Luc Besson dans le collimateur de la justice

Simon Riaux | 16 novembre 2013
Simon Riaux | 16 novembre 2013

Sa Cité du Cinéma ne tourne pas encore à plein régime, que déjà voilà Luc Besson accusé de détournements de fonds publics. Ce sont nos confrères du Parisien qui viennent de rendre cette potentielle affaire publique. Détournement public ? Kézako ? Comment se fait-ce ? Premier studio américain à la française, qui accoucha récemment du mort-né Malavita, la Cité du Cinéma a été largement financée grâce à des deniers publics, comme le souligne la Cour des Comptes, quand les bénéfices qu'elle engendrera se feront au seul bénéfice d'Europacorp. Telle est la teneur de la note que Christine Taubira, Garde des Sceaux aurait reçue récemment. « Le financement public de la Cité du Cinéma décidé contre l'avis des services de l'Etat et de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), a été effectué pour permettre l'aboutissement du projet qu'une société privée portait sur son seul bénéfice. »

Autres points soulevés dans cette mise en accusation : le potentiel risque du projet, l'imprudence de la CDC, propriétaire à 75% des murs, ainsi qu'un crédit très avantageux, apparemment accordé au cœur de la crise financière. Enfin, il semblerait que Claude Guéant (dont l'intérêt ne se limiterait donc pas qu'aux arts picturaux) ait joué un rôle actif dans la promotion de cet attelage économique pour le moins surprenant. « Les documents présentés font régulièrement mention de l'intérêt porté en haut lieu au projet, et notamment au souhait de la présidence de la République de le voir aboutir », faut-il voir derrière cette formulation un lien avec Christophe Lambert (non pas celui-là), ancien communicant au service de l'UMP, actuel directeur général d'EuropaCorp et conseiller en communication de Jean Sarkozy ? Quoi qu'il en soit, les mésaventures de ces « créateurs de possibles » mériteraient sans nul doute une adaptation cinématographiques...

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire