La nature met une claque à Roland Emmerich

Simon Riaux | 6 juillet 2011
Simon Riaux | 6 juillet 2011

Dieu est visiblement hautement courroucé par la prétention de Roland Emmerich à représenter la destruction d'à peu près tout ce qui existe dans l'univers. Pour preuve de son ire céleste, le terrible châtiment qui s'abat en ce moment même sur la ville de Phoenix. Un gigantesque nuage de poussière et de sable traverse la cité, et ferait passer les films de Roland pour des productions Corman shootée par un myope ! Y a pas à dire, en vrai, c'est quand même beaucoup plus flippant.

 




 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire