La Belle et la Bête tente de nous convaincre avec une ultime bande-annonce

Christophe Foltzer | 31 janvier 2017
Christophe Foltzer | 31 janvier 2017

Il est un fait acquis à présent que Disney refait tous ses classiques en version live et que personne n'y échappera. Si l'on peut toujours se demander quel est l'intérêt réel d'une telle démarche (à part l'argent bien sûr), il faut reconnaitre que le studio dépense sans compter.

On a déjà beaucoup parlé de La Belle et la Bête de Bill Condon dans ces colonnes en ne cachant pas notre grande perplexité vis-à-vis du projet. Non pas parce que nous sommes les gardiens d'un quelconque temple, même si le film d'animation de 1991 reste encore à nos yeux un chef-d'oeuvre, mais simplement parce que plus le temps passait et plus nous avions l'impression de n'être qu'en présence d'un simple copié-collé du dessin animé. 

Et la promotion du film ne s'en cachait même pas d'ailleurs, mettant cet aspect en avant en nous disant, grosso modo, qu'on allait voir la même chose mais avec de vrais acteurs. On pourrait sans problèmé trouver cela dommage, surtout en regard d'une histoire avec un tel potentiel, mais il semblerait qu'au final, DIsney ait décidé de nous montrer qu'il y aura quand même quelques nouveautés.

 

Photo Luke Evans

 

A l'occasion de la diffusion de sa bande-annonce finale, les premières vraies différences d'avec la version 1991 se font jour et on ne sait toujours pas s'il faut se rassurer ou s'en inquiéter. Si, dans les grandes largeurs, nous sommes face à un remake pur jus au plan près par moments, d'autres instants de ce trailer laissent penser que certains aspects des personnages seront davantage explorés. Comme la quête d'indépendance de Belle par exemple, qui semble plus forte et pro-active qu'avant pour répondre aux canons Disney actuels (ce qui est assez rigolo puisqu'on parle quand même d'une histoire d'amour sur fond de Syndrome de Stockholm...), Gaston semble lui aussi plus imbu de lui-même que jamais et tout laisse penser que l'accent a été mis sur l'humanisation de la Bête au contact de Belle, l'approfondissement de leur découverte respective avec deux, trois vannes plutôt rigolotes (le coup des livres en Grec).

Est-ce que cela suffira pour autant à ce que le film vive son exploitation sans l'ombre pesante de son modèle ? Difficile à dire pour le moment. Il faudra voir le produit fini en espérant que Disney garde encore un atout dans sa manche, le 22 mars prochain. Mais, quoi qu'il en soit, c'est fort joli. C'est déjà ça.

 

Tout savoir sur La Belle et la Bête

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Y Boy
31/01/2017 à 21:36

Les aventures d'Emma Watson qui parle à des fonds bleus...

Pepe
31/01/2017 à 19:34

Copié collé en live, quel intérêt ?
Surtout qu'on a eu la version récente avec V Cassel ...

corleone
31/01/2017 à 10:30

JE plussoie bubu. Z'auraient dû en rester au dessin animé de l'epoque.

Bubu
31/01/2017 à 09:36

La bande annonce est nulle encore un film sans âme mieux voir le classique de Walt Disney

votre commentaire