Box-office US : Lego à bloc

Maryne Baillon | 17 février 2014
Maryne Baillon | 17 février 2014
Une belle et grande aventure se poursuit cette semaine pour les Lego de Phil Lord et Chris Miller, puisque l'animation surpasse à nouveau toute concurrence. Avec encore 48,8 millions de dollars récoltés, elle garde sa première place pourtant face à quatre nouveautés dont le remake de Robocop. Par rapport à son démarrage foudroyant de la semaine dernière, ses recettes baissent de 28%, soit une meilleure résistance que la moyenne qui se situe plutôt vers les 35% d'érosion. Au bout du compte, il y a peu de chance que La grande aventure Lego rapporte autant que La reine des neiges, même si ses recettes US ne sont pas si loin à l'heure actuelle du score cumulé par cette dernière à la même étape de son parcours (129.1 million pour l'un contre 134,2 millions pour l'autre). En revanche, le film est bien partie pour dépasser les 200 millions de dollars ce qui la placerait directement dans le top 25 des meilleures recettes US de tous les temps pour un film d'animation.

 

 

Cette année, la Saint Valentin tombait pile le jour des sorties ciné aux États-Unis, l'occasion était donc trop belle pour bombarder le classement de films romantiques plein d'amour, de tendresse et de pétales de rose. Seul le remake de Robocop apporte dans ce bazar pailleté un peu de virilité et de testostérone. Toutefois, le public nord-américain lui aura préféré About last night, remake de la comédie romantique À propos d'hier soir d'Edward Zwick sorti en 1986 (elle-même adaptée de la pièce de David Mamet). Non seulement les critiques sont bonnes, mais le film est un joli succès puisqu'il rapporte la somme de 27 millions de dollars, soit le meilleur score pour une romcom depuis Think like a man en 2012. Ce dernier a d'ailleurs eu le droit à sa suite qui sortira en juin avec notamment à l'affiche Kevin Hart qui joue aussi l'un des rôles principaux dans About last night. Décidément l'acteur commence bien l'année puisqu'on rappelle qu'il cartonne toujours dans Mise à l'épreuve, succès suprise du mois de janvier. Dans tout ça, le remake rembourse sans problème son budget estimé de 12,5 millions.

 

 

Que Verhoeven se rassure, à priori personne ne viendra jamais égaler l'un de ses chefs d’œuvres affiliés, pour la plupart, d'une suite ou d'un remake bancal. Le RoboCop de José Padilha est à rajouter directement à cette liste, au même titre dernièrement que le Total Recall de Len Wiseman. Toutefois, c'est triste à dire, le flic robot de 2014 ne s'en sort pas trop mal au terme de ce week-end saint valentinesque. Après avoir débuté timidement le jour de sa sortie mercredi dernier, le film réussit à rebondir ce week-end en rapportant 21,5 millions de dollars, ce qui fait 26,4 millions en cinq jours. Ajoutez à cela ses recettes mondiales et il se trouve pour l'instant à 96,3 millions en tout. Pour un budget estimé de 100 millions, cela reste donc correct. Peu de chance cependant qu'il fasse le poids contre Pompéi qui sort en salles vendredi prochain.

 

 

D'autres chiffres du box-office US : On vous parlait de films romantiques, Un amour sans fin en est un autre qui se trouve à la cinquième place du classement. C'est également le remake d'un film des années 80, celui d'Un amour infini de Franco Zeffirelli, sorti en 1981 (et adapté d'un roman de Scott Spencer). Pour remplacer Martin Hewitt et Brooke Shields dans cette histoire d'amour sulfureuse entre deux jeunes de 15 et 17 ans, on a cette fois le duo bien moins séduisant formé par Alex Pettyfer et Gabriella Wilde. Les critiques sont mauvaises et le film en pâtit puisqu'il ne rapporte que 13,3 millions de dollars. Autre échec cuisant qui ne nous étonne guère, celui d'Un amour d'hiver avec Colin Farrell. En septième position, il récolte seulement 7,7 millions au démarrage pour un budget de 46 millions.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire