Paris Porn Film Fest - Présentation

Vincent Julé | 9 octobre 2008
Vincent Julé | 9 octobre 2008

Après Berlin, Tokyo, Athènes, c'est autour de Paris d'accueillir le Paris Porn Film Fest pour sa première édition du 9 au 12 octobre au cinéma légendaire Le Brady, 39 boulevard de Strasbourg dans 10ème arrondissement. Sur 4 jours, ce sont plus de 50 films qui sont projetés afin de donner un panorama complet des cultures pornos actuelles.

 

 


 

 

Fort du succès des festivals pornos en Europe, l'évènement propose à l'ère du cybersexe un retour vers les salles obscures pour y célébrer et explorer toutes les formes de sexualités de plaisirs. Il ne s'agit donc pas d'invoquer le gonzo ou l'industrie, mais plus de découvrir la production alternative et internationale. Des documentaires, des courts, des longs pour des films classiques, expérimentaux, politiques, esthétiques, soft, hard, hétéro, homo, lesbien, bi,  trans...

 

 

 

 

 

Dès l'ouverture le jeudi 9 octobre à 20h, la programmation se la joue gore, fun et porno avec The XXXorcist et RePenetrator de Doug Sakman avec Joanna Angel, qui présente d'ailleurs aussi au festival ses films en tant que réalisatrice avec Not another porn movie et Joanna's angel.

 

Figure du cinéma indépendant, le réalisateur Bruce LaBruce voit pour la première fois en France la projection de The Revolution is my boyfriend, la version longue et non censurée de son Raspberry Reich de 2004. Invitée du Paris Porn Film fest, la réalisatrice lesbienne et engagée Maria Beatty est présente avec quatre films Post-Apocalyptic Cowgirls, Skateboard Kink Freak, Sex Mannequin et le récent Strap-On Motel qui clôture le festival.

 

Ceux qui ont été faire un tour au Festival de films gays et lesbiens l'hiver dernier se rappellent à coup sûr de la révélation Buck « The man with a pussy » Angel, qui revient avec les explicites Buckback Moutain et V for Vagina.

 

 

 

Impossible d'en faire le tour ici, mais pour du porno post-apocalyptique, le premier film gay israélien, les films de Catherine Corringer, une rareté du réalisateur de Gorge Profonde, et le reste de la programmation, c'est ici que ça se passe : http://www.parispornfilmfest.com/

 

Et bien sûr, le Paris Porn Film Fest est interdit aux moins de 18 ans... mais vivement conseillé aux EcranLargiens.

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire