Homosexualité, horreur et comédie au programme de Daniel "Harry Potter" Radcliffe

Allan Blanvillain | 18 juillet 2012
Allan Blanvillain | 18 juillet 2012

Comment procéder pour faire oublier un personnage qu'on a incarné dans huit films ? Multiplier ses apparitions dans d'autres projets ! Ça, Daniel Radcliffe l'a bien compris. Il faut dire qu'après avoir été le sorcier à la cicatrice pendant plus de dix ans, le jeune homme part avec un sacré handicap. Il va lui falloir un bon coup de baguette magique pour que l'inconscient collectif passe à autre chose.

Alors après avoir joué dans le thriller La Dame en noir, nous le verrons bientôt dans le rôle du poète homosexuel Allen Ginsberg dans Kill your darlings.

 


Mais ce n'est pas tout puisqu'il remplace Shia LaBeouf dans Horns, d'Alexandre Aja, un film d'horreur inspiré d'un roman de Joe Hill. Le pitch ? Un jeune homme se réveille avec une gueule de bois et découvre que sa petite amie a été violée et tuée. Comme si ça ne suffisait pas, des cornes lui poussent sur la tête lui donnant la capacité de faire avouer aux gens leurs péchés, ce dont il va se servir pour retrouver le meurtrier.

Dans un tout autre genre, il rejoint aussi la comédie The F Word de Michael Dowse avec Zoe Kazan. Une comédie romantique où un jeune homme refuse d'avouer son amour pour une demoiselle avant qu'elle-même admette ses sentiments. La lettre « F » signifiant Friend.

Trois projets, trois univers totalement différents. Pas de doute, Harry Potter a rangé sa baguette magique. Le changement, c'est maintenant !

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire