Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix du 19 au 25 novembre

La Rédaction | 20 novembre 2021 - MAJ : 20/11/2021 19:38
La Rédaction | 20 novembre 2021 - MAJ : 20/11/2021 19:38

Netflix balance nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Ecran Large revient sur les nouveautés ajoutées par Netflix du 19 au 25 novembre, films et séries confondus dans une liste non exhaustive.

Quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ? 

 Photo Yoo Ah-In"- Ecran Large, j'ai lu votre article, mais où est la critique de Hellbound ? - Promis, elle arrive"

 

Tick, Tick... boom !

Déjà sur Netflix - Durée : 1h55

 

 

Ça parle de quoi ? À l'approche de ses 30 ans, un compositeur prometteur jongle entre l'amour, l'amitié et l'envie d'accomplir une oeuvre grandiose avant qu'il ne soit trop tard.

Pourquoi il faut le regarder ? Tout le monde attend impatiemment de savoir si Andrew Garfield reprendra du service dans la peau de Spider-Man dans Spider-Man : No Way Home de Marvel. Et franchement, au lieu de se poser cette question dont tout le monde connaît la réponse (oui) depuis des mois vu la promotion interminable, il serait temps de s'intéresser à sa meilleure performance de l'année (et de sa carrière) : Tick, tick... Boom !.

Réalisé par Lin-Manuel Miranda, virtuose de Broadway décidé à devenir le maître du musical hollywoodien, le long-métrage est une réussite complète. Le drame musical est porté par une musicalité entraînante, mais surtout des réflexions passionnantes sur la vie d'artiste, la créativité, l'obsession artistique... En plongeant dans l'esprit bouillonnant de Jonathan Larson pour mieux conter son histoire, Tick, Tick... Boom ! parvient à rendre justice à sa mémoire tout en livrant une lettre d'amour bouleversante, faisant du chaos, un terrain de jeu stimulant ouvert sur tous les possibles. Immanquable.

Notre critique de Tick, Tick... Boom !

cowboy bebop

Déjà sur Netflix - Durée : 10 épisodes d'environ 50 minutes

 

photo, Alex HassellLucius Malefoy après la salle

 

Ça parle de quoi ? Spike, Jet et Faye sont des chasseurs de primes toujours stylés... et fauchés qui parcourent le système solaire pour trouver des missions, et échapper au passé de Spike.

Pourquoi il faut la regarder ? Au moins par curiosité. Cowboy Bebop a gagné sa place au panthéon des animes légendaires avec son ambiance jazzy et sa direction artistique léchée. Marqués par ses personnages restés iconiques, nous étions très curieux de découvrir cette adaptation made in Netflix et ses interprètes en la personne de John ChoDaniella Pineda ou encore Mustafa Shakir.

Évidemment, avec un matériau de base aussi puissant, il est difficile de se montrer à la hauteur, mais cette adaptation pourrait au moins avoir la vertu de pousser quelques curieux à découvrir l'anime original. Par ailleurs, avec le retour de Yoko Kanno à la musique, il se pourrait que certaines compositions légendaires fassent leur retour, et que de nouveaux morceaux enchantent nos oreilles.

Notre critique de Cowboy Bebop

hellbound

Déjà sur Netflix - Durée : 6 épisodes d'environ 50 minutes

 

photoAnges ou démons ? 

  

Ça parle de quoi ? Des créatures venues d'ailleurs condamnent violemment les gens à l'enfer et favorisent l'émergence d'une secte religieuse fondée sur la théorie d'une justice divine.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que les créations d'univers originaux sont assez rares pour mériter toute notre attention, surtout quand elles s'échappent d'un cerveau aussi fascinant que celui de Yeon Sang-Ho. Artiste complet, il se fera remarquer avec deux longs-métrages d'animations absolument impitoyables, The King of Pigs et The Fake, qui explorent tous deux les mécanismes de subordination, d'oppression et d'explosions de violence, qui traverse un groupe social sous pression.

Des idées qu'on retrouve au centre la bande-dessinée coréenne Hellbound, qu'il a scénarisée, et dont il dirige aujourd'hui l'adaptation en série. Un projet d'autant plus intéressant que l'artiste ne manque pas d'expérience, puisqu'il est également réalisateur du Dernier train pour Busan. Des vilaines bébêtes, un culte énigmatique et des fidèles en folie... voilà qui promet !

jack reacher

Sur Netflix le 21 novembre / Sortie 2012 - Durée : 2h10

 

photoCaptain Boomerang vs Captain cascade

 

Ça parle de quoi ? Un ex-policier-militaire est entraîné dans un jeu du chat et de la souris quand il enquête sur un tireur d'élite accusé de cinq homicides.

Pourquoi il faut le regarder ? Collaborateur de longue date de Bryan Singer, le scénariste Christopher McQuarrie (Usual Suspects, Walkyrie) semble avoir remplacé Katie Holmes dans le cœur de Tom Cruise. McQuarrie et le plus grand des petits acteurs hollywoodiens collaborent sur la saga Mission : Impossible depuis près de trois épisodes, mais McQuarrie a également écrit le scénario de la suite de Top Gun : Maverick. Jack Reacher est la deuxième expérience en tant que réalisateur de McQuarrie et sa première collaboration avec Cruise.

S’il est très loin de l’élégance démesurée d’un Mission : Impossible, Jack Reacher est une sorte de série B avec des bouts de film noir aussi inoffensif que sympathique. Adapté du roman éponyme de Lee Child, Jack Reacher est une sorte de cow-boy urbain, personnage sans attache promenant son flegme badass de ville en ville. Un personnage ultra classique qui permet à Cruise d’arrêter de jouer à "qui c’est qu’à la plus grosse cascade" pour s’amuser un peu. Et voir Werner Herzog en méchant, c’est tellement une évidence que ça fait presque tout pardonner au film. 

Les maîtres de l'univers

Sur Netflix le 23 novembre - Durée : 5 épisodes de 25 minutes

 

photoLes culturistes de la galaxie 

 

De quoi ça parle ? Après une bataille cataclysmique, Eternia est fracturée et Tila se bat pour sauver l'univers avec des alliés improbables, dans cette suite du classique des années 80.

Pourquoi il faut la voir ? Parce que c'est un pari osé et jusqu'à présent très prometteur. Initialement imaginée dans le seul et unique but d'écouler des stocks de jouets, la série éponyme est restée comme un monument de culture pop kitsch, sujette à détournements et mèmes en pagaille, mais aussi à déclinaisons commerciales, ainsi qu'en témoigne douloureusement la carrière de Dolph Lundgren. Mais pour le coup, presque 30 ans après son règne, on se demandait bien quel pourrait être l'intérêt du remake animé Les Maîtres de l'univers : Révélation.

C'était oublier que c'est le geek en chef Kevin Smith qui scénarise cette relecture. L'occasion de creuser bien plus profondément la "mythologie" gentiment bordélique de l'ensemble, de bouleverser les habitudes des personnages, de redonner un peu de chair aux seconds couteaux d'hier, sans oublier de pousser les potards de l'action au maximum. On attend donc cette seconde partie du reboot de pied ferme.

Notre critique de la partie 1 de Les Maîtres de l'univers : Révélation

meurtrie

Sur Netflix le 24 novembre - Durée : 2h09

 

photo, Halle BerryHalle, oh ! Win !

 

Ça parle de quoi ? Des années après une cuisante défaite, une lutteuse de MMA saisit sa dernière chance de se racheter dans la cage, quand le fils qu'elle a abandonné revient dans sa vie.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'en bons fans de Rocky, on aime les films de boxe (enfin, de MMA dans ce cas) et qu'on est très curieux de découvrir la première réalisation d'Halle Berry. Pour son coup d'essai, elle n'a pas fait les choses à moitié, puisqu'elle s'est octroyé le rôle principal en plus de la mise en scène, exercice réputé fastidieux, d'autant plus quand on joue une combattante, sur le ring ou dans la vie.

Ce n'est pas la première comédienne à faire ses débuts derrière la caméra grâce à une plateforme. Regina King avait reçu le soutien d'Amazon Studios pour son premier long-métrage de fiction (sans compter un téléfilm), One Night in Miami.... Le film avait fait le tour des festivals et autres cérémonies de récompense. On espère que Meurtrie (aka Bruised en version originale) sera du même acabit et à la hauteur de son intrigante affiche.

la réalité en face

Sur Netflix le 24 novembre - Durée : 8 épisodes d'environ 60 minutes

 

photo, Wesley Snipes, Kevin Hart"Tu dois sortir ton air le plus dramatique, Kevin"

 

Ça parle de quoi ? Après qu'une soirée calamiteuse à Philadelphie avec son frère menace de gâcher sa carrière et le reste, un humoriste mondialement connu cherche à rattraper la situation.

Pourquoi il faut la regarder ? Kevin Hart et Wesley Snipes qui font l'objet d'un scandale médiatique après une nuit type Very Bad Trip, mais en se prenant on ne peut plus au sérieux. Rien que là, on tient un concept qui n'a pas de prix. La réalité en face sonne presque comme une tentative de rédemption pour ces deux acteurs. Pour Hart, un moyen de sortir de son image de guignolo d'Hollywood. Pour Snipes, l'occasion de mettre fin à la série mauvais rôles qu'il se coltine depuis un moment (Blade paraît loin, très loin...).

Fait intéressant sur cette histoire juridico-médiatique, sa promotion nous laisse dans un flou quasi-total de ce qui a bien pu se passer durant la nuit qui va bouleverser la vie de nos deux compères. Au contraire des films d'horreur Netflix, qui font à peu près aussi peur que Les Nouveaux Mutants, on peut espérer de ce thriller qu'il sache jouer de son mystère pour nous tenir en haleine sur huit épisodes.

Mais aussi...

Super Crooks, Ruby tombée du nid, Edenz Zero, L'Ombre du doute : Histoire de deux enlèvements, The Fastest, Les lois de la frontière...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pousse de Soja
20/11/2021 à 07:54

The Fable qui vient tout juste de sortir sur Netflix est également à rajouter dans votre liste. Adaptation live du manga éponyme, le film est juste vraiment fidèle à l'oeuvre avec des acteurs, il faut le noter, vraiment convaincants (mention spéciale à Sato/Fable).
Une petite critique ne serait pas de refus!

votre commentaire