Les films 2012 les plus attendus de la rédaction

Simon Riaux | 4 janvier 2012
Simon Riaux | 4 janvier 2012

Avant de vous révéler les films qui nous excitent le plus en cette année balbutiante, voici en guise d'amuse gueule le long-métrage le plus attendu de chaque membre de la rédac. L'occasion pour les augustes membres de la team EL de révéler leurs névroses habituelles. Muscles huilés, frenchies de charme, dictateurs velus, motards cramés ou planètes anxiogènes, l'heure est aux péchés mignons !

 

Laure Beaudonnet : Wrong 

Il est certain que je me languis de voir My week with Marilyn, de Simon Curtis. Retrouver Michelle Williams sous les traits de la plus magnétique actrice de tous les temps est tentant, mais l'envie de faire dans le chauvinisme m'assaille. Après avoir été hypnotisée par un pneu assassin - un exploit -, je suis curieuse de voir ce que Quentin Dupieux réserve avec Wrong prévu au mois de juin. Qu'on aime ou pas, le cinéaste a créé un monde singulier en peu de films.
 

 

Louisa Amara : Les Infidèles


Bilbo, Batman, c'est tentant mais le film que j'attends le plus depuis que le tournage a commencé, c'est bien le film de et avec Jean Dujardin et Giiiiiiiiilles Lellouche ! On peut déjà saluer leur prise de risque : le choix du film à sketches, souvent casse-gueule. Les segments sont réalisés par 7 cinéastes dont Michel Hazanavicius, Fred Cavayé, Eric Lartigau, les héros se réservent la réalisation du final épique à Las Vegas (genre Very Bad Trip à côté, c'est Disneyland). Ces deux-là ont une complicité évidente à la ville comme à l'écran, leurs histoires d'infidélité devraient nous réjouir. J'ai hâte !

 

 


 

 

Tonton BDM

 

Ghost Rider 2, Expendables 2, 21 Jump Street, Abraham Lincoln : Vampire Hunter, Dredd, The Avengers, The dictator, Battleship, The Bourne Legacy, Brave, The grey, Casa de mi Padre, Cloud atlas, The Dark Knight Rises, Men in black 3, Haywire, Sherlock Holmes 2, Dog fight... 2012 sera l'année de l'entertainment méchamment fun, encore plus jouissif et décomplexé qu'en 2011. Voilà une série de films qui me donneront à coup sûr tellement de plaisir intense que j'en aurais une irrépressible envie de me mettre à hurler torse nu dans les salles de cinoche en balançant mon pop corn partout (et quand j'écris "pop corn", vous aurez bien compris que je pensais "foutre").

 

 

 

Laurent Pécha : The Expendables 2

Et rebelotte, après avoir cité son prédécesseur dans cette même catégorie il y a 2 ans, je récidive avec l'opus 2. Tant pis si le premier avait quelque peu déçu, qu'importe si c'est Simon West derrière la caméra (meilleur film : Les ailes de l'enfer : bouais). Le casting laisse rêveur : cette fois-ci, il ne manque que Seagal. L'ajout de Van Damme et Chuck Norris avec des rôles plus importants pour Wilis et Schwarzy peuvent laisser espérer que le film d'action ultime est peut être pour 2012.

 


 

 

Nicolas Thys : Holly Motors

Léos Carax, réalisateur maudit et qu'on croyait quasiment enterré, revient 12 ans après avec le casting le plus improbable de l'année : Michel Piccoli, Eva Mendès et Kylie Minogue, Edith Scob et Denis Lavant. Soit la vomitive Cammie White et la chose de Fast and Furious côtoyant l'actrice fétiche de Georges Franju et l'essentiel du cinéma européen des années 60 et 70 dans le film du Sharunas Bartas français qui a pondu le Quelqu'un m'a dit de Carla Bruni. Ca le fait...

et le prochain Wes Anderson, le prochain Gondry (sous réserve qu'il sorte en 2012), le prochain Quentin Dupieux et le prochain Resnais !

 

 


 

 

Patrick Antona : John Carter

L'année prochaine tous sur Barsoom ! Il en a fallu du temps pour qu'une des œuvres les plus riches et foisonnantes de la Fantasy, le Cycle de Mars de Edgar Rice Burrough, arrive enfin sur grand écran, depuis 1937 que des projets ont été initiés sans aboutissement! Les premières BA affichent avec bonheur une imagerie et un sens de l'épique qui se rapproche de la vision que, comme lecteur, j'avais imaginé pour cette planète Mars remplie de monstres fabuleux et de princesses-guerrières aux formes opulentes. Andrew Stanton sera-t-il, avec Brad Bird, le chantre d'une nouvelle race de cinéaste qui, de passant de l'animation au live, sont en train de renouveler le cinéma d'aventures ? On peut espérer que oui.

 

 


 

 

Vincent Julé :

The Dark Knight Rises

La fin des super-héros !

Battleship
/ John Carter

Taylor Kitsch, le Ryan Fassbender de 2012 ! Clear Eyes, Full Hearts, Can't Lose !

Dead Shadows

Autopromo ! :)

 

 

 

 

Didier Verdurand : The Dictator et [Rec]3 Genesis

Je n'ai pas voulu regarder la bande-annonce du Dictator pour être totalement vierge en rentrant dans la salle, mais les premières réactions des copains sont rassurantes et ça sent très, très bon... En revanche, j'ai craqué et j'ai regardé celle de [Rec 3], et elle m'a bien excité. Les années se suivent et se ressemblent : la France reste à côté de la plaque côté films de genre - pourtant, il faut avouer qu'elle a la cote auprès de geeks américains qui en font souvent l'éloge. Heureusement, nos amis espagnols sont là pour cultiver l'espoir qu'un jour, nous verrons une perle qui n'a pas grand chose à envier aux classiques. La franchise [Rec] en est le parfait exemple. Tiens, et si Walking dead engageait Balaguero et Plaza, histoire de donner un coup de fouet à la série ?

 

 


 

 

Simon Riaux : Prometheus

Ridley Scott, réalisateur aussi culte qu'inégal, pourra-t-il retrouver la puissance de son Huitième Passager ? Rien n'est moins sûr, et pourtant, la promesse est grandiose. Hanté par les images du Space Jokey, et de son indescriptible mausolée, on ne peut que frémir à l'idée de voir nos questions trouver des réponses, lesquelles, espérons-le, nous offriront de nouvelles interrogations, plus profondes et insondables. Ni reboot, ni véritable préquel, le projet fait appel à notre foi dans le cinéma, et sa capacité à nous émerveiller. Que Prometheus soit une profanation ou une résurrection, il sera à n'en pas douter un événement majeur.

 

 


 

 

Sandy Gillet : Frankenweenie

Si les derniers Tim Burton ont valu à ses fans quelques hauts le cœur, il n'a ici pas droit à l'erreur, et pourrait bien profiter de ce retour aux sources pour retrouver l'univers qui fit sa gloire. Le réalisateur ne s'est jamais caché de son souhait de revisiter cette œuvre de jeunesse, aujourd'hui devenue emblématique de l'esthétique tour à tour macabre et poétique devenue sa marque de fabrique. Et à en juger par les premières images, le résultat s'annonce à tout le moins magnifique.

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire