Miss Peregrine et les enfants particuliers dévoile une nouvelle bande-annonce

Christophe Foltzer | 2 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 2 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

En sérieuse perte de vitesse depuis de nombreuses années, Tim Burton n'a pas réussi à redresser la barre avec son Big Eyes. Raison de plus pour placer toutes nos attentes dans Miss Peregrine.

C'est le problème avec les gothiques, dès qu'ils commencent à devenir heureux, leur univers s'aseptise et ils semblent perdre le petit plus qui les démarquait des autres. Si dans la vraie vie, la plupart coupent leurs cheveux, troquent leur t-shirt The Cure pour un costard et finissent généralement par travailler dans une banque, au cinéma, cela signifie qu'ils rentrent dans le rang et utilisent leur talent pour ne devenir qu'une caricature d'eux-mêmes.

Et Tim Burton est un exemple fascinant. Jadis visionnaire macabre mais magnifique, le réalisateur émo n'était plus qu'un yes-man embarrassant depuis quelques temps, à tel point qu'on avait presque tirer un trait sur lui. Mais, comme d'habitude, quand se profile son nouveau film, on ne peut s'empêcher d'espérer qu'il retrouve ne serait-ce qu'une ultime fois sa magie d'antan. Et c'est bien ce qu'on attend de Miss Peregrine et les enfants particuliers, son X-Men à lui qui sortira sur nos écrans le 05 octobre prochain.

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Adapté de l'univers littéraire de Ransom Riggs, Miss Peregrine nous raconte la quête de Jacob qui se rend à l'orphelinat où a vécu son grand-père et qui abrite en réalité tout un tas d'enfants aux pouvoirs particuliers. Supervisés par Miss Peregrine, ils devront unir leurs forces pour se battre contre une menace qui ressemble étrangement à Samuel L. Jackson.

Tout ce qui nous avait été montré du film jusqu'à présent mettait l'accent sur l'aspect magique et spectaculaire de l'histoire et il n'y a pas de raison que la Fox change en si bon chemin. Elle a donc présenté lors de la dernière cérémonie des Teen Choice Awards une nouvelle bande-annonce du film, qui reprend grosso-modo ce qu'on a déjà vu mais ajoute quelques images inédites dont un bel hommage à Ray Harryhausen. Alors certes, on retrouve quelque peu la patte de Tim Burton, certes les affiches font penser à Alice au pays des merveilles, certes il y a Eva Green (ce qui en fait d'office un film à suivre) mais on espère que le réalisateur s'est retroussé les manches.

Réponse cet automne.

Tout savoir sur Miss Peregrine et les enfants particuliers

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire