Ghost in the Shell : Paramount nous dit pourquoi le film est un gros bide

Sophie Sthul | 6 avril 2017
Sophie Sthul | 6 avril 2017
Photo Scarlett Johansson
29

Ghost in The Shell avait l’intention de se muer en nouvelle franchise hollywoodienne, mais pas de bol, le film est un gros bide, et le boss de la distribution chez Paramount a une petite idée de pourquoi.

Malgré une intense promotion, un budget conséquent et la présence de Scarlett Johansson, l’adaptation de l’œuvre multi-supports culte n’a amassé que 19 millions de dollars de recettes après son premier week-end d’exploitation sur le sol américain, ce qui sonne comme un cruel échec. Le blockbuster s’est notamment fait devancer par un concurrent inattendu, le film d’animation Baby Boss.

 

Photo Scarlett Johansson

 

Pour Kyle Davies, exécutif de la Paramount dirigeant la distribution sur le sol américain, a expliqué à CBC News pourquoi selon lui le film n’avait pas rencontré le public.

« Nous espérions de meilleurs résultats sur le territoire américain. Je crois que les discussions concernant le casting ont eu un impact sur les critiques. On a un film qui est très important pour les fans, car il se base sur un film d’animation japonais. Donc on essaie toujours de trouver l’équilibre en respectant le matériau original, tout en produisant un film à destination d’un public de masse. C’est un challenge, mais clairement, les critiques n’ont pas aidé. »

 

Photo Scarlett Johansson

 

Pour le coup, on n’est pas sûrs que les critiques soient véritablement l’écueil auquel s’est heurté le film de Rupert Sanders. En effet, Ghost in the Shell n’a pas eu à souffrir d’une réception comparable à celle d’un Batman v Superman, tandis que le public américain n’est que très modérément sensible aux questions concernant le whitewashing (voire le succès de Doctor Strange).

Par contre, il y a plus à parier que le public américain est finalement peu sensible à ce mélange de cinéma de divertissement américain et de cyberpunk japonais, vendu à la fois comme un trip esthétique et un blockbuster d’action.

Ghost in the Shell a pour l'instant récolté dans les 22 millions sur le territoire américain, et une cinquantaine dans le reste du monde. Avec un budget de 110 millions sans compter les frais promo massifs (environ la moitié du budget sur ce type de superproduction), le studio doit désormais croiser les doigts pour que le public chinois et japonais soit plus réceptif lorsque le film leur arrivera prochainement.

 

Photo Scarlett Johansson

commentaires

Canard
08/04/2017 à 19:21

Le film à fait un bide parce qu'il est tout simplement un blockbuster action banal sans saveur à 1000Km de la profondeur des questionnements de l’œuvre originale. c'est juste jolie à regarder.
Et non ce n'était pas impossible de faire aussi bien que l'oeuvre originale, si les japonais ont réussi en 95 en animation, je vois pas en quoi c'était impossible en 2017, ils ont juste pris les gens pour des jambons et cru que en appliquant la même recette à Ghost in the shell que aux comics de super héros qui ont un scénario qui tiens sur une feuille de PQ ça fonctionnerai...
De toutes façons on est pas prêt de voir un blockbuster américain avec une quelconque profondeur... C'est pas pour rien que tout les comics américains avec un scénario un peu profond et original ont tous des scénaristes britanniques.

Kevin
07/04/2017 à 13:35

Le film et tellement pourri que je me suis endormi devant les effets rien à dit l'actrice et très bonne moi je trouve ces le scénario qui était pourri prochaine fois il va monter la pente

Beerus
07/04/2017 à 13:14

Le film de Rupert Sanders sera réévalué dans pas longtemps, car ça m’étonnerait que Robert Rodriguez arrive à faire quelque chose de potable avec Gunnm. Le Ghost In The Shell de Rupert Sanders n'est pas un chef d’œuvre mais c'est loin d'être une bouse.

Optimus
07/04/2017 à 11:41

Ils ont essayé de massifier une oeuvre qui est d'une rare complexité. Dès le depart, c'était mission suicide. Même si l'intention est bonne (faire connaitre le Major au cinema), les Fans savaient qu'il est quasi impossible de transcrire les débats philosophiques géniaux du Manga et de l'anime (vous imaginez Scarlett "marvel girl" débattre sur son Ghost et la réalité...) dans un film pour Ado.

Comparativement (meme si c'est pas exactement le meme registre) la complexité d'un Inception et le débat sur IA de Ex-machina n'ont pas permis au public de masse d'apprécier l'extraordinaire qualité de ces films (désolé mais c'est pas encore le type carton à la superhéros).

De fait on ne devrait pas critiquer l'intention mais plutot le manque de cojones pour n'avoir jamais fait un film grand public cyberpunk OU de faire LE film de SciFi psy minimaliste mais riche dans son débat. Dans tous les cas, quelque chose sera sacrifié. Perso je préfére moin de CGI mais une plus de "fond" (pas vert :) ).

C'est comme l'adaptation d'un AKIRA. Si on fait pas un choix "difficile" dès le depart, on aura une superbe explosition de Tokyo, la moto d'un Kaneda Américanisé et les enjeux qui ne prendrons jamais en compte l'histoire du Japon et la profondeur du sujet initial.

Je crains que les films "easy Money" deviennent encore plus la seule option pour le cinéma d'aujourd'hui.

Gregoo
07/04/2017 à 11:36

Non non le film ne fait pas que simplifier les enjeux, il les modifie complètement. Ils ont transformés une histoire de questionnement sur l'Humanité, la nature humaine, le sur-humain, la technologie etc. (la liste est longue et le sujet vaste) en une simple histoire de vengeance. J'aime bien les histoires de vengeance mais bon ça a rendu leur film tout fade...
La réponse, la franchise des producteurs sur le fait qu'ils ont acheté une licence/histoire/manga/animé pour en faire ce qu'ils veulent fait plaisir par sa sincérité tout en faisant extrêmement peur par son cynisme.

RiffRaff
07/04/2017 à 09:18

Le film n'est pas si mauvais mais il a le cul entre deux chaises, trop complexe et contemplatif pour un blockbuster classique et pas assez pour les fans de l'univers original.
C'est une version light de l'anime de 95, en reprenant quasi tous les plans iconiques et en simplifiant ses enjeux.
A la décharge de Paramount, le projet est impossible à tenir, l'adaptation de l'univers est très couteuse, d’où la nécessité de caster un premier role bankable et d'ouvrir les thématiques au plus grand public.
Enfin, si ça évite à un studio de reprendre l'idée de massacrer Akira ce sera déjà ça de gagné.

Kev
07/04/2017 à 07:15

Le film est super génial

Scill
07/04/2017 à 06:48

C est injuste. Ce film est magnifique et fantastique.
Comment voulez-vous​ comprendre ce fil si vous ne vous en donnez pas les moyens.

Ethanhunt
07/04/2017 à 06:39

C est de la merde en barre ce film!!!!

AES
07/04/2017 à 03:49

Le film dans son ensemble est une merde, la pauvre Scarlette est tout aussi hors sujet que l'ensemble du casting. En terme d'adaptation ce film est un cas d'école et il viendra gonfler les bancs de tous ces remakes honteux. Multiplication des artistes, compromis narratifs, sensibilité antagonistes, réalisateur hors-jeu...
La raison principale de l'échec de ces films est dans la culture. Un auteur américain n'est pas interchangeable avec un auteur japonais. Et de toute façon ce qui fonctionne en animation n'est pas convertible en film "live",il va falloir commencer à le reconnaître...

Plus

votre commentaire