Starbuck VS Spermatofolie

Allan Blanvillain | 1 août 2012
Allan Blanvillain | 1 août 2012

Un homme ayant donné plus de 600 fois son sperme étant plus jeune se retrouve père de 533 enfants. Original ? Pas tant que ça. Alors que la comédie québécoise Starbuck continue son petit bonhomme de chemin au box-office, une maison d'édition française a mis en demeure l'équipe du film. L'éditeur Jean-Claude Gawsewitch accuse Starbuck d'avoir plagié leur roman Spermatofolie de Guillaume Cochin sorti en 2007 : « l'idée centrale du film, à savoir l'histoire d'un homme se retrouvant père de plusieurs centaines d'enfants à la suite d'un don de sperme, est directement issue du livre de Guillaume Cochin ».

Du côté de Starbuck, le producteur André Rouleau défend ses scénaristes : « J'ai contacté Ken Scott et Martin Petit, qui m'ont dit n'avoir jamais entendu parler de ce gars-là ou de ce livre-là avant-hier, ni même de leur vie ». L'affaire risque de tourner à l'avantage de ces derniers puisque pour qu'il y ait plagiat, il faut une preuve que les scénaristes ont lu le livre. Encore un procès qui risque de finir au fond des toilettes.
Mais que Guillaume Cochin se rassure, son autre livre, Bzz, va être adapté tout à fait légalement par Claude Lellouche

En attendant le fin mot de l'histoire, le Journal de Montréal s'est amusé à répertorier toutes les ressemblances entre les deux œuvres et l'on ne peut nier certaines similitudes. À vous de juger.

Le jeu des sept différences :

 


 

Sources : Le film Français

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire