La Lisière : un court-métrage SF français aux airs de The Revenant

Créé : 18 janvier 2017 - Alexandre Janowiak
Alexandre Janowiak | 18 janvier 2017
Affiche officielle
3

Disponible jusqu’au 23 janvier sur Internet, La Lisière est à ne pas manquer.

« Dans un avenir proche, au cœur d'une forêt du nord où règne l'anarchie, la jeune Hawa et son père survivent, réfugiés parmi tant d'autres. Lors d'un vol de vivres, Hawa perd ce qu'elle a de plus cher. Elle s'engage alors dans un périple pour retrouver les voleurs jusqu'à la lisière de cette forêt. »

Très sombre, La Lisière rappelle dès les premières images la forêt dense et menaçante de The Revenant. Ici et là, le court-métrage s’inspire également du post-apocalyptique La Route et sans doute de l’univers d’Alien, créé par Ridley Scott, lors des scènes nocturnes.

Bien que freiné par sa durée (mais c’est le format qui veut ça), le jeune réalisateur français Simon Saulnier réalise une petite perle post-apocalyptique très prenante magnifié par la photographie de Thierry Pouget (Gibraltar). Le tout est parfaitement accompagné par la musique d’Alex Cortès connu pour son travail sur Martyrs et plus récemment Arès.

 

 

Disponible seulement une semaine sur Internet jusqu’au 23 janvier prochain, La Lisière est à ne surtout pas manquer. Ce n’est pas la première fois que Simon Saulnier s’attaque à la science-fiction puisqu’il avait réalisé le court-métrage Babylone en 2008. En ce moment, le français de 28 ans, œuvre sur son premier long-métrage : Capture. L’histoire d’un photographe de guerre kidnappé par un cartel de la drogue. 

 

Affiche officielle

commentaires

Hawa
19/01/2017 à 21:56

Tiens l'héroïne s'appelle comme moi! Jaime c'est très fort et réussi. La suite !

LIZZY
19/01/2017 à 21:54

Magnifique performance des acteurs !! Bravo

Birdy
18/01/2017 à 15:38

Travail intéressant, j'aime particulièrement le respect du réalisateur pour l'univers qu'il construit, l'atmosphère, et son héroïne. Ça manque d'originalité et d'épaisseur, mais le charme de cette forêt est bien présent, les acteurs ne font pas s'écrouler l'ensemble ( souvent le problème des films/courts métrage de genre français ). On sent que c'est pensé, et qu'une équipe à réellement fait de son mieux.

votre commentaire