Solo Leveling, Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim et Noblesse : les KBOOKS en force en France

Flavien Appavou | 11 juin 2021 - MAJ : 11/06/2021 11:08
Flavien Appavou | 11 juin 2021 - MAJ : 11/06/2021 11:08

Le nouveau Label de Delcourt appelé KBOOKS fait la part belle aux webcomics coréens en sortant trois titres phares des plateformes de lecture en ligne directement sur papier : Solo Leveling, Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? et Noblesse. Zoom sur ce phénomène et sur les titres sortis. 

Les webcomics popularisés par les plateformes de Naver, Webtoon.com et KAKAOPAGE entre autres, font fureur en Corée du Sud. Rien pour 2019, le chiffre d'affaires du webtoon en Corée du Sud en 2019 est de 750 millions d'euros et dans le monde en 2020, le chiffre d'affaires atteint le milliard d'euros. Car chaque plateforme a son propre modèle économique, en passant par la lecture gratuite des trois premiers chapitres puis en payant chapitre par chapitre, ou en proposant un abonnement global. Les auteurs et plateformes s'y retrouvent, donc il s'agit bien d'une manne financière, mais aussi créatrice

 

Logo KBOOKSLe nouvel label de webcomics de Delcourt

 

Car le webtoon (contraction de web et cartoon) s'est rapidement installé en Corée du Sud grâce à son utilisation purement digitale. Pensé et créé pour être lu sur des smartphones, chaque webcomic se lit de manière verticale, case par case et en couleur. La lecture se voit donc simplifiée, reprenant les codes des comics des journaux, mais ici pour mobile. D'ailleurs, les auteurs suivent ses règles pour proposer leur bande-dessinée aux plateformes et ça cartonne ! Des séries phares sont même adaptées en drama ou en animé et relancent encore les lectures des titres. 

Les Français sont de gros consommateur de livre et aussi de webtoon. Du coup, pour les éditeurs, un nouvel eldorado s'ouvre. Sans parler de l'incursion du manga coréen, appelée manhua, ici on est vraiment sur un changement de paradigme. Les éditeurs reprennent une œuvre digitale et la transposent sur le papier. C'est le webcomics qui devient livre. Un travail que s'attèle à faire les éditeurs français et en particulier KBOOKS, le label spécial webcomics de Delcourt.

Et pour lancer ce label, ils ont décidé de sortir trois titres à succès dont le premier cartonne déjà partout dans le monde. 

 

Couverture  Tome 2, Chugong, Dubu(redice Studio)Compétence max !

© DUBU(REDICE STUDIO), Chugong, h-goon 2018 / D&C WEBTOON Biz

 

Solo Leveling, quand le jeu vidéo rencontre la réalité

Solo Leveling est le titre inaugural de cette nouvelle collection, ce webtoon compte 128 épisodes (chapitres) et n'est toujours pas terminé, il est diffusé sur la plateforme Naver en Corée du Sud et sur VeryToon en France. Pour information, Verytoon est la plateforme de Delcourt pour lire des webtoons en français et certains de leurs titres seront ensuite édités en livre ! Mais revenons sur Solo Leveling. Ce titre a plus de 2,84 millions de lecteurs en Corée du Sud et a fait le meilleur démarrage en catégorie "manga" pour ce début d'année en ventes pures en France. Il s'est classé directement n°1 en Allemagne et au Brésil. Bref, après tous ces chiffres élogieux, voyons ce qui fait le succès de ce titre.

Dans notre monde, d'étranges portails sont apparus laissant entrer des créatures aussi formidables que dangereuses. Avec l'apparition de ces portails, certains humains ont vu leur caractéristique se développer, devenant des chasseurs. Jinwoo est le plus faible d'entre eux, mais après une quête qui s'est mal passé, il découvre sur son lit d'hôpital, un écran qu'il est le seul à voir. Jinwoo devient un joueur. Entre jeu vidéo et réalité, Jinwoo acquiert de nouvelles compétences en s'entrainant et en adaptant ses caracs. Un jeu vidéo dans le monde réel en somme, c'est ce que raconte Solo Leveling.

 

Planche 1 , Chugong, Dubu(redice Studio)Double page bien maquettée

© DUBU(REDICE STUDIO), Chugong, h-goon 2018 / D&C WEBTOON Biz

 

Solo Leveling est écrit par Chugong et au dessin, c'est Dubu (redice Studio) qui s'y colle. Et on peut dire que les deux auteurs n'y vont pas de main morte sur l'histoire. Ils arrivent à nous plonger petit à petit dans l'univers sombre et foisonnant de ce héros que rien n'arrête. Après avoir dépeint le traumatisme du héros dans le tome 1, sorti en avril chez nous, voici venir le tome 2 qui lance totalement l'histoire. On comprend les mécanismes du jeu et surtout le caractère du héros.

Car c'est surtout sur son personnage principal que repose le scénario. À travers son développement personnel et ses capacités à l'image d'un humain plongé dans un jeu vidéo, l'histoire prend un autre tournant. Tour à tour surprenant et malin, le récit des deux auteurs captive le lecteur par sa capacité à montrer le quotidien anormal de ce héros.

Vu qu'à la base la lecture était faite sur smartphone ou tablette, les auteurs font la part belle à la pédagogie et amènent le lecteur dans ce monde entre jeu vidéo et réalité. C'est terriblement simple et surtout très efficace. On dévore les pages à une vitesse folle et on comprend l'engouement derrière ce titre.

 

Planche 3, Chugong, Dubu(redice Studio)Lecture classique de BD, de gauche à droite

© DUBU(REDICE STUDIO), Chugong, h-goon 2018 / D&C WEBTOON Biz

 

Plus Jinwoo évolue, plus son rapport entre monstres et humains devient semblable, la survie devient primordiale et elle est sans concession. Un univers impitoyable que les éditeurs de KBOOKS ont réussi à retranscrire en livre. Car dans son format original, celui-ci se lisait case par case et en vertical. Il a fallu faire un travail d'adaptation - et ce, sur tous les titres issus de webtoon - pour créer des pages intéressantes à lire pour le lecteur papier. On peut le voir sur l'illustration ci-dessous.

 

Organisation de planches, Chugong, Dubu(redice Studio)À gauche, la nouvelle pagination, à droite les cases du webtoon

© DUBU(REDICE STUDIO), Chugong, h-goon 2018 / D&C WEBTOON Biz

 

C'est donc avec ce travail de fourmi éditorial que Solo Leveling a pu voir le jour en France en papier. Avec son action qui déborde des pages et son héros hors du commun, le titre devrait compter 11 albums minimum (vu que la série n'est toujours pas terminée en digitale) comprenant chacun 12 épisodes du webtoon.

D'ailleurs, rien que pour cette année, quatre volumes sortiront. Le premier étant déjà sorti en avril dernier, le deuxième a débarqué ce 9 juin 2021, le troisième et quatrième sortiront respectivement en septembre et novembre. Des sorties rapprochées qui permettront aux lecteurs de s'approprier l'œuvre et pour les plus curieux de lire la suite sur la plateforme Verytoon de Delcourt ! 

 

Couverture, Kim Myeong Mi, Jeong Gyeong YunQu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? 

© KIM MYEONGMI & JEONG GYEONG YUN / YJ Comics

 

Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? - Romance addictive 

Autre titre de la collection KBOOKS : Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? de Jeong Gyeong Yun et Kim Myeong Mi. Cette fois-ci, on est sur un tout autre registre. Fini le jeu vidéo, bienvenue dans la romance. Mais les thèmes abordés pourraient aussi être similaires dans un sens. On reste sur le dépassement de soi, mais pour attendrir l'autre

On suit les aventures de Lee Yong Joon, héritier d'une entreprise prestigieuse. Il est totalement imbu de lui-même et est un modèle de beauté et d'intelligence. Avec sa secrétaire Kim Miso, intrépide jeune femme au franc-parler, ils forment un duo hors pair. Mais lorsque Kim Miso décide de démissionner, rien ne va plus pour Lee Young Joon. Il est prêt à tout pour reconquérir sa secrétaire, quitte à faire n'importe quoi.

 

Planche 3, Kim Myeong Mi, Jeong Gyeong YunDuo chic et choc

© KIM MYEONGMI & JEONG GYEONG YUN / YJ Comics

 

En travaillant toujours avec rigueur pour donner envie au lecteur, KBOOKS apporte ici un titre plein de fraicheur. Les cases sont plus proches d'un découpage du shojo, et pour cause, elles permettent une représentation plus large des émotions des personnages. En effet, à l'origine, chaque case est millimétrée pour faire réagir le lecteur. On sourit et on s'embarrasse comme pour les protagonistes de l'histoire. C'est fluide, déroutant à certains moments et très drôle. Les excentricités de Lee Yong Joon et le caractère totalement franc de Kim Miso permettent de créer des situations loufoques et cocasses. Pas difficile de comprendre pourquoi ce titre fonctionne. 

Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? montre aussi que le webtoon est bien un art qui joue avec les codes de son temps. L'exemple le plus évident est celui où, durant tout un épisode, les deux héros ne font que s'échanger des textos. À aucun moment, dans une BD classique ou un manga, on ne verrait un chapitre entier dédié à des échanges entre deux téléphones, ça serait ennuyeux à mourir. Et pourtant dans le webtoon, c'est possible, car chaque case peut être un gag, comme pour les blogs bds ou la lecture sur Instagram. Ici, on a donc quelque chose qui est éditorialement invraisemblable et qui change la donne en matière de lecture. 

 

Planche 1, Kim Myeong Mi, Jeong Gyeong YunConversation textuelle

© KIM MYEONGMI & JEONG GYEONG YUN / YJ Comics

 

Qu'est-ce qui cloche avec la secrétaire Kim ? a aussi été un carton sur KAKAOPAGE. Le titre cumule plus de 7,5 millions de vues payantes. C'est le webtoon le plus lu en Corée du Sud. Une adaptation a même été faite en drama, diffusée sur Netflix puis sur Viki, la plateforme spécialisée dans les dramas coréens. L'engouement est tel que le premier titre publié ce 9 juin sera accompagné d'un deuxième tome très rapidement en septembre. La série comptera six tomes qui sortiront à des dates rapprochées. De quoi satisfaire vos envies de romance ! 

 

Couverture Tome 1, Jeho Son, Kwangsu LeeNoblesse déchue

Noblesse © Jeho Son / Kwangsu Lee

 

Noblesse - Entre humour et horreur

Dernier titre pour l'instant à être sorti avec le label KBOOKS : Noblesse de Jeho Son et Kwangsu Lee. Surprenant par son design, Noblesse, montre encore une fois une autre facette du webtoon. Vu qu'il n'y a pas vraiment de style attitré pour le webtoon, disons que ce sont plus les histoires qui priment que le design. Et justement, cette œuvre montre l'ambivalence des deux. À travers son dessin parfois un peu border, on apprend petit à petit à aimer le webcomics avec son côté très nonchalant. 

Noblesse raconte l'histoire de Cadis Etrama Di Raizel, un noble vampire qui se réveille un jour dans un appartement seul. Il prend la tenue d'un élève d'un lycée prestigieux et y rencontre Frankenstein, un ami de plus de 820 ans. Sauf que pour s'intégrer dans ce nouveau monde, il doit devenir lycéen. À côté de cela, une organisation secrète est à sa recherche pour lui dérober ses pouvoirs. Un noble vampire dans un lycée, on n’est pas dans Vampire Diaries, mais presque avec la romance en moins et l'humour en plus !

 

Planche 3, Jeho Son, Kwangsu LeeLe proviseur est un mannequin

Noblesse © Jeho Son / Kwangsu Lee

 

Le gros atout de Noblesse est son humour à toute épreuve. Les situations dramatiques deviennent facilement des gags pour les auteurs. Alors qu'on est plongé dans une ambiance sombre et noire, ils cassent cette atmosphère par des gags. Ça marche, car on ne s'y attend vraiment pas. De plus, ils jouent aussi avec le décalage entre le vampire noble et notre monde. Par exemple, le passage de Call of Duty avec la réaction de Rai face à ses nombreuses morts est assez désopilant. Encore une fois, la mise en page est d'une extrême justesse, c'est ce qui permet vraiment au comique de l'oeuvre de se déployer. Un travail d'orfèvre. 

A contrario des deux précédents titres, celui-ci n'est pas tiré d'un webtoon ! Il a même été adapté en animé par le studio I.G et est disponible sur Crunchyroll sous le titre Noblesse. D'ailleurs, les chiffres de cet animé sont aussi très bons sur la plateforme. Il a été un des animés directement produit par la plateforme avec God of High School et Tower of God. Encore une fois, les sorties des tomes seront très rapprochées avec un premier tome disponible dès ce 9 juin, quand le deuxième débarquera en septembre et le troisième en novembre.

 

Planche 2, Jeho Son, Kwangsu LeeBaston, action, humour. Que demander de mieux ?

Noblesse © Jeho Son / Kwangsu Lee

 

C'est donc avec ces trois premiers titres que la collection KBOOKS prend son essor, aidé aussi par la mise en place de la plateforme Verytoon qui verra aussi quelques titres sortis en volumes reliés. Avec un genre différent, en couleur et en sens de lecture occidental, le webtoon se démocratise de plus en plus. Les voir en format livre et voir le travail éditorial fourni est aussi une belle découverte pour s'approprier ces nouveaux titres. C'est un peu une nouvelle phase éditoriale qui s'ouvre.

Et ce n'est pas terminé, car KBOOKS sortira en septembre True Beauty qui fait un carton sur la plateforme Webtoon.com. Déjà adaptée en drama sur Viki, l'oeuvre raconte l'histoire d'une youtubeuse beauté en proie au jugement des réseaux sociaux. Encore un thème très actuel que le webtoon s'empresse de traiter et qui permet d'ouvrir la discussion. 

En somme, le label KBOOKS est une sélection des meilleurs titres de la bande dessinée sud-coréenne, actuelle et moderne tout en montrant que digital et papier peuvent bien se réunir pour créer de beaux ouvrages.

Ceci est un article publié dans le cadre d'un partenariat. Mais c'est quoi un partenariat Ecran Large ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Omegaton
15/06/2021 à 18:06

ok...Lire ça sur un écran non merci, y'a les animés pour ça, je préfère du papier en lecture, l'odeur d'un livre n'a pas d'égal quand on tient ça entre les mains...enfin chacun son trip évidemment, on est en 2021 après tout.

CPertuisot
13/06/2021 à 15:38

Peut-être que j’ai pas compris mes noblesse est’ un des premiers WebComics alors Que solo leveling est a la base un light novel

Mozi XL
12/06/2021 à 14:11

SOLO EST LA MEILLEURE SUPRISE DE TOUT LES TEMPS, PLUS EFFICACE TU MEUR !!! ... Jamais 203

Mozi
12/06/2021 à 00:15

Solo est une bonne surprise
Franchement efficace

Mozil
12/06/2021 à 00:15

Solo est vraiment une bonne surprise, très efficace !

votre commentaire