William Friedkin révèle un nouveau projet de film absolument mortel

Jacques-Henry Poucave | 7 août 2015
Jacques-Henry Poucave | 7 août 2015

Exception faite d’un projet d’adaptation de son chef d’œuvre Police Fédérale Los Angeles, on n’était un peu sans nouvelles de ce bon William Friedkin, récemment passé faire coucou pour la ressortie de son film maudit, The Sorcerer.

Et bien on est du coup vachement contents d’apprendre que le réalisateur de L’Exorciste et French Connection revient aux affaires avec un projet particulièrement intéressant et prometteur. Il s’agit de l’adaptation de The Winter of Frankie Machine, best-seller de Don Wislow, un des écrivains dont Hollywood adapte actuellement à tour de bras les textes.

L’intrigue semble typique des univers déployés par Friedkin. Il y est question de Frankie, tueur à gage à la retraite, que ses employeurs d’hier convoquent afin qu’il arbitre un conflit entre deux d’entre eux. Quand Frankie réalise qu’il a été piégé par ses anciens commanditaires, désireux de le supprimer, il retrouve ses réflexes de jadis et commence à les massacrer dans les règles de l’art.

Un type de récits qui évoque tout à fait son dernier film, l’excellent et jubilatoire Killer Joe, qui avait marqué le grand retour de Matthew McConaughey. On est particulièrement alléchés par les déclarations du metteur en scène auprès de Deadline, qui parle d’un film « crasseux et terre-à-terre, avec un petit budget ». Soit le genre de recettes qui lui avaient permis de nous offrir Bug, entre autres.

"ça a l'air vraiment très très bien."

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
tenia
07/08/2015 à 21:27

A noter que si vous êtes sans nouvelles de Friedkin, il poste la moitié de sa vie sur Twitter. Vous y trouverez notamment un nombre incalculable de photos de vacances de lui et sa femme, et même une avec l'équipe de Charlie Hebdo en juin 2015.

Cyprine2015
07/08/2015 à 21:10

Ce que je veux dire, c'est que ce canevas n'empêche aucunement l'originalité.
C'est un point de départ.

Kilométrix
07/08/2015 à 20:17

Et les idées, aussi, quand même.
Y'a encore des high concepts, des pitchs qui sortent de l'ordinaire, des scénaristes qui tordent les codes, visibles dès la présentation de l'histoire.

Mais on est d'accord, le style compte aussi beaucoup.

Cyprine2015
07/08/2015 à 19:39

J'adore les tanches qui se plaignent du "manque d'originalité" d'un canevas classique.

Tu as vu une idée de narration depuis La Poétique d'Aristote ? Bah non. Et c'est pas tout neuf. On n'a pas inventé de formes narrative depuis des siècles. Ce qui fait l'originalité, c'est le style.

Julien
07/08/2015 à 19:34

Un tueur à la retraite, qui reprend du service et qui se fait trahir par ses commanditaires.
C'est original...J'ai jamais vu un synopsis semblable par le passé -_-

Zapan
07/08/2015 à 18:51

Tant que ce mec tourne, tout va bien... peu importe le projet

Louig
07/08/2015 à 18:22

Moi j'associe plutôt Police Fédérale Los Angeles avec hollywood night :o)

votre commentaire