Cinéma français : seulement 22 films rentables en 2014

Simon Riaux | 20 janvier 2015
Simon Riaux | 20 janvier 2015

Malgré une fréquentation des salles en hausse et une exploitation record des films français à l'étranger, seuls 22 longs-métrages devraient être rentables cette année.

D'après BFM Business, ce sont à peine 11% des productions françaises qui devraient rentrer dans leurs frais pour l'exercice 2014.

En tête, on retrouve Babysitting, comédie aussi difficile à monter que rapidement bénéficiaire, tant elle aura su trouver son public. Résultat, un taux de rentabilité mirifique de 600%. Une réussite, puisqu'elle passe même devant Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu, qui se paie tout de même un taux de rentabilité de 533%.

On note que les films à budget modeste ou raisonnable sont particulièrement représentés dans cette liste avec Lulu Femme nue, Hyppocrate ou Les Combattants.

Des résultats qui rappellent une nouvelle fois le bienfondé des propos jugés polémiques de Vincent Maraval (Wild Bunch), qui avait pointé du doigt il y a plus d'un an déjà l'inflation délirante des budgets.

Car si les 22 films présentés comme rentable par BFM sont loin d'être les seuls à avoir trouvé leur public, les coûts de production extrêmement élevés interdisent à beaucoup de film de gagner de l'argent, malgré l'afflux de spectateurs.

Notons également que les excellents résultats du cinéma français à l'étranger ne concernent que la petite portion de métrages à connaître une véritable exploitation hors du territoire.

De même, la hausse de fréquentation des salles peut être relativisée. Sans des locomotives telles que Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ou actuellement La Famille Bélier, il y a fort à parier que ces chiffres seraient nettement moins réjouissants.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Phil (l'original)
21/01/2015 à 10:31

Idem pour "La Belle et la Bête" qui s'est rentabilisé à l'international (carton en Russie, entre autre).

Peter
20/01/2015 à 15:21

Oui mais dans ce top, seules les entrées françaises sont comptabilisées. Ce qui fausse la conclusion que seulement 22 films seraient rentables. Certains sont fait pour fonctionner à l'international : Lucy est un exemple assez parlant. Il ne se retrouve qu'avec 59% de rentabilité dans ce top alors que sont budget est de 49 million d'euros et qu'il a rapporté plus de 458 million de dollars... Annoncer que 11% des films français sont rentable est donc totalement faux si on ne précise pas que ce pourcentage ne concerne que les recettes sur le sol français.

votre commentaire