Le Bateau de Thésée : le manga qui navigue dans les méandres du polar

Flavien Appavou | 6 mai 2021 - MAJ : 06/05/2021 16:35
Flavien Appavou | 6 mai 2021 - MAJ : 06/05/2021 16:35

Le catalogue de Vega Dupuis détient une petite perle de manga qui mène le lecteur en bateau, dans un polar où toutes les pièces s'enlèvent et se rajoutent dans un labyrinthe policier sans fin :  Le Bateau de Thésée.

Commençons déjà par raconter l'histoire avant d'arriver à la définition du titre. Car mine de rien, celui-ci s'explique assez facilement. On suit Shin Tamura dans sa recherche de justice pour innocenter son père Bungo Sano. Celui-ci a été condamné à mort pour avoir empoisonné, une trentaine d'années auparavant 21 personnes, enfants et adultes, dans l'école Oto Usu, un village du département d'Hokkaido.

Pendant qu'il enquête sur son père et ses motivations, Shin va se retrouver en 1989, dans le village d'Oto Usu, six mois avant les faits. En sachant, ce qu'il va se passer, Shin va-t-il pouvoir changer le destin ou produire un effet papillon ? C'est toute la tragédie de ce manga.

 

Planche 3, Toshiya HigashimotoRetour sur les traces du crime

 

Le Bateau de Thésée reprend le thème assez classique du voyage dans le temps pour surprendre le lecteur et faire avancer l'intrigue principale. Cette recette on l'a vu aussi avec Erased de Kei Sanbe chez Ki-oon, mais ici, le retour en arrière n'est qu'une étape et non une fin en soi. Le titre vient de la notion philosophique portant sur l'identité en analogie avec celle d'un bateau où on remplace peu à peu toutes les parties pour que finalement il ne reste plus rien du bateau initial et on peut se demander si le bateau a évolué ou est devenu totalement différent. 

En reprenant ce concept philosophique et en l'appliquant à son histoire, Toshiya Higashimoto nous fait aussi réfléchir à nos inflexions pour changer les choses. À l'image de Retour vers le futur (et d'un certain nombre de films), le lecteur sait très bien que quand on joue avec le temps et qu'on modifie son passé, cela a des répercussions sur le présent. Mais lorsqu'on applique cette recette à un drame policier, c'est là que ça devient intéressant. L'auteur prend cette notion très au sérieux et le dépeint comme un postulat de base pour mieux jouer ensuite dans la suite de son histoire.

Toutes les décisions que prend son héros sont implacablement remplacées par leurs conséquences dramatiques. L'histoire originale se modifie, évolue en impactant la santé mentale de son protagoniste principal. Tout en gardant le mystère sur les raisons et les motivations du tueur, Shin se retrouve dans un vrai labyrinthe mental et physique qui permet au lecteur de suivre, désemparé, ce héros qui se fait balader, jusqu'à peut-être chavirer. C'est du grand art !

 

Planche 1, Toshiya HigashimotoDécoupage millimétré

 

Là où réside le génie de ce titre est dans le découpage de ses chapitres. Comme avec tout bon polar, on ne peut pas s'arrêter de lire pour savoir la suite. On ne sait pas à quoi s'attendre et chaque page, chaque case monte en pression. Le manga alternant entre les plans serrés, les gros plans, les vues subjectives... le lecteur est en immersion complète dans ce drame. C'est précis et méthodique. Les variations sont tellement bien ciselées qu'on se surprend à dévorer le manga sans voir le temps passé (sacré paradoxe) tant on est pris par l'histoire.

Toshiya Higashimoto est aussi très bon dans la caractérisation de ses personnages, on ne peut être qu'en empathie, voire bouleversé ou révolté, par rapport à ce qu'ils vivent. Par son dessin, il montre ce qu'éprouvent les protagonistes de cette funeste affaire, et surtout il nous les fait ressentir. Chaque regard, chaque trait est motivé par une justesse irréprochable. C'est beau et limpide.

 

Planche 2, Toshiya HigashimotoEt un peu de sucre en poudre ?

 

Le Bateau de Thésée est un manga qui passionne immédiatement le lecteur. Le mystère principal assujetti au voyage dans le temps et des conséquences de celui-ci font encore plus monter la tension. Plus on avance dans les tomes, plus les imbrications deviennent floues, ce qui permet au lecteur de faire chavirer toutes les suppositions sur le potentiel meurtrier. C'est un polar efficace et intelligent.

Le manga compte 10 tomes au Japon et le 7ᵉ tome vient de sortir en France chez Vega Dupuis. C'est donc une série courte qui permet tout à fait de se projeter facilement dans cette affaire. Et surtout de questionner aussi sur les choix et les motivations : doit-on changer le passé, même pour aider sa famille, au risque de tout faire couler ? Vous avez 4h.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
leptitbreton
09/05/2021 à 12:14

Et les 3premiers tomes sont à 3€ en ce moment.

MystereK
07/05/2021 à 08:51

ça donne très envie

votre commentaire