Nanni Moretti : Le Pacte avec le diable ?

Simon Riaux | 30 mai 2012
Simon Riaux | 30 mai 2012
Le Palmarès du festival de Cannes n'en finit pas de décevoir et de surprendre, jusque là, rien de très surprenant, chaque année charriant son flot de déçus et d'aigris, les uns regrettant de ne pas voir leur poulain y figurer, les autres redoutant qu'une absence de prix n'entrave la sortie de leur protégé. Toutefois, les choix arrêtés cette année par le jury interrogent, car si l'on ne saurait décemment prétendre que Nanni Moretti, le Président, fut seul à décider de l'attribution des récompenses, les œuvres honorées par ces dernières font étonnamment le bonheur de son distributeur.

Les longs-métrages de Cristian Mungiu, Carlos Reygadas et Matteo Garrone ont en commun un distributeur, qui est également celui de Nanni Moretti, à savoir Le Pacte. Si l'on ajoute à cela que le réalisateur du quelconque Reality fut déjà récompensé en 1996 du Prix du meilleur court-métrage au Sacher Festival, toujours par Moretti, avant de devenir son chef opérateur sur Le Caïman, sa présence au Palmarès n'en devient que plus douteuse.

On se gardera bien de tirer des conclusions abruptes et hypothétiques, quoique ce type de situation nous inquiète, et nous fasse prier pour que les distinctions délivrées par le plus grand Festival de Cinéma au monde ne deviennent pas une tartufferie comparable à l'escroquerie des prix littéraires hexagonaux, que se répartissent chaque année une poignée de happy few.

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire