Jeepers Creepers 3 joue de la hache dans un premier trailer inquiétant

Jean-Luc Hassaique | 4 septembre 2017
Jean-Luc Hassaique | 4 septembre 2017

On ne peut pas dire que le cinéma d’horreur ait généré de nouveaux monstres marquants ces dernières années. Du coup, le retour du Creeper était attendu de pied ferme.

Après deux excellents films, on redoutait que la franchise Jeepers Creepers n’en reste là, la faute à une production compliquée, un réalisateur sulfureux et l’appartenance à un sous-genre de l’horreur pas particulièrement en vogue. En effet,  à l’heure où l’horreur javellisée des Annabelle et autres Conjuring cartonne, pas évident de financer un métrage au monstre cathartique, ultra-violent et à la limite de l’obscène.

 

 

Mais comme quoi il ne faut jamais désespérer, puisque Jeepers Creepers 3 est devenu réalité et s’apprête à sortir dans les salles américaines à l’occasion d’une unique soirée évènement, avant de rejoindre les rangs des productions exploitées directement en vidéo. Et pour l’occasion, le film s’est fendu d’un bref trailer plutôt intense, qui met logiquement en avant son monstre, qui s’annonce une nouvelle fois barbare, désormais armé d’une hache de fort bel aloi.

Condamné pour pédophilie à la fin des années 80, Victor Salva est le réalisateur de Jeepers creepers, qui constitue de loin son fait d’armes cinématographique le plus connu. S’il n’est évidemment pas question de faire fi du passé de l’artiste, il n’en demeure pas moins que c’est sans doute dans ces évènements qu’il a puisé l’inspiration nécessaire à la création de son monstre, prédateur terrifiant et insatiable.

Une genèse tourmentée, pour un résultat inclassable et puissant, qui font de la trilogie une création à part et singulière, qu’on n’a pas encore assez disséquée. Ne reste plus qu'à espérer une date de sortie française (on peut toujours rêver).

 

PhotoUn méchant particulièrement motivé

 

Tout savoir sur Jeepers Creepers 3

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Decker
05/09/2017 à 01:16

Enfin!

KibuK
04/09/2017 à 22:57

Ca sent quand meme un peu le réchauuffé et le direct video... Et dire qu'au depart, cette suite devait se passer a l'époque du western.

Hasgarn
04/09/2017 à 14:17

Salva a toujours la pêche, ça se passe toujours dans les plaines rurales d'Amérique, il y a toujours la même ambiance sur ces quelques plans.

C'est parfait.

Il sortira en France, comme les 2 premiers.

votre commentaire