Ron Perlman ne croit plus en Hellboy 3

Christophe Foltzer | 11 octobre 2016
Christophe Foltzer | 11 octobre 2016

Il y a des films qu'on ne veut pas voir et qui se font, parfois en dépit du bon sens, et puis il y a ceux qu'on crève d'envie de voir un jour sur grand écran et qui n'arriveront jamasi. Et au-dessus de tout ça, il y a Hellboy.

Parce que bon, maintenant on peut le dire, les deux Hellboy sont peut-être ce que Guillermo Del Toro a fait de mieux à Hollywood, tant esthétiquement que thématiquement. Et le sort s'acharne sur le réalisateur mexicain puisqu'après avoir définitivement perdu Pacific Rim 2, voilà qu'il peut gentiment s'asseoir sur son Hellboy 3. En même temps, il semblait s'être fait une raison depuis longtemps, donc on ne se fait pas trop de soucis pour lui.

 

hellboy-2

 

Par contre, pour Ron Perlman, c'est une autre paire de manches. Lui, en effet, veut conclure sa trilogie. Il n'a cessé depuis des années de rameuter les foules, sur les réseaux sociaux, dans des interviews ou lors de conventions, pour que l'on se regroupe tous derrière lui et qu'on a aille mettre le feu aux studios qui refusaient de nous donner ce film. Mais voilà, ses multiples demandes n'ont pas abouties et la perspective de voir un jour revenir le gros rouge dans une ultime aventure fond comme neige au soleil.

 

 

Il semblerait d'ailleurs que Perlman lui-même ait baissé les bras puisqu'il vient de déclarer au micro de Screen Rant qu'il n'y croyait plus :

"Nous n'en parlons plus à présent. Del Toro est occupé, et moi aussi. Peut-être qu'un jour il va m'appeler pour me dire qu'on le fait, mais au moment présent, nous sommes heureux d'avoirs de nouveaux mondes à conquérir."

On ne saurait être plus clair. Le temps et la porte fermée des studios ont donc eu raison de sa motivation. Et on ne va clairement pas lui en vouloir, lui qui s'est battu pendant tant d'années pour que cela se fasse. N'empêche, cette annonce dès le matin nous promet une sale journée. Alors si en plus il fait froid et qu'il pleut...

 

 

 

Tout savoir sur Hellboy II : Les Légions d'or maudites

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Karlito
13/10/2016 à 20:20

En faites, on parle là de deux visions différentes de Hellboy. Autant le premier respectait le cahier des charges. A la base, c'est une série de bédés sombres. Il y a une forme d'humour assez noir avec un Hellboy sérieux mais déconnant. Le but est tout de même de rester aussi proche au possible du médium d'origine. Raspoutine est assez glaçant et énigmatique, sans compter ses compères sont effrayant à leur façon. On retrouve malgré tout la patte de Del Toro et un hommage sincère à Mignola.

Hellboy 2 n'est que la vision de Del Toro et c'est là que le bât blesse. Moins sérieux, un humour assez bas de plafond de mon point de vue. Il a voulu ratisser plus large et se plante. Certes visuellement c'est très beaux, les monstres sont superbes, mais ou est Mignola là dedans? Le prince Nuada n'a pas la profondeur de Raspoutine et il reste trop théâtral. On peut comparer les scènes quand Raspoutine assassine le professeur et le prince son père par exemple. Le premier reste subtil avec un dialogue bien mené, tandis que le second essaye en vain de nous faire une histoire familiale tragique sans originalité.

A propos de l'éclosion du seigneur élémentaire. Cette scène est largement gâchée par l'humour justement d'un d'Hellboy qui tient un bébé et n'en fait qu'à sa tête, c'est assez embarrassant tout de même. Le cul entre deux chaises est plutôt dans Hellboy 2. Une scène similaire est présente dans le premier film, dans le métro avec les chatons, c'est nettement plus subtil et travaillé...

Oui Hellboy 2 a de superbes scènes, des moments épatants, mais ne porte que la vision de Del Toro. Il aurait pu changer Hellboy par un MIB ou un Harry Potter plus Del Torien que cela n'aurait fait aucune différence.

Mx
13/10/2016 à 11:54

Tes arguments ne tiennent pas la route, le premier Hellboy est un film coincé entre la vision d'auteur de son réalisateur, et le cahier des charges imposés par un film de cette ampleur, et le réal livre un film mi-figue-mi raisin, qui a clairement le cul entre deux chaises!

Après le succès du Labyrinthe de Pan, son précédent film, le réalisateur nous livre enfin sa version la plus personnelle de Hellboy, et si pour toi c'est une comédie, ben on a pas du voir le même film, ok il y a de l'humour, mais tout le film est agité de parfums de tragédie, le Prince Nuada est un "bad guy" 1000 fois plus intéressant que le raspoutine du premier film, tout simplement parce qu'il est humain avant tout, au sens le plus noble du terme, et le film est parsemé d'idées géniales (l'introduction dantesque du prince nuada avec sa lance, la visite du marché troll, l'éclosion du seigneur élémental, la mise en avant d'abe sapiens, hoyan kross hilarant, la scéne du conseil royal, etc, le tout servi par des effets splendides et à l'ancienne, pas de cgi à vomir!)

Karlito
12/10/2016 à 23:45

Mx: Alors je restitue le contexte. En plein travail sur son Hobbit (avant de tout planter et laisser Peter Jackson se dépatouiller avec de bons mois de pré production fichu en l'air, enfin je vois les choses comme cela, ce n'est p-e pas la vérité), Guillermo nous fait un Hellboy de pacotille, à la limite de la guimauve. Certes, c'est visuellement maitrisé, on ne s'ennuie pas, mais ce n'est pas du Hellboy. A la limite on peut penser aux contes et légendes abordées dans les bédés, mais franchement, on passe d'un film adulte et plutôt noir (le 1er) a une comédie qui tangue entre MIB et le médiéval fantastique.

Certes Del Toro aime bien les "freaks", mais il y a bien plus de profondeur humaine dans les bédés de Mignola que dans les films du mexicain barbu. Il est vraiment surestimé. Autant j'adorais Hellboy 1, Chronos et le labyrinthe de Pan (deux fois pas plus), autant ses récentes productions ne sont pas terribles et manque de profondeur, il brasse joliment de l'air, mais c'est décevant à force.

Mx
12/10/2016 à 16:40

Pas d'accord du tout, Karlito, Hellboy 2 ,au même titre que blade 2, surpasse largement le premier film et ce sur tout les plans, (mise en scène, persos, effects spéciaux à tomber), le film peut se targuer d'être l'une des rares sequelles à être supérieure au film original.

Quand à la scène à laquelle tu fais allusion, je pense que tu n'as pas été sensible à l'aspect profondément humain qu'attache del Toro à ses "freaks"!!

nimbari
12/10/2016 à 09:59

C'est la faute du public avant tout, Les 2 Hellboy n'ont pas assez rempli les salles.

Stivostine
12/10/2016 à 07:06

mon super héros préféré, sniffff

Karlito
11/10/2016 à 22:13

Les bédés bien sûr 8) Vraiment pas possible ce correcteur orthographique, si si.

Karlito
11/10/2016 à 22:11

Je suis soulagé, le deuxième était assez décevant. pas pour la qualité visuelle, mais pour une histoire assez nulle en plus d'un traitement d'Hellboy assez décevant (Ahhh la scène des deux ivrognes...). Autant le premier était un film d'après les œuvres de Mignola, autant le deuxième était un film d'après le travail de Del Toro sans du Mignola dedans...

Il reste les bébés.

Pseudo
11/10/2016 à 17:56

Dommage, j'avais bien aimé les 2 premiers...

Alix84
11/10/2016 à 17:39

Dommage qu'il n'y ait pas un troisième épisode. Les deux premiers étaient très réussis et très créatifs. En particulier le second.

Plus

votre commentaire