Bande Originale : Star Wars III

Fabien Braule | 24 avril 2005
Fabien Braule | 24 avril 2005

Elle est là et on l'attendait de pied ferme. L'ultime partition de Star Wars vient d'être dévoilée, note par note, mesure après mesure, pour notre plus grand plaisir de cinéphiles et de mélomanes. Sans y aller par quatre chemins, disons d'emblée que John Williams a tiré le meilleur parti de cet Épisode III, en lui conférant une identité sombre et tragique, puissante et élégiaque. Sans doute les premiers amoureux des Épisodes IV, V et VI seront-ils, à l'image des Épisodes I et II, quelque peu déçus de retrouver une identité plus atonale et plus complexe qu'elle ne le fut par le passé, plus dense, plus imbriquée, plus proche du développement symphonique que de l'opéra. Quoi qu'il en soit, la richesse et l'opulence faisant le génie de Williams transpirent ici à chaque instant.

S'il existe bien dans cette partition une qualité fondamentale, c'est celle de mettre à profit toute la gamme des thèmes ayant fait les heures de gloire de la saga, en les mélangeant, les alternant et les déclinant. Williams, en vieux maître Jedi, apporte à cette saga la dernière pierre (et de taille) à l'édifice en se confortant dans une approche thématique qui, à l'image de Prokofiev, stimule une unité et une cohésion narrative. Si le morceau Main Title and The Revenge of the Sith (7min 31s) s'inscrit dans la suite logique des dernières notes de l'Épisode II et de ses prémisses guerriers, certains fragments tels que Anakin's Dream (4min 46s) ou Anakin's Dark Deeds (4min 05s) relèvent de la folie créatrice de son auteur. Dans le premier, Williams décline sous sa forme sombre et ténébreuse le Love Theme Across the Stars du précédent opus, avec une gravité bouleversante. Dans le second, il en fait un thème triste et puissant tissé de chœurs où se croisent de nombreuses réminiscences du Duel of the Fates de l'Épisode I.

Ce qui restera sans aucun doute comme l'accomplissement de cette dernière oeuvre, n'est autre que le nouveau thème célébrant les derniers exploits des chevaliers Jedi. Battle of the Heroes est une alternative remarquable à The Imperial March déclinée sous la forme d'un Dies Irae, noir, distingué et aussi percutant que certains passages d'Harry Potter 3. Pour ceux et celles qui se souviennent encore du brillant Call of the Champions ouvrant les Jeux Olympiques d'hiver de Salt Lake en 2002, ce dernier ne leur sera sans doute pas étranger. Là encore, John Williams prend le parti de le décliner sous différentes formes. Sur la piste si sobrement intitulée Anakin's vs. Obi-Wan (3min 57s), il alterne avec une virtuosité hallucinante ce nouveau (et dernier) thème avec celui de la Marche Impériale (ponctuée de chœurs et de staccatos) pour venir terminer sa course folle dans un combat opposant le côté obscur à celui de la Force. Vraiment éprouvant et magistralement dirigé !

Mais cette ultime partition ne renferme pas seulement la noirceur d'une défaite certaine et inévitable : elle sait aussi se faire espoir. John Williams parvient à convoquer sur la fin une pléiade de thèmes manifestant tous l'attente du futur, créant ainsi le lien musical parfait entre la nouvelle et l'ancienne Trilogie. The Birth of the Twins and Padme's Destiny (3min 37s) fait surgir l'amour d'une mère dans une pièce chorale intimiste et innocente, dont le basculement pourrait bien, le moment venu, faire ruisseler quelques larmes sur les joues des plus endurcis.
Avec près de 72 minutes de musique originale, cette ultime partition de Star Wars s'achève sur ce que sera l'Épisode IV : un retour aux sources, à la rebellion et à l'espoir d'un ordre nouveau. A New Hope and End Credits (13min 06s) laisse surgir le thème lyrique de la princesse Leia avant de se refermer sur l'union des principaux motifs de la saga. Une belle leçon de musique orchestrale dont les derniers roulements de tambours sanglotants et infatigables confirment aussi la tristesse et l'amertume d'un compositeur ayant œuvré sur cette passionnante aventure pendant 28 ans. Le puzzle est maintenant complet et Star Wars Épisode III s'affirme comme un nouveau chef d'oeuvre musical pour ce vieux monsieur de 73 ans en attendant La Guerre des Mondes…

Sony Classical SK 94220

Tout savoir sur Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire