The Host : Nouvelle bombe coréenne

Stéphane Argentin | 31 juillet 2006
Stéphane Argentin | 31 juillet 2006

Présenté dans le cadre de la quinzaine des réalisateurs au dernier festival de Cannes, le long-métrage coréen The Host vient tout juste de sortir jeudi dernier, 27 juillet 2006, dans son pays d'origine où il a littéralement tout balayé sur son passage en terme d'entrées.

Sorti sur un nombre record de 620 écrans, The Host (Gwoemul en VO) a attiré pas moins de 449 500 spectateurs en une seule journée. Si l'on y ajoute les 151 486 places des avant-premières de la veille, le film a déjà enregistré un total de 600 000 spectateurs. À titre de comparaison, le précédent record était détenu par Taegukgi sorti en 2004 avec 324 000 entrées. Ce dernier peut-il commencer à trembler et voir son record de 12 millions de spectateurs en fin de carrière dépassé par cette nouvelle bombe écrite et réalisée par Bong Joon-Ho (auteur du très remarqué Memories of murder) ? Possible d'autant plus que le studio de production du film, Cheongeorahm, a indiqué que plusieurs exploitants avaient réclamé des copies supplémentaires du film, ce qui porterait le nombre total d'écrans à 650 !

Retrouvez la critique du film rédigée par Vincent Julé à cette adresse.
Pour découvrir une impressionnante galerie de photos du film, direction cette adresse.
Pour découvrir différentes vidéos du film, direction cette adresse (descendre en bas de page).

Addendum :
En effet, Taegukgi n'occupe plus la première place du box office coréen de tous les temps. Voici quels sont les quatre premiers de ce classement (rendez-vous à cette adresse en bas de page pour un classement plus complet) :

1- The King and The Clown (2005) : 12 298 280
2- Taegukgi (2004) : 11 746 135
3- Silmido (2003) : 11 108 000
4- Friend (2001) : 8 180 000

(Merci à marcusbabel pour cette précision)

Source : Twitch

Tout savoir sur The Host

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire