Bob Hoskins est mort, la pneumonie a eu la peau d'Eddie Valiant

Simon Riaux | 30 avril 2014
Simon Riaux | 30 avril 2014

« Bob Hoskins est mort paisiblement à l'hôpital la nuit dernière, entouré par sa famille, des suites d'une pneumonie. Nous vous demandons de respecter notre intimité durant cette période et vous remercions pour vos messages d'amour et de soutien ». Voilà les quelques mots du laconique communiqué rédigé par les proches de Bob Hoskins, décédé il y a quelques heures. Le comédien restera en mémoire pour sa performance inoubliable dans Qui veut la peau de Roger Rabbit, un des plus grands films de Roger Zemekis, où il rendait un vibrant hommage aux cadors du film noir.

Les cinéphiles déviants n'oublieront pas non plus sa participation à Super Mario Bros, tandis que les plus élitistes préféreront se rappeler de Brazil. Enfin, il faudra ne pas oublier ses participations à Cotton Club, Hook (si si), L'Ultime Attaque, ou encore Nixon. Comédien discret, Bob Hoskins était de ces figures essentielles dont un froncement de sourcil, une inflexion de voix suffisaient à légitimer n'importe quelle scène. Depuis l'annonce de sa retraite il y a deux ans, on était presque sans nouvelles de ce comédien dont la mine tour à tour sévère, bonhomme et grave avait charmé des générations de spectateurs. So long Bob.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire