Spirale – l'Héritage de Saw a donc été un gros bide (mérité)

Geoffrey Crété | 24 septembre 2021 - MAJ : 24/09/2021 14:25
Geoffrey Crété | 24 septembre 2021 - MAJ : 24/09/2021 14:25

Spirale – l'Héritage de Saw, mené par Chris Rock, a été un échec au box-office. En plus d'être un beau navet.

L'increvable saga Saw a encore régurgité un bout de cadavre en 2021. Né de la rencontre entre le service compta de Lionsgate (qui cherchait sans surprise à continuer la franchise) et l'acteur Chris Rock (qui voulait enrichir sa filmographie avec un film d'horreur), Spirale – l'Héritage de Saw a largement été présenté comme une continuation et extension de la série, et pas une simple suite.

À l'arrivée, cette Spirale-Saw est un ratage dans les règles de l'art, et une opération bizarroïde : d'un côté, la pure nostalgie avec le retour de Darren Lynn Bousman (réalisateur de Saw II, Saw III et Saw IV), et de l'autre, l'espoir de meilleurs lendemains avec un casting tout frais et un gros budget.

Spirale – l'Héritage de Saw a finalement été une petite catastrophe financière, pas aidée par la pandémie. Retour sur ce petit désastre.

 

 

rock your body

Malgré le mythe d'un Chris Rock qui aurait lancé la machine grâce à une brillante idée de suite amenée aux producteurs, Spirale – l'Héritage de Saw est bel et bien le fruit d'une pure réflexion de studio. Lionsgate, qui s'accroche à cette poule aux oeufs gore depuis 2004, cherchait déjà à mettre en route une suite, mais avec une idée pas trop honteuse.

Après deux ans d'essais infructueux, les scénaristes de Jigsaw, Josh Stolberg et Peter Goldfinger, ont fini par passer le mur de la dizaine de producteurs. La machine était donc bien lancée autour d'une idée, quand Chris Rock est arrivé pour tout chambouler. Déterminé à convaincre Lionsgate avec sa propre vision du film, il a fini par transformer le projet.

Stolberg racontait à Creativescreenwriting.com : « Peter et moi avions bien avancé sur cet autre scénario Saw quand l'idée de Chris est devenue la base de Spirale. Chris a dit : "Qu'est-ce qui se passerait si c'était moi le mec accroché à un tuyau avec une scie ? Qu'est-ce que je ferais ?". Ça a nourri la créativité au sein du studio, et c'est là qu'on a commencé à discuter d'idées avec Chris. »

 

photo, Chris Rock"Tiens, j'ai une super idée pour le titre"

 

Spi-rÂle

C'est peut-être là aussi que Spirale – l'Héritage de Saw a grossi. Avec son budget de 20 millions de dollars, c'est le film le plus cher de la saga, avec Saw 3D - chapitre final en 2010. C'est évidemment à des années-lumière du premier Saw, qui avait coûté environ 1 million. Tout ça sans compter le budget marketing non négligeable pour ce nouvel opus.

Spirale marque un autre record : le plus petit score de la saga au box-office. Avec environ 38 millions au box-office mondial, le film atterrit au fond du trou du business de Saw, derrière Saw VI (environ 68 millions pour un budget de 11 millions), qui était jusque là le seul volet à ne pas avoir passé la barre des 100 millions au box-office. Saw III (164 millions) reste le plus gros succès.

 

photoPuisque je vous dis qu'il y a encore à bouffer sur le cadavre de Saw

 

À tous les niveaux, cette Spirale a été celle du pire. Au box-office domestique, majeur pour les films américains, c'est le pire score : environ 23 millions, loin du pic d'hémoglobine avec Saw II (87 millions). Un échec à nuancer néanmoins, puisque Saw 6 avait encaissé à peine plus (27 millions). Reste que l'enthousiasme américain était faible, puisque le démarrage a été inférieur aux attentes initiales, marquant là aussi un record négatif pour la franchise.

En France, même refrain : Spirale a attiré environ 61 000 spectateurs, soit le pire score, loin derrière Saw 6 (plus de 474 000 entrées). Saw 3 mène là encore la danse avec plus de 767 000 entrées.

 

photo, Samuel L. JacksonAllégorie de la franchise

 

PANDÉ-niquÉ

Bien sûr, Spirale a affronté une force inédite : la pandémie. Censé sortir mai 2020, il a été décalé à mai 2021, pour sortir dans un contexte plus que délicat (40% des salles fermées aux États-Unis, et capacités limitées). C'était donc un coup risqué pour Lionsgate.

Mais la pandémie a bon dos. Sorti une semaine avant aux États-Unis, avec 1000 écrans de moins, une promo quasi inexistante et aucune marque identifiée pour l'aider, le film d'horreur La Chapelle du Diable a encaissé 15 millions. Soit un score proche des 23 millions de Spirale. Deux semaines après le nouveau Saw, Sans un bruit 2 débarquait dans les salles américaines dans un fracas vu le contexte : quasi 50 millions au démarrage, pour un total de 160 millions. Conclusion : il y avait certes moins de public, mais surtout peu d'intérêt manifeste pour le retour de Saw.

 

photo, Dan PetronijevicTrouver une place dans la salle en pleine pandémie

 

Même chose en France. Spirale est sorti en face de Kaamelott, qui a prouvé qu'il y avait bel et bien un public disponible pour aller en salles.

À titre de comparaison, Sans un bruit 2 (sorti plusieurs semaines avant chez nous) a attiré plus de 646 817 personnes, et Old de M. Night Shyamalan l'a écrasé avec plus de 310 000 entrées (cinq fois plus). Même La Chapelle du diable, passé totalement inaperçu le même mois, a fait mieux, avec plus de 66 000 curieux. Le retour de Saw a donc été largement ignoré par le public français.

Côté Royaume-Uni, où la saga est très bien installée, c'est aussi la douche froide aussi : environ 2 millions, loin des 12 de Saw 3D par exemple. Mais la réouverture toute fraîche des salles n'a certainement pas aidé.

 

photoY a-t-il une suite Saw-ver la saga ?

 

PI-RATAGE

Autre facteur : le téléchargement illégal. Spirale est sorti en Premium VOD au Canada le 1er juin, deux semaines après sa sortie quasi impossible au cinéma sur ce territoire (90% des salles fermées). Ce qui a donc ouvert en grand les portes du piratage. Le film était déjà mal en point au box-office américain depuis mi-mai, mais sa carrière internationale a naturellement été impactée.

Spirale était programmé dans beaucoup de pays d'Europe pour juin et juillet, et ce n'est pas anodin : quelques-uns de ces territoires pèsent relativement lourd dans la balance. La saga était particulièrement populaire en Allemagne, en France et en Italie, où Spirale a forcément été téléchargé avant d'arriver en salles. Sans surprise, le film était rapidement placé dans le top 10 des films les plus téléchargés selon Torrentfreak.

En faisant une croix presque aussitôt sur ces pays, Spirale a perdu une ou deux dizaines de millions, à vue de nez.

 

photo, Samuel L. JacksonSamuel L. Jacksaw

 

SAW-SUITE

À la surprise générale de personne, un nouveau Saw était annoncé par Twisted Pictures avant même la sortie de Spirale. Dans la foulée, Lionsgate surenchérissait en parlant d'une série Saw en développement.

Le réalisateur Darren Lynn Bousman avait embrayé sur ces annonces visiblement inattendues, en ouvrant encore plus les portes de l'enfer. À The AR Review, il déclarait :

"Cette annonce a été prématurée. On a tous été surpris, y compris les producteurs. Ce que je dirai, c'est juste que la saga Saw ne cesse pas d'exister parce qu'on a fait Spirale. Juste parce que Spirale est là, ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de Saw 9. Ce n'est pas le neuvième film de la franchise. Il pourrait facilement y avoir un Saw IX qui suit Jigsaw. Je pense qu'ils attendant de voir comment Spirale marche, comment le public répond, pour déterminer ce qui arrivera après."

 

photo, Mpho KoahoRetenir le public, coûte que coûte

 

Vu le score, même en temps de pandémie, difficile d'imaginer que quelqu'un verra Spirale comme le début d'une saga parallèle à Saw. Mais impossible pour Lionsgate et Twisted Picture de laisser ce cadavre à la morgue, d'autant que la franchise a désormais franchi le cap du milliard au box-office.

Lionsgate a en tout cas annoncé que Spirale sera exploité en streaming exclusivement sur Starz dès octobre, aux États-Unis, dans le cadre d'un plus large accord. Le but est clair : défendre sa petite part de gâteau dans la guerre du streaming. Ici, en surfant sur Halloween pour gonfler les recettes en attirant le public avide d'horreur. Manque de chance, Universal a depuis annoncé que Halloween Kills sera lui aussi disponible en SVoD (en parallèle de sa sortie cinéma) sur Peacock, dès mi-octobre. Le dernier clou dans le cercueil de cette Spirale, qui aura donc à peu près tout raté.

Tout savoir sur Spirale – l'Héritage de Saw

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Steve mas
27/09/2021 à 20:20

Je ne suis pas du tout d'accord. J'ai vu les 8 premiers et j'ai beaucoup aimé ce neuvième volet. On retrouve les pièges originaux et une histoire policière qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Voyez le avant de juger...

Galt
25/09/2021 à 13:04

C'était très bien "The Human Centipede", le 2 reste un sommet du genre...

Docteur Benway
24/09/2021 à 22:46

Heureusement qu'il est sorti en dl, ça m'a fait économiser 10€. Je suis content de ne pas avoir gâcher mon argent dans cette grosse bouse qui ferait passer le pire des précédents épisodes pour des chef d'œuvre horrifique.

Hellburn
24/09/2021 à 21:13

Pourtant les producteurs ont réussi leur paris en termes de rentrée d'argent...

Mick
24/09/2021 à 19:59

Chacun ses gouts, on le répètera jamais assez. Mais faut vraiment être secoué du bocal pour produire, réaliser ou visionner ce genre de "films".

Le pire ça reste le "The Human Centipede". Ce qui ont aimé le film, allez vous faire soigner rejoindre ceux qui l'ont crée.

J'ai beaucoup moins de tolérance pour ces "créations" malsaines, plutôt des exutoires que des créations en fait...bref..poubelle.

Geoffrey Crété - Rédaction
24/09/2021 à 17:13

@Mat561376496764

Qui a dit qu'on devait être "neutre" et "clean" ?
Un site de critique fait des critiques.
La critique, c'est un avis. La neutralité c'est bon pour Wikipedia, et encore.

Quant à la comparaison : Spirale est dérivé de la saga Saw oui, comme on l'écrit. Donc comparaison plus que logique, ce film existe uniquement pour surfer sur la popularité de Saw.

Mat561376496764
24/09/2021 à 17:04

Le mot mis en parenthèse /mérité/ n'est vraiment pas clean, vous devez donner un avis neutre. Sinon le film était il suffira de pas le comparé avec Saw car c'est un spin-off...

Alexandre Janowiak - Rédaction
24/09/2021 à 14:27

@phebus

En effet, ça ferait un sacré succès. C'est corrigé !

phebus
24/09/2021 à 12:40

"À titre de comparaison, Sans un bruit 2 (sorti plusieurs semaines avant chez nous) a attiré plus de 646 millions de personnes"
A mon avis c'est pas ça ^^

Maski mask
24/09/2021 à 11:25

Malheureusement d'accord avec vous il n y a rien à défendre sont scénarios est catastrophique la mise en scène est pas ouf et les acteurs sont même pas crédible dans leur rôle il sont au fraise,

Plus
votre commentaire