Bande originale de Capitaine Sky

Christian Lauliac | 12 octobre 2004
Christian Lauliac | 12 octobre 2004

Jusqu'à présent, Edward Shearmur a laissé s'affiner l'image d'un compositeur de talent, discret mais au fort potentiel. On ne peut, par exemple, que particulièrement apprécier sa belle partition pour Les Ailes de la colombe (1997) : lyrique et envoûtante, sans emphase, comme il sied à toute adaptation d'Henry James, pourrait-on dire ! Plus récemment, sa musique sombre mâtinée de rythmes nord-africains pour le sous-estimé Comte de Monte-Cristo laissait deviner sa volonté d'accomplir d'autres films épiques. Cette année, ce nouveau film prometteur réalisé par Kerry Conran devrait définitivement imposer le jeune compositeur britannique. D'ores et déjà annoncé comme un vibrant hommage aux serials des années trente et quarante (Flash Gordon, Buck Rogers), ou comme un retour vers une science-fiction telle qu'elle était envisagée durant la première moitié du XXe siècle, ce film presque expérimental offre à Edward Shearmur l'occasion de marcher sur les traces des ses glorieux aînés, John Williams en tête. Le résultat n'égale certes pas Superman ou Les Aventuriers de l'arche perdue, mais, en une année fort terne musicalement, cet album arrive à point nommé pour rassurer les amateurs de musique orchestrale, richement composée dans le style des maîtres d'un passé déjà si lointain. Dès le début, Shearmur donne le ton : un générique viril, très cuivré, qui adresse un clin d'œil entendu aux grands noms de la musique hollywoodienne, un orchestre s'en donnant à cœur joie, qu'il s'agisse des cuivres triomphants ou des percussions déterminées. Rien de très subtil dans tout cela, mais nous ne sommes visiblement pas là pour ça. Au contraire, le compositeur semble s'être ingénié à donner à son travail un côté gigantesque, énorme, quitte parfois à en faire trop, mais son enthousiasme à diriger la large formation placée sous sa baguette fait plaisir à entendre. Sky Captain s'apparente davantage à un glorieux pastiche qu'à un terne plagiat de compositions célèbres. Voici un album qui va ravir les amateurs de musique de film, passant en même temps inaperçu du grand public, puisqu'ici nulle boîte à rythmes, boucles technos ou vocalises ethniques. De la musique fière de son héritage et qui arbore crânement l'étendard d'un style qui a fait ses preuves, et dans laquelle il est toujours grisant de se plonger sans arrière pensées. Même si Edward Shearmur manie le second degré, il ne bascule jamais dans le cynisme et le manque de foi. Rassurant, finalement.


La pochette du CD de la bande originale

Disponible chez Sony Classical (SK92932 /57 min 50s)

Capitaine Sky et le monde de demain : sortie salles françaises le 16 mars 2005.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire