Le réalisateur de Terminator : Genisys admet que son film n'a aucun sens

Créé : 6 juillet 2015 - Jacques-Henry Poucave
arnold schwarzenegger sourire
41 réactions

Lors de la promotion de Terminator : Genisys, Alan Taylor, le réalisateur du film, a fait au Daily Beast des déclarations étonnantes quant à la cohérence du métrage.

Interrogé sur les questions de voyage temporel, moteur scénaristique de la saga Terminator et problématique au cœur de ce nouvel épisode, le metteur en scène a expliqué qu’en réalité, ni lui ni l’équipe ne se souciaient vraiment de la question.

« Arnold a une des plus imprononçables, impénétrables répliques explicatives du film quand il dit : « Il est possible de se remémorer deux images temporelles quand on pénètre le champ quantique pendant un nexus. »

Et personne n’a la moindre idée de ce dont il est train de parler. Mais oui, ça a du sens. On ne s’attend à ce qui quiconque le comprenne – d’ailleurs Kyle se tourne vers Sarah et dit : « Tu ne peux pas l’empêcher de parler comme ça ? » C’était pour dire, vous n’avez pas vraiment besoin de comprendre. Si vous voulez vous creuser la tête, il y a tout ce qu’il faut, je crois que c’est cohérent. Mais heureusement on avance. »

 

Photo Terminator : Genisys

 

Alan Taylor s’est ensuite fait un peu plus sincère en reconnaissant que les nombreux gags du films avaient entre autres but de permettre au spectateur de ne pas trop se concentrer sur ce qu’on lui raconte dans Terminator : Genisys.

« Ce que je préfère, c’est utiliser l’humour pour esquiver tout ça. C’est une façon de dire « peut-être que vous ne comprenez pas, mais on s’en tape, on continue !

Il y a une scène où J.K. Simmons arrive et dit : « Ce que vous faites a l’air très compliqué. » Et Sarah Connor lui répond : « On est là pour sauver le monde ! » Ce à quoi il réplique : « Ça me va. »

Et en fait, c’est basiquement cela que nous disons au public : ne t’embêtes pas avec ça, on sauve le monde ! »

 

Photo Terminator : Genisys

 

Une façon d’aborder le scénario qui aura donc préféré jouer la carte de l’humour plutôt que celle de la cohérence et de la construction scénaristique. Soit l’opposé des choix faits par James Cameron dans les deux films qui ont défini l’univers de la saga.

Alors que Terminator : Genisys s’est durement ramassé au box-office américain mais attire les foules à l’international, il semble encore trop tôt pour évaluer si cette stratégie est une réussite ou un échec.

 

Photo Emilia Clarke

 

 

commentaires

vic 20/03/2016 à 00:14

un gachi !!!!!! nullissime .
l'histoire donne plus aucun suspens .
"on est là pour sauvez le monde" ? bha faut donnée des exemples explication avis.. critique... voilà la nouvel donne doctrine pensez plus !!! le Nouvel ordre mondiale va sauvez le monde ! à votre place... normale elle à crées un pretexte à vous enclavé les mougeons service.

thorino 23/08/2015 à 00:19

Moi jai bien aimé

TeeeeeermiiinATOOOOR 25/07/2015 à 08:05

TEEEEEEEEEERRIBLE COMME FILM

Allan 24/07/2015 à 23:48

Chui deg.pk terminator et t'il tourner à la fast furious en gros a l'envers fo comprendre que le 5 est en réalité le 1er .
Qui peut m'eclairer sur tt sa svp.

moha69trollkiller 11/07/2015 à 13:28

@myk30 ou alors les gens comme toi prennent au serieux des théories farfelues tu nous prends la tete sur la coherence de l'existence de la réalité alternative présenté dans genisys, mais en attendant, le voyage dans le temps est au stade de pougnette pour intellectuel forcant sur la coke de synthèse... j'ai apprecié le film d'action et j'ai plus de culture ciné que toi... a savoir que le cinéma est un divertissement au départ. Explique moi la cohérence scénaristique d'un charlie chaplin par exemple? le réalisme présenté dans les films en général est totalement fantasmé.si tu n'aime pas les films d'actions bourrin ma fois.... explique moi donc la cohérence présente dans terminator 1 et 2, le jour ou tu arrive a programmer une machine de voyage dans le temps sans avoir recours a la particule théorique nommé tachyon appelle moi vite... je parle meme pas du t1000 en "métal liquide", capable de prendre la forme de n'importe quel humain a porter (ou parfois un simple carrelage), explique moi a quel niveau son microprocesseur s'execute? explique moi aussi la cohérence que ok c'est du métal liquide intelligent mais bordel il fait comment pour imiter la couleur de la peau, sachant que chaque matiere a une couleur propre et que là ce metal de base ressemble à du mercure à temperature ambiante...des snobs qui ne se laisse plus entrainé dans un simple divertissement. Aller vous pougnez sur du film d'auteur bien pourri a la nymphomaniac, la ce sera réaliste, terminator 1.2.3.45 c'est de la sf, c'est à dire une vision fantasmé d'un futur ou univers possible... y a quoi qui vous echappe dans fiction? les réponses on les aura dans le 2 ou le 3, si vous aimez pas regarder pas et puis c'est tout, derrick est bien niveau cohérence pour les snobinard qui pourrisse un film certe pas excellent, mais qui fait son office, c'est à dire nous divertir. je vous raappelle quand meme que si dans t1, le t800 ne tue pas sarah, alors, john nait, alors skynet meurt en 2029... mais dans t2, skynet a survecu, envoi un t 1000 pour tuer sarah et john, tandis que john envoi un t800 reprogrammé (comment, on sait pas), pour assister sarah et john qui doivent empecher le j day.... puisque le j day n'arrive jamais, skynet n'existe pas et le film n'a aucune cohérence pour le coup: c'est ce qu'on appel un paradoxe temporel. je passe l'analyse du 3 et du 4, le cinq n'est pas forcement bavard sur qui envoi papy. Pour moi aucun des terminators ne fait parti du grand cinéma, c'est du ciné pop corn qu'on va regarder pour se divertir, un bon gros nanar.... jpeut regarder un kubrick et m'eclater, tout comme un serie b comme les terminators fera son office aussi, bande de pseudo intello, payé vous de la tolérance. Je suis sur que ca mate du porn en analysant le scénario serieux...

Givernatir 08/07/2015 à 17:13

Pour qui tu te prend poour imposer tes goûts et préférences aux gens qui ne vont pas dans ton sens . Tu n'a pas la science infuse redescent de ton nuage mon gars .

brouce80 08/07/2015 à 07:27

Le titre de la news est mal choisi car son contenu est exactement l'inverse (je ne reviens pas dessus il s'agit de lire). Pour l'avoir vu hier, et pour être un grand fan de la saga, j'ai trouvé ce film bon et je l'ai aimé. Il est couillu et a le mérite de proposer autre chose tout en s'intégrant parfaitement avec les 4 autres opus. Ce film est bel et bien cohérent mais complexe à appréhender. N'en déplaisent à ceux qui disent que le 3 et le 4 sont zappés, à partir du moment où l'on accepte le fait que la série des Terminator respecte en réalité le principe de 'boucle à apprentissage', un peu à la Edge of Tomorrow, tout tient dans le cadre, et plutôt efficacement. D'ailleurs eu début du 2 ne nous dit-on pas que les machines ayant échoué à tuer Sarah Connor décident de s'attaquer à John enfant ? Les machines apprennent donc de leurs erreurs, tout comme les humains, chacun cherchant à sortir de la boucle vainqueur. Tout est alors facile à expliquer. Toutes les questions un peu étranges que je me suis posées pendant le film on trouvé logiquement leur explication. Notamment la scène

<SPOIL>

des 9 ans de Sarah, qui n'est je cite "qu'un résidu d'une ligne temporelle perdue" (ou à peu près). C'est une boucle une nouvelle fois ratée par les machines.

</SPOIL>

Bref, ce n'est pas le seul exemple. Moi j'ai aimé.

bruno zieuvert 07/07/2015 à 20:33

merci a toi cadet rousselle Bob chacun de nous faire partager en 3 exemplaires ton avis des plus "pertinents "!

fuckhater 07/07/2015 à 12:00

Excellent film, public de danseuses...

alexid 07/07/2015 à 11:36

J aime arnolde chwerguerre

Plus

votre commentaire