Le Loup de Wall Street de Scorsese et DiCaprio financé avec de l'argent sale ?

Simon Riaux | 11 avril 2014
Simon Riaux | 11 avril 2014

C'est l'hypothèse vers laquelle se tournent actuellement les tribunaux de Los Angeles. En effet, Le Loup de Wall Street, le dernier film de Martin Scorsese consacré à un criminel maquillé en magnat de la finance aurait semble-t-il bénéficié pour boucler son budget de quelques 100 millions de dollars de fonds pour le moins douteux.

 

D'après le Hollywood Reporter, Riza Aziz (fils de l'ancien Premier ministre de Malaisie) et Joey McFarland auraient utilisé leur société de production Red Granite afin de dissimuler des quantités d'argent acquis illégalement. Argent qui est finalement venu grossir le budget du film grâce auquel Leonardo DiCaprio n'a pas remporté l'Oscar du meilleur acteur. La plainte a été déposée par deux autres producteurs américains : Brad Krevoy et Steve Stabler, qui accusent leurs adversaires de s'être livrés à de la corruption d'argent public, du vol caractérisé ainsi que des détournements de fonds publics à l'aide d'un fonctionnaire. Ceux qui se souviennent du Loup de Wall street apprécieront l'ironie de la situation, puisqu'il s'agit de fait similaires à ceux reprochés au personnage principal du métrage, Jordan Belfort. Boudé par les récompenses, accusé de faire l'apologie du stupre et de l'avidité et maintenant accusé d'être un crime en tant que tel, le dernier film de Martin Scorsese s'en prend décidément plein les dents.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire