Justice League : Gal Gadot revient sur les menaces de Joss Whedon sur sa carrière

Mathieu Lapon | 19 octobre 2021 - MAJ : 19/10/2021 17:41
Mathieu Lapon | 19 octobre 2021 - MAJ : 19/10/2021 17:41

Gal Gadot, l'interprète de Wonder Woman, est revenue sur la façon dont elle a été menacée par Joss Whedon lors des reshoots de Justice League.

Ça a été la grande chorale sur laquelle s'est fondée Zack Snyder's Justice League : l'échec de Justice League et des maltraitances patronales de Joss Whedon, qui aurait été une terreur avec ses collaborateurs plutôt qu'un bon remplaçant à la réalisation. Divers témoignages avaient déjà été donnés par des membres de l'équipe technique, qui déploraient que Whedon se moque du travail de Zack Snyder.  

Plus éloquent, on a eu la poursuite judiciaire de Ray Fisher (Cyborg) contre Warner et Whedon, qu'il accusait d'avoir psychologiquement maltraité les acteurs et minimisé le rôle de son personnage, notamment par racisme. Et enfin, on a eu les menaces qu'a proférées Whedon à l'encontre de Gal Gadot, avec les témoignages d'actrices de Buffy pour corroborer sa toxicité. Harcèlement psychologique, racisme, sexisme... de quoi dresser un sacré tableau polémique pour le metteur en scène, autrefois congratulé pour Avengers. Et Gal Gadot n'en a pas tout à fait terminé de parler de ses différends avec Joss Whedon.

 

photoLe Dernier Duel mais avec des dieux en latex et plein de piques

 

Pour rappel, l'actrice expliquait à l'époque que Whedon lui demandait de jouer son personnage d'une manière qui allait à l'encontre de ce que Patty Jenkins (la réalisatrice de Wonder Woman), Snyder et elle-même avaient développé. Dans le genre, on pense à un passage gênant à mourir où Flash tombait sur la poitrine de Wonder Woman après l'avoir poussé de débris qui s'apprêtaient à lui tomber dessus. Une scène que Gadot aurait catégoriquement refusé de filmer, et qui a amené une doubleuse à le faire à sa place.

Cette attitude n'ayant pas plu à Whedon, l'actrice expliquait que ses protestations lui ont valu un ultimatum du réalisateur, qui menaçait de rendre sa carrière "misérable" si elle continuait à jouer les dissidentes. Gadot a tout de même poursuivi sur cette voie, s'alliant même avec Jenkins pour aller faire valoir ses droits chez Warner. Bien plus tard, à l'occasion d'un shooting pour le magazine Elle, elle est revenue plus en détail sur cette malencontreuse expérience :

"J'étais choquée par la façon dont il m'a parlé. J'en tremblais. Quand ça vous arrive, vous avez le vertige parce que vous n'en revenez pas. Vous n'en revenez pas que quelqu'un ait pu vous dire ça. Et s'il m'a dit ça à moi, je me doutais qu'il avait dû le dire à bien d'autres. [...] J'ai juste fait ce que j'avais à faire, à savoir dire aux concernés que ce n'était pas normal d'avoir à subir ça. 

 

photo, Ray Fisher, Ben Affleck, Ezra Miller, Jason MomoaQuand le problème est "pris en charge"

 

Et je dois bien l'admettre, les pontes de Warner ont pris en charge le problème. Pour en revenir à mon sens de l'éthique, j'ai seulement fait ce qui m'a semblé juste. [...] Est-ce qu'il m'aurait dit toutes ces choses si j'avais été un homme ? Je ne sais pas. On ne le saura jamais. J'étais choquée, mais qu'importe. Ce qui est fait est fait. De l'eau a coulé sous les ponts."

De l'amertume, certes, mais contenue par ce brin de professionnalisme typique d'un acteur hollywoodien qui ne veut pas se griller. Et quoi qu'il en soit, la comédienne a bien eu l'occasion de passer à autre chose (au contraire de Fisher, qui a totalement mis son début de carrière en pause avec toute cette affaire) puisqu'elle se consacrera à un biopic de Cléopâtre. Mais avant ça, elle sera à l'affiche de Red Notice, une comédie d'action estampillée Netflix, où elle déboîte de manière très crédible Dwayne Johnson et Ryan Reynolds dès le 12 novembre 2021.

 

Tout savoir sur Justice League

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Geoffrey Crété - Rédaction
21/10/2021 à 17:47

@Humain

Oui, et c'est pour ça qu'encore hier, certaines personnes nous reprochaient de trop modérer.
On fait au mieux, on est une petite équipe occupée sur beaucoup de choses, donc on modère oui, mais on peut passer à côté pendant quelques heures car occupés...

Humain
21/10/2021 à 17:28

Dites Ecranlarge, vous avez des modérateurs pour éviter les dérives des commentaires très orienté "anti israélien " alors que cela n'est en rien le sujet le votre article?

mayukawa
21/10/2021 à 01:29

Donc Gal Gadot refusait de jouer une scène un peu sexy, en raison de ses "principes", mais ça ne la dérange pas du tout qu'une autre prenne sa place, une doublure, pour qu'au final le résultat soit le même pour le personnage qu'elle incarne et qu'on voit à l'écran. Et ensuite, elle ne va plus vouloir porter la tenue de Wonder Woman parce que c'est un costume trop sexualisé?

Que Whedon soit toxique et menaçant, et que ça Gal Gadot le signale, je veux bien. Mais derrière, c'est quand même facile de dire qu'on a des principes quand on est connu, et qu'on peut se permettre de refuser qqch, quand derrière on s'assoit sur ses principes avant de l'être, pour parvenir à ses fins.

Je doute aussi qu'au sein de l'armée israélienne, elle ait respecté les "principes" des gens qu'elle formait, sans les forcer à faire ce qu'elle ordonnait, sous peine de sanction.

Un principe, ce n'est pas censé être qqch d'adaptable au vu de son statut du moment. Si on s'assoit dessus pour arriver à nos fins, et qu'on déclare qu'on en a par la suite quand on est plus "sécurisé", moi j'appelle ça de l'hypocrisie.

Mera
20/10/2021 à 11:47

@Rorov94M

Merci de mettre en avant le CV de Gadot avant de faire du cinéma : Une petite nana de droite pro Bibi, fière de son armée, qui approuve la colonisation et l'occupation mais joue les "belles personnes" depuis son rôle de Wonder Woman en "militant" pour divers causes "humanistes". L'hypocrisie dans toute sa splendeur,

cho cho kakao
20/10/2021 à 11:03

Intéressant de voir ceux qui s'excitent devant trois mots d'une agente immobilière qui a fait son service militaire.

le service militaire dans un pays d'extrême droite, ça vous humecte hein ? C'est rigolo. Parce que Gadot, millionnaire qui vit du sang répandu des misérables, est autant une fière guerrière qu'Anne hidalgo est une walkyrie.

Arnaud (le vrai)
20/10/2021 à 10:59

@Kyle

Alors la poto tu me déçois :(
Terrain Miné avec Steven Seagle

https://www.dailymotion.com/video/x6db69

Kyle Reese
20/10/2021 à 10:37

@Garm

Excellent. Ça vient d’où ?

Garm
20/10/2021 à 10:03

Mon contact à Washington dit qu'on n'a pas affaire à une élève mais qu'on a affaire au professeur. Quand l'armée monte une opération qui doit pas échouer, c'est à elle qu'ils font appel pour entraîner les troupes, d'accord ? C'est le genre de meuf qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feu de camp. Cette meuf là, tu le largues au pôle nord, sur la banquise avec un slip de bain pour tout vêtement, sans une brosse à dent et demain après-midi tu la vois débarquer au bord de ta piscine avec un sourire jusqu'aux oreilles et les poches bourrées de pesos. Cette meuf là est une professionnelle...

Rorov94M
20/10/2021 à 09:04

Il a bouffé des croquettes de courage le whedon dis donc!
Il devrai se rappeler le pedigree de Gal Gadot:
Militaire israélienne pendant 2 ans, instructrice en technique de combat(mains nues et/ou armées),elle sait piloter les hélicos et conduire un char,manipule avec aisance 4 types d'armes à feux:de poing, d'assault, longue portée et explosifs...
Quand une meuf a fait tsahal pendant 2 ans parle, le mec qui a fait Buffy écoute...

votre commentaire