Loki saison 1 épisode 6 : vers l'infini et au-delà pour Marvel

Arnold Petit | 14 juillet 2021 - MAJ : 14/07/2021 19:54
460
Affiche française

Après avoir déambulé dans les couloirs du Tribunal des Variations Anachroniques, rencontré son pendant féminin, survécu à une apocalypse sur Lamentis-1 et encore une fois échappé à la mort aux côtés des autres versions de lui-même, Loki poursuit son enquête dans un dernier épisode qui va tout changer pour l'univers de Marvel. Au moins.

 

photoPas terrible la villa pour cet été

 

LE CRÉateur

Dès son premier épisode, Loki s'est imposé comme une des créations les plus intéressantes de Marvel et n'a cessé de surprendre, confirmant chaque semaine que la série consacrée au Dieu de la Malice méritait tout notre intérêt. Contrairement à WandaVision, qui a sacrifié son originalité pour vite reprendre les poncifs des autres productions de Marvel Studios, ou à Falcon et le Soldat de l'Hiver, qui n'était rien de plus qu'un film du MCU découpé en six parties, Loki a parfaitement su exploiter son format, ses personnages et son intrigue.

Alors que le genre variait du fantastique au buddy movie en passant par la comédie romantique ou la science-fiction pure et dure, la série prenait le temps d'étudier le personnage de Loki (Tom Hiddleston), sa nature profonde de super-vilain et ce qui le différencie des autres versions de lui-même. Embarqué malgré lui dans une enquête à travers le temps, l'Asgardien a alors entamé un voyage initiatique et introspectif aux côtés de Sylvie (Sophia Di Martino) pour se venger du Tribunal des Variations Anachroniques.

D'épisode en épisode, la relation entre les deux personnages s'est développée et les révélations se sont enchaînées les unes après les autres (certaines plus prévisibles que d'autres), mais la série a quand même su entretenir le mystère jusqu'au bout concernant l'identité de celui qui a créé le TVA, dévoilant tout peu à peu son potentiel.

 

photo, Sophia Di Martino, Tom HiddlestonMaintenant, donne-nous des réponses ou ça va saigner

 

Après avoir vaincu Alioth avec l'aide du vieux Loki (Richard E. Grant) dans les méandres du Néant, Loki et Sylvie entrent donc un autre lieu étrange, où ils sont accueillis par des effets spéciaux toujours aussi saisissants et une Miss Minutes plus inquiétante que d'habitude. Encore une fois, la direction artistique et les décors sont sublimes et l'obscur intérieur du château gothique dégage une atmosphère pesante, presque horrifique. Après avoir refusé tout ce dont ils ont toujours rêvé, le couple fait enfin face au créateur du TVA.

Et donc, sans aucune surprise, il s'agit bien du grand méchant annoncé avant même le début de la série : Kang le Conquérant. Enfin, un de ses variants, présenté comme Celui Qui Demeure (en référence au nom du dernier directeur du TVA dans les comics), incarné par un Jonathan Majors qui crève l'écran pour cette première apparition extrêmement théâtrale, tout en surjeu, qui correspond parfaitement au reste de l'épisode.

 

photo, Jonathan MajorsBonjour, installez-vous, le spectacle va commencer

 

 

THE TREE OF LIFE

Enfermé dans sa Citadelle de la Fin des Temps, sorte de Xanadu spatio-temporel dans lequel il régit la chronologie de l'univers, ce personnage enjôleur et énigmatique pourrait être vu comme un mélange de Willy Wonka et de l'Architecte dans Matrix Reloaded. Orgueilleux et calculateur, il s'amuse avec Loki et Sylvie, puis leur explique ses motivations avec une petite présentation des principes du multivers et de la guerre multiverselle que ses variants ont mené.

Encore une fois, des raccourcis béants sont utilisés pour rapidement introduire le concept et poser le contexte pour les prochains projets de Marvel, mais plutôt que de céder au traditionnel combat avec de gros effets spéciaux immondes, la série sait rester sobre et installe une tension croissante tout au long du long monologue d'exposition.

Alors que Loki et Sylvie pensaient être enfin libres de leurx choix, comme il le fait remarquer à Miss Minutes, Celui qui Demeure leur révèle que tout était prévu depuis le début, ce qui ramène aux questions de fatalisme et de libre-arbitre que le premier épisode avait déjà posé. Excité comme un créateur admirant son oeuvre prendre vie, il se présente alors comme un mal nécessaire, qui doit continuer son travail afin de préserver un certain équilibre, aussi injuste soit-il.

 

photo, Gugu Mbatha-RawTrouve-moi un endroit au chaud où je peux me faire oublier avant de revenir faire un cameo

 

Devant ce dilemme, un duel entre les deux variants débute, chacun laissant sa véritable nature prendre le dessus. Un court affrontement plus tragique que spectaculaire, se terminant par un baiser qui va certainement déchaîner les passions. Pendant ce temps, Mobius (Owen Wilson) règle ses comptes avec Ravonna Rensalyer (Gugu Mbatha-Raw) et B-15 (Wunmi Mosaku) détruit le TVA de l'intérieur en révélant la vérité aux autres employés, mais l'épisode leur consacre tellement peu de temps et d'efforts qu'ils ne font vraiment qu'acte de présence, seulement pour prouver qu'ils seront plus tard.

Finalement (et facilement), Sylvie se débarrasse de Loki et décide d'ouvrir la Boîte de Pandore, ce qui élève assurément les enjeux pour la suite de la série, qui aura le droit à une deuxième saison comme le révèle une image post-générique. Assez logique vu le succès qu'elle a eu et après ces six épisodes qui ont surtout servi à refaire de Loki un antihéros et d'introduire tout un tas de concepts autour du multivers, en plus d'un nouveau personnage féminin et d'un nouvel antagoniste.

En soi, après les déceptions successives de WandaVision, Falcon et le Soldat de l'Hiver et Black Widow (dont vous pouvez lire notre critique ici), cette première saison de Loki peut être considérée comme le véritable lancement de la Phase 4, celui que tout le monde attendait et qui a su nous satisfaire de bout en bout.

 

photo, Sophia Di Martino, Tom HiddlestonPour toujours et à jamais ?

 

Maitenant que les branches de l'Éternel Flux Temporel peuvent proliférer à foison, plusieurs versions alternatives des personnages de l'univers étendu de Marvel vont coexister dans ce tout nouveau multivers, ce que va dévoiler la série What If...? avant qu'un ou plusieurs de ces variants se retrouve malencontreusement dans Spider-Man : No Way Home et que la situation dégénère dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness, jusqu'à Ant-Man and the Wasp : Quantumania, avec l'affrontement face à Kang le Conquérant. Ce dernier épisode est peut-être la fin d'une aventure passionnante, mais surtout le début de quelque chose de plus grand (et plus bordélique) pour le MCU. Réjouissons-nous ?

Le dernier épisode de Loki est disponible sur Disney+, comme les précédents.

 

Affiche française

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Tuyen
16/07/2021 à 01:40

J'ai pas compris. Quelqu'un peut il m'expliquer cet épisode ? Ils voyagent dans le temps, mais toujours dans cette bonne vieille dimension.. alors qu'est ce que vient faire dans cette histoire les mondes parallèles?

Yellow submarine
15/07/2021 à 22:31

Voilà une série généreuse qui pousse son concept à fond sans rien freiner.

Je craignais d’une pirouette pour ne pas présenter kang et puis finalement non, ils nous le présente et de la meilleure manière.

Et puis Mon dieu que j’aime Jonathan Majors.
Je l’ai adoré dans loftcraft country et là il est plus que excellent. Ce qui est chouette est qu’il va probablement interpréter plusieurs version différente de ce personnage plutôt complexe.

Rien que sa présence et ses explications compense le peu d’actions de cet épisode.

En tout cas ils sont fort Marvel, on se demandais comment faire plus puissant qu’un thanos ? La maîtrise du temps est plus vertigineux mais tellement plus stimulant.

Vivement d’en savoir plus.

Cat24
15/07/2021 à 16:04

J'ai adoré cette série et la fin, enfin un fin ouverte. Tout était parfait images, decors, musique, scénario et interprétation. D'une qualité et d'une créativité bien supérieure à Wandavision et surtout à The Falcon and the WS.

JR
15/07/2021 à 11:59

@rientintruc

Je crois que je vous aime autant que Rayan.

rientintinchti
15/07/2021 à 11:54

Salut les petits zozios.
Oui, je sais que je vous ai manqué mais je resurgirai à l'improviste de temps en temps.
Soyons sérieux deux minutes!!! zavez pas hontge de regarder des daubes de ce genre?? Voyez pas qu'ils vous abrutissent avec leurs produits lisses et sans âme disney/marvel qu'on vous balance par terre pour que vous picoriez toute ces graines avariées comme de la poulaille pressée d'aller à l'abattoir...
Ayez une vue d'ensemble et prenez conscience que derrière le divertissement se cache la diversion....
Ils vous endorment tout se faisant du fric sur votre dos....
Réveillez-vous!!!

JR
15/07/2021 à 08:48

@rayan

Il fait référence à un vieux film... Par rapport à... Enfin... La route tout ça, et quand ils prennent la voiture...
Nom de Zeus! Team1erdegré

Rayan
14/07/2021 à 19:52

@Dehem what ??????? Gars va voir autre chose digne de...

Ton cerveau qui n a pas l'air d être très développé

Rayan
14/07/2021 à 19:50

C'est Immortus, une version plus pacifique de Kang, celui qui représente la statue à la fin c'est beaucoup moins drôle d avoir affaire à lui

Dehem
14/07/2021 à 19:46

Terriblement déçu pour ma part ...
Tout ça pour ça... Kang est un clown qui gesticule.. tagada tsoin tsoin, c'est moi le vilain..
Et le multivers... un merveilleux mot pour dire " ta gueule, c'est magique, c'est pas une incohérence, c'est le moultiveuuurse... tout fonctionne, c'est un variant "

-Mais Mobius, la route est trop courte pour atteindre 88 mph
-Tais toi Loki, dans le moultiveurse, pas besoin... de route.

Arnaud (Le vrai)
14/07/2021 à 18:44

Je suis un chouilla mitigé par la faim (meme si on est clairement plus du coté positif quand meme)

Globalement la serie a ete bonne, c'est une evidence. Bien au dessus (a mes yeux) des deux precedentes.
Ce dernier episode me laisse neanmoins sur ma faim. A la fin de l'episode je me suis dit que ca pouvait pas etre fini, pas comme ca ... ben si.
On arrive pile poil dans ce que je redoute, si tu mates pas les series, tu comprendras pas les films. La serie a finalement servi de tremplin a ce que tout le monde attend depuis un moment, le multivers. Perso que ce soit chez DC ou chez Marvel en comics, j'ai jamais accroché au multivers. On va voir ce que ca donne dans le MCU

Au rayon des bonnes choses je suis tellement content que ce soit Kang (meme si il dit jamais son nom ... concretement si le mec n'avais pas ete casté pour AntMan ... ben on ne saurais pas qui est le mechant (on s'en douterait fortement, surtout quand il dit qu'on l'appelle, entre autre, le conquerant).
Jonathan Majors surjoue a mort, mais il le fait vraiment tres tres bien. A voir quand il va jouer d'autres versions de lui-meme maintenant (parce qu'au final j'ai pas reellement reconnu le Kang que je connais, dans son comportement et ses decisions. Gageons que le grand mechant Kang sera un autre variant)

Bilan: tres bonne serie mais avec une fin qui n'en est pas vraiment une. C'est dommage, mais c'est tellement au-dessus des deux precedentes que ca va, on ne fait pas la fine bouche

Plus
votre commentaire