L'année du requin, Bullet Train... les nouveautés cinéma du 3 août

La Rédaction | 3 août 2022 - MAJ : 03/08/2022 12:21
La Rédaction | 3 août 2022 - MAJ : 03/08/2022 12:21

L'année du requin, Bullet Train... quelles sont les sorties cinéma de la semaine du 3 août 2022 ?

Chaque semaine, Écran Large fait son marché dans les salles de cinéma, et sélectionne quelques sorties et films incontournables (pour de bonnes ou mauvaises raisons). Avec Brad Pitt qui tue des gens dans un train, un film de requin français et un trouble auditif peu commun. 

 

  

LA SORTIE QU'ON ne CONSEILLE pas

 

BULLET TRAIN

Durée : 2h07

 

 

De quoi ça parle : Une cohorte de tueurs se retrouve dans un train avec différents objectifs. Il n'est donc pas garanti qu'ils arrivent tous au terminus.

Pourquoi il faut le regarder : Parce que vous aimez beaucoup, beaucoup Thomas le train et que la perspective de vous retrouver deux heures avec un personnage qui en a fait son unique trait de personnalité vous enchante. Pour les autres, il faut vraiment adorer Brad Pitt d'un amour déraisonnable pour se fader cette compilation aléatoire d'effets de style pseudo-branchés, parsemée d'interminables tunnels de dialogues pas très drôles, de flashbacks surexplicatifs et de quelques séquences d'action terminées avant d'avoir commencé.

Et puisque même le décor du train est honteusement sous-exploité, voire complètement ignoré, il ne reste plus grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est ce que la promotion a déjà allégrement spoilé. Car oui, les quelques plans amusants du climax sont ceux qui font office de money shot dans la bande-annonce ci-dessus. C'est pratique, ça fait économiser un billet (on plaisante, faites-vous votre opinion bien sûr).

La note d'Écran Large : 2/5

Notre critique de Bullet Train

 

la sortie chelou (qu'on vous conseille quand même du coup)

 

L'année du requin

Durée : 1h27

 

 

De quoi ça parle : Sombre période pour la côte des Landes : non seulement sa gendarme la plus dévouée doit se résoudre à partir à la retraite, mais la région est endeuillée par plusieurs attaques de requins. Un problème dont il faudra s'occuper avec tact et courage.

Pourquoi il faut le regarder : Parce que c'est une expérimentation qu'on ne croyait pas voir un jour dans nos contrées. Il fallait quand même avoir l'audace de sortir un mélange entre la comédie grand public franchouillarde, l'étude sociale grotesque d'un Bruno Dumont et la série B de sharksploitation dans presque 500 salles, quand bien même le film peut compter sur des têtes d'affiche reconnues, à savoir Marina Foïs, Jean-Pascal Zadi et Kad Merad.

Ni totalement une comédie, ni complètement un film de requin, ni franchement une satire, L'année du requin refuse d'obéir à une injonction très largement acceptée de la distribution : choisir son public. Une nature hybride presque contestataire donc, qui faisait des merveilles dans Teddy et qui expose ici ses limites. Le long-métrage n'en reste pas moins passionnant.

La note d'Écran Large : 2,5/5

 

LE FILM QU'ON N'A PAS VU, MAIS QU'ON VEUT RATTRAPER

 

EN DÉCALAGE

Durée : 1h44

 

 

De quoi ça parle : C. est une ingénieure du son talentueuse, passionnée par son travail. Un jour, elle découvre qu’elle commence à se désynchroniser. Elle réalise alors que son cerveau s’est mis à percevoir le son plus tard que les images qu’il reçoit. C. doit renoncer à son travail et reconsidérer toute sa vie.

Pourquoi ont est curieux : Parce que c'est un film qui parle de cinéma et plus particulièrement de tout un pan technique du 7e art plus rarement mis en avant que les cinéastes ou comédiens. Contrairement au thriller Blow Out de Brian De Palma, En décalage devrait surtout prendre l'aspect d'un drame intimiste, sensoriel et immersif

Pour son premier long-métrage de fiction, l'Espagnol Juanjo Giménez Peña a voulu jouer avec les outils fondamentaux du cinéma, plus particulièrement le son et les bruitages, pour en faire un terrain d'expérimentation dans le cadre d'une histoire plus classique, même si le réalisateur parle plutôt d'un film de genre qui n’en a pas l’air.  

La note d'Écran Large : une bonne note, ce serait bien

Tout savoir sur L'Année du requin

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire