[Drogue] Jamel animé

Christophe Foltzer | 4 octobre 2013
Christophe Foltzer | 4 octobre 2013

Y a un film d'animation français qui va bientôt sortir (même si pour l'instant on sait pas quand), ça s'appelle Pourquoi j'ai (pas) mangé mon père et j'ai pas vraiment envie d'en dire plus, craignant pour ma santé mentale. Attention, ceci est une news à twist, on se croirait dans du Shyamalan.

Pourquoi j'ai (pas) mangé mon père est un film d'animation 3D tourné en performance-capture et distribué par Pathé. Doté d'un budget de 23 millions d'euros, il s'agit de l'adaptation du très connu Pourquoi j'ai mangé mon père de Roy Lewis et ça raconte les aventures d'Edouard, un simien qui tombe de son arbre en se pétant une patte-avant mais qui, pour survivre, se redresse et invente la bipédie. Pour convaincre sa tribu de faire comme lui, il va inventer plein d'autres trucs comme le feu, la chasse, l'amour... Bref, ça a l'air bien cool. Sauf que...

Jamel Debbouze, qui réalise le film (what ?), tient également le rôle d'Edouard. Pour incarner Lucie (qu'on imagine sans problème être le love-interest du héros), il a choisi sa meuf, Mélissa Theuriau. (HEIN ?) Mélissa Theuriau, donc, fait ses grands débuts de comédienne après un premier essai dans le Planes de Disney. Ce charmant petit bout de femme, qui jusque là nous enchantait avec ses reportages sur la drogue et les péripatéticiennes dans les cités entre deux vacances bien pourries à se faire arnaquer par la jet-set, va donc laisser libre cours à son talent dramatique (?). C'est tellement improbable qu'on demande à voir. Après tout, on vit dans un monde où Bérénice Béjo a reçu un Prix d'Interprétation et un César, donc, pourquoi pas.

Mais le truc dingue, c'est que Louis de Funès viendra compléter le casting, dans le rôle du mystérieux Vladimir. (WHAT THE...) Si un comédien imitera l'immortel Glaude pour ses répliques, ce seront des images tirées de ses films qui seront utilisées pour la performance-capture, dont La Folie des Grandeurs. Le tout avec l'aval de son fils qui participe également à l'écriture.

Après avoir ramassé mes dents, je me dis que, bizarrement, j'ai envie de voir ce film. C'est tellement n'importe quoi sur le papier que ça ne peut pas être mauvais, ça risque même d'être une sacrée expérience, y a pas de raison qu'on n'en sorte pas vivants. Mais, dans le doute, on enverra Pécha en premier. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire