OATS : le dernier court de Blomkamp, ou quand Dieu se révèle être un sacré sadique

Alexis Vielle | 7 juillet 2017
Alexis Vielle | 7 juillet 2017

Blomkamp est un filou, toujours là on ne l'attend pas. Aujourd'hui, il donne à Copley le rôle de sa vie en incarnant carrément Dieu. Oui oui le grand barbu. 

Les premiers courts-métrages du nouveau bébé du réalisateur de District 9 nous avaient laissé un arrière-goût d’inachevé. Bourrés de bonnes idées mais survolant trop en surface de son sujet, on n’était un peu resté sur notre faim. On constate pourtant que son projet OATS est une très jolie idée sur le fond, brisant la barrière des tout-puissants studios pour s’adresser directement aux fans et si possible piocher dans leur tirelire afin de monter des longs qui lui tiennent à cœur. La pilule Alien 5 n’est toujours pas passée donc.

La dernière réalisation du studio indépendant de Blomkamp est un virage à 180 comparé à ses précédents travaux. Exit les extraterrestres sanguinaires, les litres d’hémoglobines et les gunsfights dans l’enfer vert du vietnam. Ici on est en face à un huis clos des plus cyniques.

Où l’on découvre que Dieu n’est pas un mec si cool que ça… Si vous ne l’aviez pas reconnu, sachez que ce n’est ni plus ni moins que Sharlto Copley (le héros de District 9 et fidèle acolyte du réalisateur sud-africain depuis pas mal d’années) qui se cache derrière cette barbe foisonnante.

 

 

Un court-métrage très court de seulement quatre (trop) petites minutes dont la conclusion nous laisse dubitatif. S’agit-il ici d’un teaser pour un futur moyen-métrage ? Une suite est-elle prévue ? Ne serait-ce qu’un one shot ? Dommage que la fin soit si brutale car les images nous ont donné envie d'en savoir plus. A l’inverse des précédents Rakka et Firebase qui portaient fièrement la patte de Blomkamp, celui-ci est clairement d’un design et d'une  ambiance unique. Affaire à suivre...

En espérant voir Blomkamp repasser derrière la caméra pour un long... 

 

Photo

 Coucou Sharlto Copley 

commentaires

Raiden
07/07/2017 à 23:14

On dit court métrage et non "court", et oui il faut savoir parler français...
Quand à ces multiples court métrages, ce serait bien qu'il en fasse un film a grand bugdet qui mélange sf et guerre, si la fox veut bien...

Siempregaga
07/07/2017 à 15:54

J'espère aussi qu'il y aura un volume 2.
Sans la voix si particulière de Copley, je ne sais pas si je l'aurais reconnu !

Est-ce qu'une sorte de dossier sur Oats Studio verra le jour ? Je trouve que ce qu'essaye de faire Blonkamp est vachement cool

votre commentaire