais ça fais agréablement passer le temps en attendant les autres série live comme Hawkeye etc

Moixavier58
11/08/2021 à 21:55

Donc autant les relire en comics

Rayan
11/08/2021 à 21:48

Ce 1er épisode était prévisible niveau histoire et je dirais même que celui de t'challa en star lord aussi, c'est en gros first avenger en animation avec quelques rares différences

Gégéleroutier
11/08/2021 à 21:26

Elle m'a tout de suite fait penser à Wonder Woman et dès qu'elle prend une épée je n'ai plus vu de différence autre que sa tenue. Bref un pétard mouillé pour l'instant.

yannski
11/08/2021 à 13:07

Me suis arrêté au bout de 10 minutes. C'est du Marvel pur jus, 'est mièvre et mercabtile : pour apprécier certaines scènes il faut avoir vu les 35 films, 2 séries, 468 comic books précédents...

jorgio6924
11/08/2021 à 12:25

Je trouve le 1e épisode bien sympa.
L'animation ne m'a pas choqué.

Par contre, je trouve le principe assez bancal.
Il y a beaucoup d'accélération, de survols sur des éléments connus mais avec des personnages différents et cela se traduit par un manque de consistance des personnages et pas beaucoup d'attachement de ma part.
C'est agréable mais sans plus pour l'instant.

votre commentaire