Et si Ghost in the Shell avec Scarlett Johansson était la bonne surprise que personne n'attendait ?

Geoffrey Crété | 4 mars 2017
Geoffrey Crété | 4 mars 2017

Les premiers retours de la presse américaine, qui a découvert 12 minutes du blockbuster, sont très enthousiasmants.

Lorsque l'annonce d'une version hollywoodienne de Ghost in the Shell est tombée, la Terre s'est arrêtée de tourner pour de nombreux fans du manga de Masamune Shirow, notamment adapté dans le film d'animation culte de Mamoru Oshii. Le casting de Scarlett Johansson, propulsée par le succès fou de Lucy, et le choix du réalisateur Rupert Sanders (Blanche-Neige et le chasseur), n'ont pas aidé.

Intercalé entre La Belle et la Bête, Power Rangers et Fast & Furious 8, le blockbuster est d'ores et déjà considéré comme une hérésie par une partie du public, peu convaincu par la promo intensive. Attendu en France le 29 mars, Ghost in the Shell a néanmoins gagné quelques points depuis que 12 minutes ont été présentées à une partie de la presse américaine.


 

La presse a ainsi découvert la "naissance" du Major, visiblement très proche du film d'animation de 1995, avec Juliette Binoche dans le rôle du docteur aux intentions pas très nettes. Il y a ensuite eu la découverte de la ville futuriste ("entre Blade Runner et Dark City", selon Joblo), puis une intense scène d'action aperçue dans les bandes-annonces. 

Bien sûr, plus personne n'est naïf : questionner la dispositif promo des studios hollywoodiens et le rôle assumé par certains critiques est nécessaire et logique. Des productions Marvel aux Star Wars en passant par Alien : Covenant, la présentation de quelques scènes est devenue un outil promo classique, qui permet d'alimenter le buzz positif de manière plus ou moins honnête. Aperçu des premiers avis, à prendre avec précaution donc, notamment parce qu'il n'y avait apparemment que peu d'élus.

 

Photo

 

Collider :

"Oui, on a vu ce type de scène d'action filmée au ralenti une centaine de fois depuis Matrix. Mais avec la caméra qui tremble et le charchutage des scènes d'action d'aujourd'hui, cela semble presque révolutionnaire de s'attarder plus de cinq secondes sans couper, ou d'avoir un plan large. C'est globalement un progrès pour le réalisateur Rupert Sanders, dont le précédent film Blanche-Neige et le chasseur souffrait de cette esthétique avec caméra tremblante".

"C'est difficile de dire après ces 12 minutes à quel point ce Ghost in the Shell sera fidèle (ou pas) au manga et au film d'animation. Mais il semble bien explorer les mêmes thématiques autour de l'individualité, de la conscience et de l'intersection entre les deux. Si le reste du film est comme ces 12 minutes, Ghost in the Shell pourrait être le film à gros budget le plus profond et étrange en son genre depuis un bon moment."

 

Photo Scarlett Johansson

 

Joblo :

"Visuellement parlant, il y a de quoi être impressionné. Bien sûr, 12 minutes ne peuvent pas en dire énormément, mais il semble que l'équipe ait vraiment essayé de rendre justice au matériau. De l'apparition du Major à la ville futuriste, c'est admirable. Lorsqu'elle passe à travers une vitre et que les morceaux de verre explosent autour d'elle, il y a une réelle énergie à l'écran."

"L'un des aspects que j'ai le plus apprécié était la musique. (...) La musique était plutôt hypnotique. Et si c'est ce qu'on attendre d'un compositeur comme Clint Mansell, on pourrait avoir une excellente BO à se procurer. (...) Avec les effets spéciaux ajoutés à la musique, et bien sûr la présence incroyable de Scarlett Johansson, je peux honnêtement dire que j'ai hâte de découvrir ce mystérieux film".

 

Photo

 

Vulgaire propagande de studio avec l'aide complice de critiques, ou premières impressions sincères pour un blockbuster inattendu qui pourrait agréablement surprendre ? Verdict très prochainement.

 

Affiche Imax

 

Tout savoir sur Ghost in the Shell

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Goreman
05/03/2017 à 17:08

I want to believe.

Hasgarn
05/03/2017 à 12:38

Les bandes annonces d'abord prometteuses ont fini par montrer que le film se rapprochait beaucoup de RoboCop pour mieux nous servir un film de type "on m'a menti".
Trop classique pour une franchise dont la qualité a toujours été l'originalité.

Bref, je ne suis plus aussi enthousiaste même s'il y a des chances que j'aille le voir (ne serait-ce que pour le travail de Clint Mansell qu'il me tarde de découvrir).

de tous les kiki
05/03/2017 à 01:24

kiki, une femme peut etre canon et talentueuse, rage pas ;)

Geoffrey Crété - Rédaction
04/03/2017 à 23:14

@Mordhogor

Simplement parce que l'article avait été publié trop tôt par erreur, et donc pas en état ;)

Et si, Kitano a même eu droit à son article ici

http://www.ecranlarge.com/films/news/952606-le-grand-takeshi-kitano-rejoint-le-casting-de-ghost-in-the-shell

Mordhogor
04/03/2017 à 23:02

Tiens, l'article a été relu et corrigé après mon premier commentaire gommé.
Bon, sinon, me donne drôlement envie cette version live. Le manga restera le manga, personne ne reviendra dessus (je vais me le refaire demain, tiens), mais l'esthétique est très prometteuse. Et Kitano quand même ! Personne n'en parle !

kiki
04/03/2017 à 20:21

Y en a marre de voir cette bimbo sans talents d'actrice et dire qu'il y a bien des actrices bien plus talentueuse que elle...

Kiki
04/03/2017 à 20:19

J'irais pas le voir rien que pour le white washing insupportable d'Hollywood...
Rinko Kikuchi aurait été parfaite...

Albert
04/03/2017 à 20:13

Believe the unbelievable. I believe

Ha ha
04/03/2017 à 19:52

Propagande mais à 200%
Souvenez-vous les avis en amont qui disaient que Avengers 2 étaient, de loin, le meilleur film de super-héros de TOUS LES TEMPS.
N'oubliez jamais.

Bubu
04/03/2017 à 19:24

Il ressort ghost in Shell en blu ray le 17 mars mieux voir l anime

Plus

votre commentaire