Z (Comme Z) : deux teasers sanglants pour la comédie zombiesque du réalisateur d'OSS 117

Mathieu Victor-Pujebet | 22 avril 2022 - MAJ : 22/04/2022 15:56
Mathieu Victor-Pujebet | 22 avril 2022 - MAJ : 22/04/2022 15:56

La comédie de zombie Z (Comme Z), mise en scène par Michel Hazanavicius, se dévoile dans deux premiers teasers sanglants.

Entre After Blue – Paradis sale, Sans répit, Bruno Reidal - Confession d'un meurtrier et bientôt Ogre, le cinéma de genre français semble plutôt s'épanouir durant cette année 2022. Comme dans toutes cinématographies, la qualité des films est inégale, mais l'ensemble démontre une certaine fraicheur et une volonté d'imposer un style de cinéma encore peu mis en avant et acclamé dans nos contrées francophones.

Notons tout de même l'exception Titane, réalisée par Julia Ducournau, qui a remporté la Palme d'or lors de l'édition 2021 du Festival de Cannes. Une jolie marche entamée qui va être prolongée cette année puisque le prochain film réalisé par Michel Hazanavicius, Z (Comme Z), va faire l'ouverture du Festival de Cannes 2022. Comédie de zombie remakant le carton japonais malin et décomplexé, Ne coupez pas !, le nouveau long-métrage du réalisateur des deux premiers OSS 117 a commencé d'ailleurs à se dévoiler dans deux premiers teasers sanglants.

 

 

Dans ces premières images, on retrouve quelques acteurs du délirant casting de cette nouvelle réalisation de Michel Hazanavicius, composé entre autres de Romain Duris et Bérénice Bejo, mais aussi de Grégory Gadebois, Matilda Lutz, Simone Hazanavicius, Finnegan Oldfield, Luàna Bajrami et Jean-Pascal Zadi. Un casting dense qui mêle des acteurs de comédies à des habitués de créations moins grand public.

Une diversité un peu mise à mal par ces images qui viennent simplement nous présenter quelques protagonistes principaux à travers deux teasers personnages qui ne brillent pas par leur esprit. On y retrouve Romain Duris qui crie... Bérénice Béjo qui crie... et un zombie qui se fait sévèrement refaire le faciès. Alors certes, il ne s'agit seulement que de courts teasers, mais rien de bien mystérieux ou même d'amusant dans ces premières images un peu lourdingues.

 

 

Pour rappel, Z (Comme Z) racontera l'histoire d'un tournage de film de zombie qui se voit interrompue par une véritable attaque de zombies. Ces extraits ont au moins pour eux leurs généreuses giclées de sang qui annoncent que le long-métrage s'amusera à singer les outrances et élans gores d'une authentique série Z. Ajoutons à ça une photographie analogique granuleuse qui semble s'intéresser aux textures, malgré une palette de couleurs qui semble aussi fleurie que le langage de Bérénice Béjo dans l'extrait.

Rappelons que Michel Hazanavicius s'est toujours attelé à la relecture et au pastiche de codes spécifiques du cinéma, comme ceux des films d'espionnages des années 50-60 dans les OSS, ou bien ceux caractéristiques du style du cinéaste Jean-Luc Godard dans son biopic Le Redoutable. À voir comment Z (Comme Z) sera la continuité de tout ça, et si le scénario du bonhomme reprendra à la lettre le dispositif de celui de Shin'ichiro Ueda et de Ryoichi Wada dans le long-métrage original de 2017.

Pour le savoir, il faudra attendre patiemment le 17 mai prochain, date de sortie de Z (Comme Z) dans les salles de cinéma françaises, en parallèle du lancement du 75e Festival de Cannes.

Tout savoir sur Coupez !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
rientintinchti
24/04/2022 à 19:56

@Ethan
Il n'y a rien à nuancer avec des gens comme zemmour. J'ai analysé l'oiseau depuis longtemps.
Il sème la discorde et distord constamment la vérité en se faisant passer pour un champion de la vérité.
Ce type est une ordure finie.
bonne soirée

Tuk
24/04/2022 à 14:34

Hoo que cela ne donne pas envie.... Du beau Z a la francaise !
Quand a la politique faut arreter de se prendre la tete ! Cela,fait tres longtemps que l'on ne vote plus pour une personne qui va nous représenter, mais pour une personne qui va nous manipuler.

rientintinchti
22/04/2022 à 22:30

@ Ethan
Défendre l'indéfendable vous rend indéfendable.
Zemour est une ordure et il n'y a que ses semblables pour adhérer à ses propos.
Vous qui ethnicisez la délinquance, est-ce que vous ethnicez aussi le colonialisme de nos ancêtres ? La délinquance est un fait social. Il n'y a rien de racial là-dedans.
Les oligarques sont en train de restreindre nos droits et libertés à tous, ils nous exploitent et il y a encore des gens assez stupides pour tomber dans le piège de la sempiternelle question du voile etc.
Quand on montre la lune du doigt à l'idiot, l'idiot regarde le doigt.

Saul
22/04/2022 à 19:29

@Ethan, c'est un site de cinéma.
Le prosélytisme politique nauséabond n'y a pas sa place.
On s'en tape de Zemmour

Bon, Jean Bon 2
22/04/2022 à 16:58

j'espère que ca va bider. j'espère que les gens verront l'original. J'espère que les gens sauront que ce n'est qu'une copie...

ftiz
22/04/2022 à 16:01

Je ne vois pas en quoi Bruno Reidal - Confession d'un meurtrier appartient au "film de genre".

captp
14/04/2022 à 11:02

a voir , je reste attentif.
Hazanavicius peut faire du n'importe quoi et c'est justement là qu'il peut être bon.

Kyle Reese
13/04/2022 à 16:17

@La Classe Américaine

La prochaine fois que tu viens poster, te sent pas obliger de m'agresser gratuitement juste pour ton plaisir pour ensuite répéter ce qui a été dit plus bas. Parce que niveau finesse et analyse tu te pose là !

Wanna fight ?

La Classe Américaine
13/04/2022 à 12:40

@kyle reese : la prochaine fois que tu voudrais poster un commentaire aussi fulgurant de finesse d'analyse, ne te sens surtout pas obligé de nous en faire profiter.
Sinon, voir Hazanavicius rétrogradé a un niveau Studio Bagel, c'est comment dire, la fin d'une certaine époque quand même...
Et Bérénice Bejot, sans son réalisateur de mari, on se demande bien ce qu'elle ferait...

Morcar
13/04/2022 à 09:39

@Pek pik, merci, ça je le savais. Mais en faisant un remake avec des acteurs français, se déroulant en France, en toute logique les personnes n'ont pas de raison d'avoir de tels noms !

Plus
votre commentaire