Top piratage : Le Loup de Wall Street de Scorsese, film le plus téléchargé de 2014

Christophe Foltzer | 30 décembre 2014
Christophe Foltzer | 30 décembre 2014

Grosse épine dans le pied des studios, des exploitants et des éditeurs, le piratage de films a encore connu une assez faste. Voici les 10 films les plus téléchargés de l'année.

Qu'on s'entende bien, ces chiffres ne concernent que le marché américain puisqu'ils ont été fournis par la société anti-piratage Excipio. Autre précision d'importance, cette liste se concentre principalement sur les films sortis entre la fin de l'année 2013 et les deux tiers de 2014. Les sorties les plus récentes ne pouvant évidemment pas encore être prises en compte.

Peu de surprises dans les titres mentionnés mais un classement surprenant, avec le nombre de téléchargements à chaque fois. C'est parti.

1) Le loup de Wall Street - 30.035 millions de téléchargements

2) La reine des neiges - 29.919 millions de téléchargements

3) RoboCop - 29.879 millions de téléchargements

4) Gravity - 29.357 millions de téléchargements

5) Le Hobbit : la Désolation de Smaug - 27.627 millions de téléchargements

6) Thor : Le monde des ténèbres - 25.749 millions de téléchargements

7) Captain America : le soldat de l'hiver - 25.628 millions de téléchargements

8) La légende d'Hercule - 25.137 millions de téléchargements

9) X Men : Days of Future Past - 24.380 millions de téléchargements

10) 12 years a slave - 23.6563 millions de téléchargements

On vous rappelle évidemment que le piratage, c'est le mal, que ça va tuer le cinéma et qu'en plus ça vous enverra en Enfer chez votre belle-mère.

 

Tout savoir sur RoboCop

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Francisco
05/01/2015 à 17:39

Commentaire qui redonne du baume au coeur. Merci Tenia.

Tenia
02/01/2015 à 13:48

Cyprine,

De nombreuses études ont montré que l'impact n'est pas du tout "1 téléchargement = 1 entrée en moins". Au contraire, elles tendent à montrer que le téléchargeur va aussi, souvent, acheter plus que la moyenne.

Au delà de ça, on peut aussi indiquer que les films les plus téléchargés sont souvent ceux plébiscités par le public (qui télécharge des films qu'ils ne veulent pas voir ?) et qu'a contrario, les films invisibles... ne sont pas non plus très téléchargés (qui l'eut cru lustucru, les gros flops de l'année ne sont pas dans les plus gros téléchargements, truc de ouf).

Si le piratage "fait du mal", ce mal reste encore aujourd'hui extrêmement diffus. Quid de l'aspect "bouche à oreille" qu'il génère ? De l'aura de popularité dont jouissent aujourd'hui certaines séries grâce à un piratage qui permet de les découvrir avec 1 an d'avance sur la France (si elles y sont un jour diffusées) ?
Et au-delà de ça, il ne faut pas sous-estimer, en France, l'impact sur l'apprentissage de l'anglais à force de VOST.

Finalement, tout le laïus sur les grosses productions... Quels films sont plébiscités aujourd'hui par le public ?
Les productions Marvel interchangeables.
Les derniers Michael Bay sponsos par Guronsan.
Les bouses populistes et mille fois déjà vues Les 3 Frères 2 - Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu, etc etc.

Non seulement ça n'empêche absolument pas les productions indépendantes de pulluler : aux USA, on produit 2 fois plus de films indépendants en 2013 qu'en 2003 (549 contre 245). Pourtant, leur PDM a fondu de 7% (31 contre 24%).
En France, on est passé entre 1994 et 2013 de 94 à 126 films financés par le CNC. D'ailleurs, le nombre de distributeurs actifs a doublé en 1998 et 2013 (225 contre 541) et le nombre def ilms distribués aussi (3953 en 1992 contre 6824 en 2013).

Enfin, sur Paris, le nombre d'établissements Art et essai a à peine bougé (-2 établissements contre 2003.

Et sinon, pendant ce temps là, on a aussi Mr Turner qui cartonne en Angleterre comme personne ne l'avait prévu, éclatant tous les scores des films précédents de Mike Leigh (3 fois le score de Vera Drake, son film au meilleur BO jusqu'ici).

Donc, le drapeau de peur "on ne va plus avoir que des grosses prods aseptisées".... Non seulement c'est profondément faux (la preuve : 2 fois plus de films indés aux USA en 10 ans), mais c'est en plus et pourtant ce que semble demander le public.

Francisco
30/12/2014 à 18:55

Cyprine2014... C'est dommage cette manière que tu as de vomir en t'exprimant, parce que, dans le fond, tu as plutôt raison...
Tendrement,
Francisco

Cyprine2014
29/12/2014 à 18:01

"lé films y zont kan même gagné 2 l'argent malgré lé pirates"

Cette remarque de mongoliens...
D'abord, on n'a là que les 10 plus piratés, donc, il n'y absolument aucune donnée à tirer de cette info, trop parcellaire.

Ensuite comme on ne sait pas combien auraient rapporté ces films SANS piratage, bah il faut être déficient mentalement pour expliquer que le piratage ne leur a pas fait de mal.

Ensuite, c'est effectivement la preuve que le piratage a fait bcp de mal à Hollywood mais surtout aux spectateurs.
Quand Hollywood a commencé à perdre plein de pognon grâce au pirates, la politique industrielle s'est resserrée sur de plus gros films, sans aspérités, stupides et simples à produire, prometteurs d'une expérience "intense" en salle (VFX, 3D, etc...), capable d'attirer même les amibes qui les aurait piratés dans les multiplexes.
C'est ce qui se passe aujourd'hui et visiblement les pirates sont suffisamment dégénérés pour ne pas même pas réaliser ce qu'ils ont fait à l'industrie.
Et comme les films cités plus haut son très majoritairement d'ignobles bouses, du moins pour les plus rentables d'entre eux, l'industrie va encore tirer la leçon plus fort : plus c'est con, plus ça marche quand même.

ça met aussi fin au vieux mythes de trisomiques selon lequel le piratage ce serait la culture pour tous : bah non les cons.
Avec la multiplication et l'accessibilité, les teuteugnes restent des teuteugnes et téléchargent de la merde.
Bravo les tanches.
Vous êtes convaincus d'avoir remporté la bataille de la liberté, vous nous avez tous offert une bonne séance de sodomie avec verre pilée dans le backyard d'un studio hollywoodien.

sylvinception
29/12/2014 à 16:18

Ben il est ou le dernier Malick ??
Je sors ??

Purée "Robocop" 3ème ==> PTDR!!

utorrent
29/12/2014 à 14:16

c'est vrai que pirater cpasbien ...

Will Wayne
29/12/2014 à 13:42

Et on va les plaindre... Oui oui.

maxletristant
29/12/2014 à 13:03

Plus cher, plus de pubs, plus de 3d.
J aime le ciné, j y vais 2/3 fois par mois.
Mais ils ne peuvent s en prendre qu a eux mêmes si les chiffres chutes.

maxletristant
29/12/2014 à 13:03

Plus cher, plus de pubs, plus de 3d.
J aime le ciné, j y vais 2/3 fois par mois.
Mais ils ne peuvent s en prendre qu a eux mêmes si les chiffres chutes.

RiffRaff
29/12/2014 à 12:30

En dehors de la légende d'hercule(dont je m'explique difficilement la présence), on ne peut pas dire que leur piratage ait beaucoup nuit à la rentabilité de ces films.

votre commentaire