Joey Starr se tape 70 fois la tête contre les murs et accuse la police !

Christophe Foltzer | 23 janvier 2015
Christophe Foltzer | 23 janvier 2015

Le 20 juillet 2013, Joey Starr avait été arrêté à Liège pour "rébellion et outrage envers les policiers." Son procès vient de s'ouvrir et il subit déjà un gros coup de théâtre.

Rappel des faits : le 20 juillet 2013, Joey Starr se rend dans un bar réputé de Liège. Le videur lui interdit l'entrée s'il n'enlève pas sa casquette, le rappeur refuse, s'énerve, les policiers rappliquent et Joey Starr se retrouve au frais pour la nuit. Le lendemain, libre, il déclare :

"J'ai déjà passé plus de temps en garde à vue qu'en prison, j'ai déjà reçu des coups, mais comme ça, jamais, même de la police française. (...) J'étais menotté, je ne pouvais pas réagir. Mais ils me criaient quand même de ne pas bouger et me frappaient."

Sauf que voilà, une fois le procès ouvert, coup de théâtre, Joey Starr aurait menti. Les policiers belges ont en effet démontré, vidéo à l'appui, qu'ils n'avaient jamais frappé le comédien, mais que ce dernier s'était fait cela tout seul ! En effet les images montreraient que Joey Starr se serait cogné lui-même la tête contre les murs de sa cellule à 70 reprises, s'infligeant également une dizaine de coups de poing.

L'audience étant reportée au 29 avril, terminons par les déclarations de son avocat qui a très finement conclu par :

"On peut convenir qu'il a la tête dure."

Qu'est-ce qu'on se marre...

Tout savoir sur Joey Starr

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
flash
24/01/2015 à 10:34

Avec un peu de chance, ça lui aura peut être remis son cerveau en place.

Tirry
23/01/2015 à 15:58

Puisqu'on vous dit que les banlieusards sont des pépites... Une chose est certaine, ils ont de bon représentant.

votre commentaire