James Bond : Amazon et Apple pourraient racheter les droits pour produire une série 007

Jacques-Henry Poucave | 7 septembre 2017
Jacques-Henry Poucave | 7 septembre 2017

Comme prévu, les droits du prochain James Bond sont actuellement à vendre. Mais l’issue des enchères pourrait prendre un tour inattendu…

C’est ainsi, 007 vend chèrement sa peau aux studios désireux de le distribuer. Comptant parmi les marques les plus prestigieuses et populaires du 7ème Art, il attire logiquement les convoitises des plus gros acteurs de l’industrie hollywoodienne, désireuse comme jamais de proposer au public des marques clairement identifiées.

Jusqu’à présent, les principaux concurrents étaient connus et attendus : MGM, Sony, Universal et la Fox se regardaient en chien de faïence pour savoir qui remporterait la mise auprès du clan Broccoli, représenté par Barbara, fille d’Albert, chef d’orchestres de la saga. Sauf que le Hollywood Reporter vient de rapporter que deux nouveaux joueurs venaient de rentrer dans la danse et qu’ils pourraient bien tout chambouler.

 

Photo Sam Mendes, Daniel Craig

"Voilà James, alors là, tu attends la fin des rires enregistrés et tu tapes dans l'épaule de Chandler."

 

Il s’agit en effet d’Amazon et d’Apple. Si on pourrait de prime abord s’étonner de voir les deux sociétés tenter d’acquérir les droits de James Bond, il n’y a au fond rien d’illogique. En effet, les deux sociétés ont décidé de devenir des acteurs majeurs de l’industrie hollywoodienne, Amazon en produisant et distribuant nombre de séries et de films « prestige », tandis qu’Apple a officialisé un investissement dépassant le milliard de dollars dans la création de contenu. Des politiques accélérées et amplifiées par le succès de Netflix.

Et si la nouvelle provoque une certaine émotion, c’est car le Hollywood Reporter explique qu’Amazon et Apple seraient prêts à miser autant voire plus que Warner, dont la rumeur veut qu’il ait été jusqu’à présent le studio à faire la plus généreuse proposition. Or, ces nouveaux venus auraient en tête l’idée selon laquelle la marque James Bond, à l’heure des univers étendus Marvel ou DC, est cruellement sous-employée.

 

Photo komodo scene

Bientôt un 24 version James Bond ?

 

Sachant que tous deux ont pour projet d’investir massivement dans la création de séries, il n’en faut pas plus à de courageux anonymes « proches du dossier » pour expliquer que les jeunes studios entendent en faire un héros de séries, histoire de rentabiliser les droits pharaoniques de distribution des aventures du personnage.

Et il faut dire qu’industriellement, la proposition a du sens, le public suivant comme jamais les productions Disney basées sur le principe de cross-médias ou de déclinaison maximum d’une marque. Pas sûr en revanche qu’un personnage tel que 007, qui a fait de sa relative rareté un ingrédient de son renouvellement et de sa pérennité, soit compatible avec ce type de traitement.

 

Seydoux Waltz

Et si une série était la recette parfaite d'un retour de Blofeld ?

Tout savoir sur Skyfall

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

next007
10/09/2017 à 05:33

j ai hate que craig quitte le role j en peux plus de ce psedo acteur
pour moi le dernier vrai 007 c est brosan

j espere que b .brocolli feront le bon choix pour le prochain acteur
moi je vote pour aidan turner il ressemble a dalton


il fera un bon james bond
craing ont va lui faire tourner ce dernier film un melange de secret de ca magester et a la taken craig veux partir sur une derniere bonne note

perso j attend plus rien de craig

le seul bond potable a voir c est casino royale avec craig
mais bon y avait martin cambelle a la camera c est pour ca

Karlito
08/09/2017 à 08:55

Rien n'est sûr. Les producteurs me semblent bien au courant que la longévité de Bond tient à sa rareté et qu'il s'agit d'une série unique au cinéma (Spectre a rapporté 880 millions, a comparer au milliard d'Apple). S'ils décident de vendre les droits pour une série, ils vont "vulgariser" 007 comme tant d'autres séries dérivées l'ont faites de films (Highlander...) et lui faire perdre son côté "unique". De plus les films rapportent des sommes phénoménales, pourquoi alors risquer de diluer les succès cinémas et créer la confusion avec deux acteurs jouant Bond... Si une série se ferait, elle devrait tourner autours des autres double zéro, M. Q, Blofeld et autres adversaires pour garder intact l'aura de 007.

Max Kalba
08/09/2017 à 00:28

La franchise la plus longue du cinéma attire toutes les convoitises mais ce serait en effet malheureux de voir Bond devenir un produit comme un autre, déclinable entre mille sous format 40-50min et répété au fil de saisons.

La saga Bond interroge autant qu'elle fascine. Mais sans entrer dans une étude trop approfondie, il y a quelques facteurs qui permettent d'expliquer (partiellement) sa longévité. Bond a toujours grandi avec la même famille qui a eu le mérite de veiller de la meilleure façon à son éducation même s'il a connu quelques écarts de conduite (au hasard Moonraker et Meurs un autre jour ?). Mais James Bond, c'est surtout un univers particulier et déclinable qui se maintient grâce à une recette secrète mainte fois imitée et jamais égalée. Cela implique également une certaine méthode qui s'incarne jusque dans la conception des films même en tant que produit identifiable : une moyenne de 2h pour une intrigue toujours linéaire sans complications narratives et diégétiques, des sorties espacées de 2 ans minimum depuis Opération Tonnerre (oui on en est loin désormais) et une communication toujours savamment maîtrisée (on peut aussi parler à l'imparfait car le développement chaotique de ce Bond 25 fait froid dans le dos).

Alors l'agent 007 est-il mort et enterré depuis le très décevant Spectre ? On aurait presque envie de le croire mais une chose est sûre, sa vraie identité, celle qui ne trompe personne, n'est pas dans un univers étendu, une format sériel ou dans le catalogue d'une entreprise de diffusion de films/séries en flux continu.

swisstasystem
07/09/2017 à 23:24

krys je t'aime bien tu sais

Max
07/09/2017 à 19:29

S'ils s'inspirent des romans post-Fleming, il y a de quoi faire : 'Licence Renewed' (1981), 'For Special Services' (1982), 'Icebreaker' (1983), 'Role of Honour' (1984), 'Nobody Lives For Ever' (1986), 'No Deals, Mr Bond' (1987), 'Scorpius' (1988), 'Win, Lose or Die' (1989), 'Brokenclaw' (1990), 'The Man from Barbarossa' (1991), 'Death is Forever' (1992), 'Never Send Flowers' (1993), 'SeaFire' (1994), 'Cold' (1996), 'Blast From the Past' (1997), 'Zero Minus Ten' (1997), 'The Facts of Death' (1998), 'Midsummer Night's Doom' (1999), 'High Time To Kill' (1999), 'Live at Five' (1999), 'Doubleshot' (2000), 'Never Dream of Dying' (2001), 'The Man with the Red Tattoo' (2002), 'Devil May Care' (2008), 'Carte Blanche' (2011), 'Solo' (2013), 'Trigger Mortis' (2015).

Et on peut ajouter les séries 'Young Bond' (9 romans et une nouvelle parus entre 2005 et 2017) et 'The Moneypenny Diaries' (3 romans et 2 nouvelles entre 2005 et 2008).

Colonel Stuart
07/09/2017 à 17:58

Ahhh oui, donc bon, c'est confirmé: après Craig, là cette fois ils veulent vraiment flinguer le mythe et tuer Bond! :-(

corleone
07/09/2017 à 17:45

Ça s'appelle vouloir tuer un mythe du cinéma sans scrupules... non mais WTF ???

Eddie9Felson
07/09/2017 à 17:30

100% d'accord avec les propos de Krys!

krys
07/09/2017 à 17:16

Ce serait une idiotie de proposer James Bond en série; même si le succès est au rendez-vous pendant 2 ou 3 saisons, après il y'aura forcément une certaine lassitude de la part du public et bonne chance pour reattirer ce public dans les salles de cinoche lorsqu'ils voudront à nouveau en faire un film... Ils vont détruire cette saga avec leur idée d'univers partagé à la con.

votre commentaire