Bande-originale : A la recherche du bonheur

Erwan Desbois | 1 mars 2007
Erwan Desbois | 1 mars 2007

Ce n'est pas pour rien que le dosage du sirop (un volume pour sept volumes d'eau) est précisé au dos des bouteilles. Un excès de sirop peut en effet avoir des conséquences désastreuses : teinte fluorescente, texture visqueuse, goût écoeurant. Les risques sont les mêmes pour une bande-originale sirupeuse, et le compositeur de A la recherche du bonheur Andrea Guerra (Respiro, Hôtel Rwanda) aurait dû mieux lire les instructions sur la bouteille.

Les thèmes musicaux de la partie « conte de fées » du film (ceux qui accompagnent Will Smith dans sa quête du succès professionnel et de la félicité familiale) dégoulinent tellement de bons sentiments qu'à côté les productions Disney passeraient presque pour des œuvres âpres signées Ken Loach. L'abus de motifs primesautiers (les cinq notes légères de piano qui reviennent de titre en titre) ou qui sourient avec insouciance à la vie (le morceau « Running », par exemple) provoque en effet chez l'auditeur la réaction inverse à celle visée – celui-ci devient irascible, hargneux, excédé.

Guerra s'en sort autrement mieux dans les passages tragiques du récit. La descente aux enfers du héros et de son fils, jusqu'à l'hébergement en foyer communautaire, est accompagnée par des morceaux d'une grande justesse de ton. « Homeless », « Locked out » sont ainsi construits autour d'une utilisation des cordes – violons, violoncelles – dont la sécheresse et la tristesse sourde nous prennent aux tripes. Guerra évite tous les excès mélodramatiques, y compris sur des compositions plus longues (« Trouble at home », « Linda leaves ») ou sur la corde raide entre sourire et larmes (le sensible « Dinosaurs »). Cette réussite ne représente malheureusement que cinq morceaux sur seize, le reste souffrant des erreurs de proportions décrites plus haut. La présence de tout ou partie des très bonnes chansons présentes dans le film (Joe Cocker, Seal...) aurait assurément rééquilibré la balance ; le CD de la bande-originale n'en propose hélas aucune.

Tracklisting :
1. Opening
2. Being stupid
3. Running
4. Trouble at home
5. Rubiks cube taxi
6. Park chase
7. Linda leaves
8. Night at police station
9. Possibly
10. Where's my shoe
11. To the game / Touchdown
12. Locked out
13. Dinosaurs
14. Homeless
15. Happyness
16. Welcome Chris

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire