La Belle et la Bête : Quel Gaston Luke Evans sera-t-il dans le film ?

Grégoriane Benoit | 6 octobre 2016
Grégoriane Benoit | 6 octobre 2016

La grande question de ce La Belle et la Bête réside dans les similitudes qu'aura le film avec le matériau d'origine, véritable oeuvre culte des fans. Luke Evans, le futur Gaston s'exprime sur son personnage. 

Gaston est un peu un méchant Disney irremplaçable, à la personalité narcissique, égoïste et franchement vantarde : bref le genre de stéréotype du bel homme tout en muscle et merveilleux macho qui ferait frémir toute jouvencelle qui chercherait le mâle, le vrai. Absolument détestable, son personnage fonctionne en dessin-animé puisque le méchant cliché Disney fait partie de toute une légende que l'on apprécie ou pas mais qui semble indispensable. 

 

emma watson

 

Mais dans le cas d'un live, même Disney, faire jouer l'idée d'un personnage extrême comme celui de gaston peut poser des problèmes à bien des égards : d'abord parce que le public pourrait ne pas adhérer à ce copier coller de l'original, ensuite car de plus en plus, la marque Disney tente de complexifier grandement ses méchants pour leur donner une plus grande texture. 

Alors voulez-vous un Gaston too much dans ce nouveau live ou pas ? L'acteur Luke Evans a répondu à Cinema Blend :

"Il y a inévitablement une théâtralité que je vais amener dans ce rôle et que je n'utilise pas d'habitude. On intensifie légèrement la réalité. C'est Disney, et nous re-créons une histoire Disney tellement adorée. Il est "bigger than life" dans le respect de son personnage. Non, c'est vraiment très amusant à jouer, et j'ai dû jouer de manière plus théâtrale."

 

gaston

 

Voilà qui paraît très clair, nous serons mis face à face avec un vrai Gaston comme nous l'avons connu dans le dessin-animé Disney. De quoi rassurer les fans de la première heure. Mais Luke Evans a également expliqué que son personnage avait une véritable évolution et devenait de cette manière assez complexe pour un live Disney. 

"Il a un arc vraiment fantastique. Il commence comme un adorable voyou - Toutes ses phrases égocentrées, son cabotinage. Et puis quand il se rend compte qu'il n'obtiendra pas ce qu'il veut, son masque tombe, et un monstre apparaît, et il finit par devenir un véritable méchant."

Bref, l'évolution d'un parfait pervers narcissique disneyen comme on les aime ! Tout indique que ce nouveau live sera au plus près du dessin-animée de 1991. Verdict de La Belle et la Bête le 29 mars 2017 !

 

affiche

Tout savoir sur La Belle et la Bête

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire