Shah Rukh Khan devient chèvre !

Marjolaine Gout | 20 mars 2014
Marjolaine Gout | 20 mars 2014

Entendez-vous ces bêlements ? Ils se hissent de l'industrie du cinéma indien tombé en pâmoison devant la bande annonce de Yeh Hai Bakrapur ! La réalisatrice Janaki Vishwanathan, courtisée depuis Kutty, a jeté son dévolu sur un projet détonnant. Poussée par son instinct d'exploratrice, elle  ravit, pour l'occasion, un genre cher à Priyadarshan : la satire sociale à connotation rurale.  Dans la lignée de Malaamal Weekly, la teneur de son sujet caustique se dévoile sous un aspect cocasse. Le premier rôle ne laisse, ici, guère indifférent. Un spécimen possédant quatre estomacs, des yeux doux, une barbiche de sous-officier, des sabots noirs et luisants, des cornes zébrées et de longs poils blancs a subtilisé les feux de la rampe. 

 

 

Cette petite chèvre prénommée Shah Rukh, gloire d'un village en devient l'objet de convoitise et bientôt la source de conflits. En baptisant ce ruminant du prénom de l'acteur hindi, sacralisé au statut de Mammouth suprême de toute cinéphilie confondue, Yeh Hai Bakrapur se taille une jolie opération marketing à moindre frais ! Reste que derrière cet habile coup publicitaire, le film peut se targuer de posséder une botte secrète efficace puisqu'à ses rênes  officie la talentueuse Janaki. Alors, rejoindrez-vous dès le 25 avril la confrérie des adeptes de l'armoise tridentée ?

Pour découvrir le côté verdoyant de la force de frappe de Yeh Hai Bakrapur c'est par ici.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire