Outer Banks saison 2 : critique d'une aventure fatiguée sur Netflix

Mathieu Jaborska | 2 août 2021 - MAJ : 02/08/2021 16:20
Mathieu Jaborska | 2 août 2021 - MAJ : 02/08/2021 16:20

La saison 1 d'Outer Banks était un véritable piège. Très largement vendue comme un Goonies adolescent, elle s'est vite muée en Plus belle la vie américain à la faveur de quelques pirouettes narratives exaspérantes. Quand une saison 2 a débarqué sur Netflix le 30 juillet, le public et le malheureux rédacteur de cette critique savaient à quoi s'en tenir. Assez pour lui pardonner ses torts ? Attention, spoilers !

de la suite dans les idÉes

Les interminables tractations amoureuses entre les amants maudits discount John B (Chase Stokes) et Sarah (Madelyn Cline) étant officiellement conclues et les enjeux boostés par le cliffhanger du dernier épisode, cette saison 2 ne pouvait qu'aller de l'avant. Et il faut lui reconnaître une narration bien plus palpitante, surtout dans sa première partie. La série s'est dotée d'un antagoniste absolument détestable (Charles Esten) et a emmené ses personnages dans des extrémités qui font presque lorgner l'ensemble sur le thriller judiciaire.

John B est un fugitif présumé mort. Accompagné de sa dulcinée, il sillonne les Bahamas en quête du trésor qu'on lui a volé. En parallèle, ses amis bataillent contre un système judiciaire encore pourri par la caricaturale lutte des classes qui fait rage dans l'archipel et leurs propres parents afin de l'innocenter. Une situation quelque peu tendue, entrainant une accélération de rythme inattendue. Dans la première moitié, chaque épisode se termine obligatoirement sur un petit instant de bravoure. Et si le troisième quart faiblit considérablement (voir plus loin), le dernier épisode a même l'audace de jouer la carte du quasi-huis clos.

 

photo, Chase Stokes, Madelyn ClineLes Pogues ne sont pas là pour jouer aux Pog

 

On s'ennuie donc moins (ce qui ne relève pas de l'exploit non plus), mais à quel prix ? Déjà loin d'être un modèle de cohérence, Outer Banks construit désormais toutes ses péripéties sur la stupidité des personnages, qu'on brule de baffer, gentil pauvre ou méchant riche. Une belle bande de bras cassés, en tête desquels on trouve une police pas loin d'être la plus abrutie de l'histoire de la fiction populaire. Non contente de se vautrer dans une erreur judiciaire évidente, elle envoie tout bouler sur la foi d'une confession à peine plus crédible que le reste, dans les premières minutes d'un épisode 6 sidérant.

Il en va de même pour notre bande de beaux-gosses, s'échinant à agir contre ses intérêts. La palme revient probablement à J.J, trublion rentre-dedans du groupe, qui enchaine les plans foireux à un rythme métronomique, inspirant plus la gêne que le rire (l'épisode 5, complètement hors-sol). Si l'esprit aventureux qui persiste dans cette saison 2 autorise bien des libertés (l'héritage de Pope), elle outrepasse largement les limites de la vraisemblance et enfonce le clou avec une résurrection capilotractée et un twist final indécent.

 

photo, Rudy PankowLe choc des idiots

 

Inner Banks

Car l'action a beau être plus au rendez-vous, les créateurs de la série n'abandonnent pas pour autant leurs obsessions et les réinsèrent à la truelle tout au long de la saison, étouffant progressivement l'expansion de leur univers. Certes, il leur faut toujours composer avec les performances inégales d'une bonne partie du casting, oscillant entre le surjeu névrotique (Drew Starkey, interprète du psychopathe en puissance Rafe) et l'overdose de regards transits, une mise en scène anonyme qui peine toujours autant à mettre en valeur le principal atout de la série (ses décors) et un étalonnage qui prétend nous emmener en vacances grâce à 50 nuances de sépia.

Mais alors qu'ils avaient l'occasion d'explorer un nouveau terrain de jeu et de surpasser les codes du teen movie surané, Shannon BurkeJonas et Josh Pate virent à 180° pour revenir à la case départ, dans tous les sens du terme. Une fois passée la moitié du récit, ils évacuent le mirobolant McGuffin original pour ramener tout le monde au bercail... et rejouer à l'identique les enjeux de la saison 1. Des intrigues amoureuses réapparaissent forcément avec notamment la rupture temporaire obligatoire de toute série pour ado qui se respecte, la bande se lance sur les traces d'un nouveau trésor et se fait doubler une fois de plus par un vil antagoniste prêt à massacrer de l'ado pour atteindre son but.

 

photo, Jonathan Daviss, Madison BaileyLa reine des râteaux frappe encore

 

On prend les mêmes, et on recommence. Tant et si bien qu'à la fin des 8h de mésaventures, quasiment rien n'a changé. La saison 1 sacrifiait déjà bien des arcs narratifs sur l'autel du cliffhanger racoleur. Sa suite se permet carrément de laisser béants des trous scénaristiques immenses et de laisser gagner les méchants, se refusant à toute conclusion et ne laissant au pauvre spectateur que la promesse d'une saison 3 qui fera probablement elle-même du sur-place, puisque les showrunners visent 4 ou 5 parties.

"Ce n'est pas fini" rassure John B alors que la mauvaise troupe s'échoue sur un plancher des vaches inconnu. On veut bien le croire. "On a vécu des trucs sympas, non ?" tente de se convaincre ensuite le héros. Franchement, bof.

La saison 2 de Outer Banks est disponible sur Netflix depuis le 30 juillet 2021 en France

 

Affiche officielle

Résumé

L'artificiel regain d'action laisse peu à peu place à une redite des lubies de la saison 1, avec romances adolescentes forcées, chasses au trésor survolées et opportunisme frustrant.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.1)

Votre note ?

commentaires
Seb41800
05/09/2021 à 09:30

Je ne suis plud un ado depuis bien longtemps pour infos j'ai 47 ans
J'ai regardé cette série avec ma fille de 13 ans j'ai mis qques épisodes pour me mettre dedans, mais après nous avons rapidement dévoré ces 2 saisons. Il est vrai que techniquement et artidtiquement parlant il y a mieux, mais la légèreté en ce moment cela fait bcp de bien
J'espère vraiment avoir droit à une suite et pour finir petite mention à chase stock et Maddie cline j'ai vraiment apprécié, ces 2 acteurs et leur souhaite une longue carriere ainsi qu'une longue vie comme couple

C.C
25/08/2021 à 22:11

Je trouve tout bonnement nulle cette saison 2. Les scénaristes ne savent pas quoi faire. Tous les raccourcis sont permis pour faire avancer l'aventure. De plus, il ne faut surtout pas que les personnages aient un brin d'intelligence. Plusieurs scènes totalement inutiles. Ne regardez pas Outer Banks, c'est une perte de temps. La seule raison de regarder Outer banks serait de vouloir poser son cerveau et faire autre chose à côté sans réellement la regarder...

Krysha
14/08/2021 à 08:15

La saison 2 est détestable, pourtant j'ai beaucoup aimé la première. Je n'arriverai pas à la finir, ils sont tous plus stupides les uns que les autres

Yden
10/08/2021 à 02:14

En phase avec Jerem, dépitée du scénario juste et de la nullité des scènes c’est l’apologie de l’échec et imbécilité. Aucune conclusion juste du marketing pour loosers, perte de temps même pas distractive. Même mon ado a trouvé ca nullissime

Saff
09/08/2021 à 11:47

Je n'en reviens pas de certains commentaires de cette critique. Même si (avec son scénario en carton) j'ai adoré la saison 1, la saison 2 est juste une honte. Scénario éclaté, intelligence des personnes en dessous du QI d'une souris, et amourettes totalements ridicules... Comme les séries, je peux comprendre qu'on peut aimer les oiseaux mais de là à aimer manger de la fiente... Je ne vous comprends pas.

Jerem
08/08/2021 à 18:17

Critique totalement justifiée. La saison 1 était vraiment sympa même si déjà assez frustrante, mais la 2 est catastrophique.
Les personnages sont d'une stupidité incroyable et énervent vraiment.
Le pire c'est le moment où les 3 qui sont restés sur leur île arrivent à filmer le meurtre perpetré par le méchant Ward Cameron. Tout ce qu'ils ont à faire c'est appeler la police pour qu'ils viennent rapidement et ils ont en plus une preuve vidéo irréfutable. Mais ça n'allait pas au scénario, et par pure stupidité la gamine interpelle le tueur vraiment bêtement et dans la foulée ils cassent la cassette comme par hasard.
Ou alors que Sarah a les accès à la résidence de vacances de sa famille, et trouve même le code du coffre contenant l'or, il fallait qu'ils fassent n'importe quoi au lieu de tout simplement aller récupérer l'or tranquillement.
Bref un scénario qui atteint une débilité grave.
Manifestement cela ne dérange pas beaucoup de visionneurs, sans doute beaucoup d'ados pas très regardant sur la qualité scénartistique et narrative des histoires.

Ivan Saric
07/08/2021 à 01:46

Super On en redemande encore

Neil
06/08/2021 à 09:59

Je pense qu’il y a un décalage entre les attentes du critique et ce qu’est la série, comme si un fan de musique classique venait juger la virtuosité des musiciens du dernier tube de Justin Bieber.

Ça ne me semble pas super pertinent comme approche, faudrait penser à avoir des critiques ciblés par ce qu’ils regardent.

Perso j’ai beaucoup aimé la série, la saison 2 est un peu la même soupe que la première, c’est vrai, mais ca fait beaucoup de bien à voir. Surtout en cette période où on a bien besoin, comme les personnages, d’un peu d’aventure et d’évasion.

Y2k
06/08/2021 à 02:23

Personnellement je valide la saison 2 tout comme la saison 1 je comprends que des personnes peuvent ne pas aimer mais de la a cracher sur la série c'est pas normal

Lerfe
05/08/2021 à 15:17

Je suis tout à fait d'accord avec cette article. La deuxième partie de la saison 2 est un copié coller de la saison 1 , la seul différence c'est qu'on a changer l'importance des personnage .
Dans la saison 1 , c'est suite à la mort du mère de John B que le groupe c'est lancé dans la quête de l'or , dans la saison 2 c'est suite à l'histoire familiale de Pop que le groupe c'est lancé à la recherche de la croix.
De plus " le méchant " de la saison 2 ( la dame avec les béquilles) à exactement le même profil que le méchant de la saison 1 ( le père de Sarah )

Au final , après 2 saison , le groupe qui est passé par plein de péripétie et de galère afin de récupérer les trésors se retrouvent encore plus à la ramasse qu'au début de la série. Je pense que les réalisateurs aurait dû leur donner une victoire en récompense de tout ce qu'ils ont traversé . Et ils auraient du aussi finir avec les personnages de Raf et son père, qui sont vraiment détestable à regarder.

Plus
votre commentaire