Golden Globes : Le palmarès 2005

Johan Beyney | 18 janvier 2005
Johan Beyney | 18 janvier 2005

Pour la 62e année consécutive, l'association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA) a décerné les Golden Globes afin de récompenser ce qui se fait de mieux sur le grand et le petit écran.

Les récompenses ciné :

Comme le laissaient penser des nominations très insistantes sur certains films, cette cérémonie traditionnellement considérée comme l'antichambre des oscars a surtout taillé la part belle à trois titres.

C'est Aviator qui sort du lot avec trois récompenses : celle du Meilleur Film dramatique, sur le réalisateur duquel le producteur Michael Mann n'a pas tari d'éloges, comme sur Leonardo Di Caprio, sacré Meilleur Acteur dramatique et instigateur du projet (c'est en effet le comédien qui soumit ce projet à Scorsese), mais qui n'en oublia pas pour autant d'adresser un petit mot sur la catastrophe en Asie en cette soirée de célébration. La dernière récompense obtenue par Aviator fut celle de la Meilleure Bande Originale, signée Howard Shore, qui remporte là son troisième Golden Globes. Le compositeur avait en effet raflé cette même récompense et celle de la Meilleure Chanson en 2004 pour Le Retour du roi, soit le même résultat qu'aux oscars quelques semaines plus tard. Un présage ?

Cela dit, si son dernier film a fait le plein, Martin Scorsese repart quant à lui les mains vides, puisque le prix du Meilleur Réalisateur est revenu à Clint Eastwood pour Million dollar baby, que beaucoup considèrent déjà comme le meilleur film de sa carrière de metteur en scène, et grâce auquel Hilary Swank a gagné le prix de Meilleure Actrice dramatique pour la seconde fois, cinq ans après Boys don't cry – qui lui avait valu un oscar. Là encore, un présage ? En attendant, la comédienne très émue n'a cessé d'adresser des louanges à ses deux partenaires à l'écran : Morgan Freeman, qu'elle qualifia d'acteur le plus « gracieux », et bien entendu Clint Eastwood, acteur et réalisateur au cœur le plus généreux qu'elle ait jamais rencontré, loin de son rôle de Dirty Harry (L'Inspecteur Harry en VF).

La surprise de ce cru 2005 reste Sideways, une comédie à petit budget (16 millions de dollars, qui en ont déjà rapporté le double) signée Alexander Payne (Monsieur Schmidt), qui rafle le prix de la Meilleure Comédie et celui du Meilleur Scénario. Quant à Eternal sunshine of the spotless mind, c'est le grand oublié du palmarès avec quatre nominations et aucune récompense…

Du côté des comédiens (et comédiennes), on retiendra également le doublé de Clive Owen et Natalie Portman pour Entre adultes consentants, respectivement Meilleur Acteur et Meilleure Actrice dans un second rôle, ainsi que la performance de Jamie Foxx, sacré Meilleur Acteur de comédie ou de film musical pour son interprétation de Ray Charles dans le film Ray, et qui se livra à une nouvelle petite imitation en chanson pour l'occasion.

Mais la palme du one-man-show est revenu une fois de plus à un Robin Williams, honoré du Prix Cecil B. DeMille, qui, après un petit pincement au cœur à l'évocation de l'ensemble de sa carrière, s'est littéralement déchaîné sur scène en imitant toute une galerie de personnages (dont un certain Gouvernator au fort accent autrichien présent dans l'assistance), mais non sans avoir refermé son petit discours sur quelques paroles à l'attention du regretté Christopher Reeve.

Quant au Long dimanche de fiançailles, de Jeunet, il est aussi boudé par le jury qu'il l'est par les juridictions françaises, et il semble que la voix d'Alejandro Amenábar porte davantage que celle des Choristes, puisque c'est lui qui remporte le prix du Meilleur Film étranger avec Mar adentro.

Meilleur Film dramatique :
AVIATOR
ENTRE ADULTES CONSENTANTS
NEVERLAND
HOTEL RWANDA
KINSEY
MILLION DOLLAR BABY

Meilleure Comédie ou Film musical :
SIDEWAYS
ETERNAL SUNSHINE OF THE SPOTLESS MIND
LES INDESTRUCTIBLES
LE FANTÔME DE L'OPÉRA
RAY

Meilleure Actrice dramatique :
SCARLETT JOHANSSON (A love song for Bobby Long)
NICOLE KIDMAN (Birth)
IMELDA STAUNTON (Vera Drake)
HILARY SWANK (Million dollar baby)
UMA THURMAN (Kill Bill : Volume 2)

Meilleur Acteur dramatique :
JAVIER BARDEM (Mar adentro)
DON CHEADLE (Hotel Rwanda)
JOHNNY DEPP (Neverland)
LEONARDO DICAPRIO (Aviator)
LIAM NEESON (Kinsey)

Meilleure Actrice de comédie ou de film musical :
ANNETTE BENING (Being Julia)
ASHLEY JUDD (De-Lovely)
EMMY ROSSUM (Le Fantôme de l'Opéra)
KATE WINSLET (Eternal sunshine of the spotless mind)
RENÉE ZELLWEGER (Bridget Jones : L'Âge de raison)

Meilleur Acteur de comédie ou de film musical :
JIM CARREY (Eternal sunshine of the spotless mind)
JAMIE FOXX (Ray)
PAUL GIAMATTI (Sideways)
KEVIN KLINE (De-Lovely)
KEVIN SPACEY (Beyond the sea)

Meilleur Second Rôle féminin :
CATE BLANCHETT (Aviator)
LAURA LINNEY (Kinsey)
VIRGINIA MADSEN (Sideways)
NATALIE PORTMAN (Entre adultes consentants)
MERYL STREEP (Un crime dans la tête)

Meilleur Second Rôle masculin :
DAVID CARRADINE (Kill Bill : Volume 2)
THOMAS HADEN CHURCH (Sideways)
JAMIE FOXX (Collateral)
MORGAN FREEMAN (Million dollar baby)
CLIVE OWEN (Entre adultes consentants)

Meilleur Réalisateur :
CLINT EASTWOOD (Million dollar baby)
MERC FORSTER (Neverland)
MIKE NICHOLS (Entre adultes consentants)
ALEXANDER PAYNE (Sideways)
MARTIN SCORSESE (Aviator)

Meilleur Scénario :
CHARLIE KAUFMAN (Eternal sunshine of the spotless mind)
JOHN LOGAN (Aviator)
DAVID MAGEE (Neverland)
PATRICK MARBER (Entre adultes consentants)
ALEXANDER PAYNE ET JIM TAYLOR (Sideways)

Meilleur Film étranger :
LES CHORISTES (France)
LE SECRET DES POIGNARDS VOLANTS (Chine)
CARNETS DE VOYAGE (Brésil)
MAR ADENTRO (Espagne)
UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES (France)

Meilleure Bande Originale :
CLINT EASTWOOD (Million dollar baby)
JAN A.P. KACZMAREK (Neverland)
ROLFE KENT (Sideways)
HOWARD SHORE (Aviator)
HANS ZIMMER (Spanglish)

Meilleure Chanson originale :
Accidentally in love (Shrek 2)
Believe (Le Pôle Express)
Learn to be lonely (Le Fantôme de l'Opéra)
Million voices (Hotel Rwanda)
Old habits die hard (Irrésistible Alfie)

Prix Cecil B. DeMille pour l'ensemble de sa carrière :
ROBIN WILLIAMS

Les récompenses télé :

Du côté de la petite lucarne, dont beaucoup de titres inédits dans nos contrées, on retiendra surtout le doublé de Desperate housewives (Meilleure Série comique ou musicale et Meilleure Actrice de série comique ou musicale pour Teri Hatcher), ainsi que celui de Moi, Peter Sellers (Meilleur Feuilleton ou Téléfilm et Meilleur Acteur de feuilleton ou téléfilm pour Geoffrey Rush), le film de Stephen Hopkins n'ayant pas été distribué en salles outre-Atlantique.

On notera pour conclure le prix de Meilleure Série dramatique pour la très incisive et politiquement (très) incorrecte Nip / Tuck, tandis que la plupart des anciens « habitués » de la cérémonie semblent être passés à la trappe cette année : 24, Alias, The Shield, Les Sopranos ou encore Sex and the city.

Meilleure Série dramatique :
24
DEADWOOD
LOST
NIP/TUCK
LES SOPRANOS

Meilleure Actrice de série dramatique :
EDIE FALCO (Les Sopranos)
JENNIFER GARNER (Alias)
MARISKA HARGITAY (Law & Order : Special victims unit)
CHRISTINE LAHTI (Jack & Bobby)
JOELY RICHARDSON (Nip / Tuck)

Meilleur Acteur de série dramatique :
MICHAEL CHIKLIS (The Shield)
DENIS LEARY (Rescue me)
JULIAN MCMAHON (Nip / Tuck)
IAN MCSHANE (Deadwood)
JAMES SPADER (Boston legal)

Meilleure Série comique ou musicale :
ARRESTED DEVELOPMENT
DESPERATE HOUSEWIVES
ENTOURAGE
SEX AND THE CITY
WILL & GRACE

Meilleure Actrice de série comique ou musicale :
MARCIA CROSS (Desperate housewives)
TERI HATCHER (Desperate housewives)
FELICITY HUFFMAN (Desperate housewives)
DEBRA MESSING (Will & Grace)
SARAH JESSICA PARKER (Sex and the city)

Meilleur Acteur de série comique ou musicale :
JASON BATEMAN (Arrested development)
ZACH BRAFF (Scrubs)
MATT LEBLANC (Joey)
TONY SHALHOUB (Monk)
CHARLIE SHEEN (Two and a half men)

Meilleur Feuilleton ou Téléfilm :
AMERICAN FAMILY – Journey of dreams
IRON JAWED ANGELS
MOI, PETER SELLERS
THE LION IN WINTER
SOMETHING THE LORD MADE

Meilleure Actrice de feuilleton ou de téléfilm :
GLENN CLOSE (The Lion in winter)
BLYTHE DANNER (Back when we were grown ups)
JULIANNA MARGULIES (The Grid)
MIRANDA RICHARDSON (The Lost Prince)
HILARY SWANK (Iron jawed angels)

Meilleur Acteur de feuilleton ou de téléfilm :
MOSS DEF (Something the lord made)
JAMIE FOXX (Redemption)
WILLIAM H. MACY (The Wool Cap)
GEOFFREY RUSH (Moi, Peter Sellers)
PATRICK STEWART (The Lion in winter)

Meilleur Second Rôle féminin pour une série, un feuilleton ou un téléfilm :
DREA DE MATTEO (Les Sopranos)
ANJELICA HUSTON (Iron jawed angels)
NICOLETTE SHERIDAN (Desperate housewives)
CHARLIZE THERON (Moi, Peter Sellers)
EMILY WATSON (Moi, Peter Sellers)

Meilleur Second Rôle masculin pour une série, un feuilleton ou un téléfilm :
SEAN HAYES (Will & Grace)
MICHAEL IMPERIOLI (The Sopranos)
JEREMY PIVEN (Entourage)
OLIVER PLATT (Huff)
WILLIAM SHATNER (Boston legal)

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire