Joey Starr interdit de territoire au Canada pour grande criminalité

Christophe Foltzer | 18 juin 2015
Christophe Foltzer | 18 juin 2015

La dernière fois que Joey Starr s'était illustré dans les médias, outre son attaque vis-à-vis des Enfoirés, c'était à l'occasion de ses derniers démêlés avec la justice alors qu'il s'était frappé 70 fois la tête contre un mur. On passe à l'étape supérieure puisqu'il est maintenant considéré comme un criminel international. Rien que ça !

Décidément, il ne fait pas bon d'être Joey Starr depuis quelques années. Multipliant les accusations et les condamnations pour violences et autres troubles, le chanteur-comédien s'est vu refoulé à la douane canadienne mercredi dernier alors qu'il avait prévu de donner un concert à Montréal.

C'est l'artiste lui-même qui a ébruité cette triste affaire sur son compte Facebook en y publiant le communiqué officiel lui interdisant de fouler le sol canadien. Le motif ?

"Interdit de territoire pour grande criminalité parce qu'il a été déclaré coupable à l'extérieur du Canada d'une infraction qui, commise au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale punissable d'un emprisonnement d'au moins dix ans."

Rien que ça ! Qu'a-t-il donc commis de si terrible pour bénéficier d'une telle décision ? L'histoire ne le dit pas mais l'artiste ne s'est pas privé de réagir à cette interdiction pour le moins fâcheuse via Instagram :

"Interdiction de rentrer sur le territoire canadien... Retour à la case départ... Surtout que j'étais déjà venu avant sans aucun problème... Le zèle est un cancer."

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
McCoy
20/06/2015 à 03:54

Il y a une justice au Canada.

mmarvinbear
19/06/2015 à 00:11

Le Canada a une politique stricte en matière d'immigration et de tourisme. Joey Starr est un multirécidiviste et on ne compte plus les condamnations à quelques mois de prison dont il est ou a été redevable. Certains Etats tiennent compte du cumul de ces condamnations, effectuées ou non et passé une limite, ils ferment leurs frontières à l'individu en question.

votre commentaire