Le torchon brûle entre Netflix et Disney qui annonce son propre service de diffusion

Christophe Foltzer | 9 août 2017
Christophe Foltzer | 9 août 2017

Il faut savoir vivre avec son temps et, même si nous étions un peu réticents au début (comme souvent, vous nous direz), les services proposés par Netflix ont vite été adoptés dans nos mentalités. Et forcément, ça donne des idées à d'autres.

C'est vrai qu'on a bien du mal à nous imaginer ce que serait notre vie aujourd'hui sans Netflix. Non seulement, le service est super ergnomique et propose un catalogue assez fourni mais comme en plus il est devenu l'un des producteurs majoritaires de l'industrie en créant des séries et des films à tour de bras sans se soucier de la mode, on se dit que c'est une bonne chose qu'il existe. Ben oui, sans Netflix, pas de Stranger Things par exemple.

 

Miniature affiche

 

Cela dit, le modèle a fait des envieux et forcément une concurrence s'est créée. Chaque gros groupe veut avoir sa plateforme de streaming, ce qui est tout à fait normal mais parfois, cela pose de gros soucis. Comme dans l'affaire qui oppose Netflix à Disney actuellement. En effet, la maison de Mickey a annoncé son intention de créer sa propre plateforme d'ici 2019 ce qui ne va pas sans faire quelques blessés sur la route.

 

Toy story

 

En effet, la première manoeuvre sera de retirer de Netflix tout son catalogue pour en conserver l'exclusivité. Donc, si on veut voir du Disney à la télé, il faudra payer le service en question. Ca ne semble rien dit comme ça, mais c'est très important au fond puisque si chaque studio se met à proposer ses productions sur ses propres services, déjà, les chaines de télé n'auront plus rien à nous offrir et cela pourrait porter un coup fatal à Netflix, à moins qu'il ne décide de se concentrer uniquement sur des productions originales. Ce qui demanderait énormément de ressources, ne serait-ce que pour assurer la transition auprès d'un public, dont un partie quittera fatalement son service.

 

Photo Dylan Minnette13 Reasons why

 

C'est donc un gros coup bas que vient de faire Disney mais, en même temps, que voulez-vous, c'est la loi du marché, la règle du jeu. Ils ne sont pas là pour se faire des cadeaux. Mais, concrètement, qu'est-ce que cela va changer pour nous ? Ben pas grand chose au fond, puisque cette décision ne concerne pour l'instant que le territoire américain. Mais comme nous sommes dans une culture mondialisée, même si nous n'avons pas le même catalogue que le Netflix USA, il va sans dire que cette séparation nous affectera quand même en temps voulu d'une manière ou d'une autre.

 

Photo Johnny Depp

Tout savoir sur Toy Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

LaTeub
10/08/2017 à 15:28

Pour ma part déjà que je ne vais plus voir les films de Mickey au ciné, une plateforme rien qu'à eux? Même pas en rêve...

Zab Zab
09/08/2017 à 22:07

En France, il me semble que Disney n'est déjà plus sur Netflix...

Joe Staline
09/08/2017 à 17:25

Rien d'étonnant. Avec le stock de programmes dont dispose Disney, il est normal pour eux de réagir. Comme toujours, Disney prend son temps (ce fut déjà le cas pour la VHS et le DVD). Mais quand ils se mettent à un format, ils le font bien (du moins pour leurs finances).

MystereK
09/08/2017 à 16:09

ça commence par Disney, puis d'autres, et à la fin personne n'est gagnant parce que le client ne voudra pas payer autant d'abonnement qu'il y a de studios. Le modèle risque donc d'être saboté par les studios eux-même s'ils persistent à vouloir marcher en solitaire. Passer par un tiers et bien négocier les condiitions de rémunération me semble plus intelligent.

REA
09/08/2017 à 16:08

Il va falloir qu'ils se calment. Entre Spoti', Deezer, Apple, Tidal (si tu veux écouter le catalogue de Jay-Z, bah pas le choix). A quand la plateforme de la Warner, la Fox... ?

Alors 10€ par ci, 10€ par là... A force ça va finir par chiffrer.

Wesley
09/08/2017 à 15:24

La grande question c'est que va devenir la situation des séries Marvel.

votre commentaire