Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 17 septembre 2021 - MAJ : 18/09/2021 12:03
La Rédaction | 17 septembre 2021 - MAJ : 18/09/2021 12:03

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Photo Ncuti Gatwa, Asa Butterfield"Les nouveautés Netflix ! On en est tout émoustillés !"

 

Sex Education saison 3

Ça parle de quoi ? Le timide Otis connaît pourtant tout sur le sexe... grâce à sa maman thérapeute. La rebelle Maeve le décide donc à ouvrir un cabinet de conseil clandestin au lycée.

Pourquoi il faut la regarder ? Car c’est un petit phénomène sur Netflix. Sex Education surfe à contre-courant de la série ado classique en exposant des ados qui en ont vraiment l’air : bancals, gênants, curieux et obsédés. Sex Education n’a pas peur des tabous et des non-dits et exprime la sexualité adolescente avec autant d’humour que de normalité. Toujours irrévérencieuse et critique d’un système scolaire incapable d’ouvrir une véritable discussion sur le sujet, la série créée par Laurie Nunn revient pour une troisième saison. 

Otis (Asa Butterfield), Maeva (Emma Mackay), Eric (Ncuti Gatwa) et le reste de leurs potes reviennent pour nous offrir les réponses à tant de questions laissées en suspens à la fin de la saison 2. Entre la relation de Maeve et Otis, celle entre Adam et Eric ainsi que l’avenir du petit business de conseils sexuels, la troisième saison a du pain sur la planche. Surtout que l'arrivée nouvelle principale réactionnaire risque de compliquer cette affaire. Mais n’ayant à l’évidence pas perdu son esprit rebelle, Sex Education parait revenir en grande forme.

Notre critique de la saison 3

 

Schumacher

Ça parle de quoi ? À travers des entretiens exclusifs et des images d'archives, ce documentaire dresse un portrait intimiste du septuple champion de Formule 1 Michael Schumacher.

Pourquoi il faut le regarder ? Alors qu’il s’est éloigné des circuits et de la vie publique après un très grave accident, Michael Schumacher est presque devenu un fantôme. Mais ce documentaire ne s’étant pas sur l’état de santé du pilote, ne jouant pas les voyeurs. Au contraire, la bande-annonce expose que le film veut revenir sur la carrière de champion de Formule 1 iconique qu’a été et sera toujours Michael Schumacher. Un portrait de champion, mais également un portrait d’homme avec des entretiens exclusifs auprès des proches de l’ancien champion du monde. 

Avec un ton qui s’annonce bienveillant tout en offrant une recherche d’archives fouillée, Schumacher dévoile une nouvelle facette de la star des circuits. Pour les fans du pilote comme pour ceux de la série Formula 1 : Pilote de leurs destins, ce documentaire parait vouloir briser le mythe de la course automobile pour réhabiliter la véritable personne sous le casque.

 

photoLes yeux sur la ligne d'arrivée 

 

Problemos

Ça parle de quoi ? Sans grande conviction, Victor emmène sa famille visiter la communauté hippie où vit l'ancien prof de yoga de sa femme. Mais une catastrophe mondiale fait tout basculer.

Pourquoi il faut le regarder ?  Troisième réalisation d’Eric Judor après Seuls-Two (co-réalisé avec Ramzy), et La Tour de contrôle infernal, Problemos a bénéficié d’un script à quatre mains écrit par la comédienne Blanche Gardin et le scénariste Noé Debré (Les Cow-boys, Dheepan). Un trio de tête séduisant pour un film qui s’annonçait assez éloigné de l’humour Judorien traditionnel dans un cadre rarement (jamais ?) représenté à l’écran : une ZAD.

Si le film n’est pas le brûlot droitard et réactionnaire (à moins que ce ne soit l'inverse) décrit par certaines critiques, il souffre néanmoins de grosses faiblesses de rythme et d’écriture. Problemos croque avec tendresse et férocité ces révolutionnaires du dimanche confrontés aux réalités d’une communauté isolée. Malheureusement, le gros craquage annoncé donne l’impression de se perdre et de se disperser aux 2/3 du film. Reste une série d’interprètes absolument hilarants : Blanche Gardin, Dorothée Pousséo, Bun Hay Mean, Youssef Hadji...mention spéciale à Marc Fraize qui maîtrise le décalage avec son environnement avec une grâce de funambule.

 

Photo Eric JudorDébiles partout, Neurones nulle part

Hostel

Ça parle de quoi ? Trois étudiants peu méfiants traversent la Slovaquie à la recherche d'une auberge censée être remplie de femmes débauchées. Mais à la luxure se substitue la torture.

Pourquoi il faut le regarder ? Taxé de tous les qualificatifs les plus sordides, accusé de tous les maux du monde moderne, honni par des cohortes de spectateurs, Hostel est souvent réduit à son rôle dans l'émergence du sous-genre appelé par un journaliste réac le "torture-porn". Et pourtant, si ses détracteurs le regardaient avec un peu moins de mépris, ils décèleraient peut-être la satire outrancière qu'il abrite.

Portait cynique d'une jeunesse américaine monstrueuse, persuadée que tout lui est dû, du confort au sexe, et d'un mondialisme prédateur qui délocalise ses divertissements les plus macabres, Hostel tire à vue et ne fait pas de prisonnier. Le choc est rude, traumatisant pour certains, et le long-métrage n'est évidemment pas à mettre devant tous les yeux. Mais le missile tiré par Eli Roth continue de hanter la culture populaire, qui ne s'est jamais vraiment remise de certains plans (vous ne regarderez plus un oeuf à la coque de la même manière). Et maintenant, c'est disponible sur la plateforme de divertissement la plus médiatisée. Bien joué.

 

photo, Jay HernandezAh, c'est pas Sex Education

 

Layer Cake

Ça parle de quoi ? Un dealer de drogue respecté au sein de l'élite de la mafia britannique rêve de changer de vie. Mais avant de prendre sa retraite, il doit finir un dernier boulot. 

Pourquoi il faut le regarder ? Avant de devenir une obédience de la pop culture moderne en revisitant par deux fois le film de super-héros (Kick-Ass et X-Men Le Commencement) et le film d’espionnage (Kingsman), Matthew Vaughn était surtout le producteur de Guy Ritchie. Vieux compagnon de route fidèle, même sur le navet A la dérive avec Madonna, Vaughn se décida à passer à la réalisation en 2004 avec Layer Cake, un film de gangsters pile dans la veine de son vieux copain.

Si Vaughn marche en terrain connu, il ne se contente pas de mimer le style de son comparse. On y retrouve la même envie de croquer des personnages forts empêtrés dans une histoire les dépassant. Mais là où Ritchie cherche à mettre de la nitro dans son récit et sa réalisation, Vaughn lui préfère une forme d’élégance stylisée. Il est sans doute bien aidé par un casting mirifique, où se croise Colm Meaney, Sienna Miller, Tom Hardy, Michael Gambon aka Dumbeldore et surtout Daniel Craig qui troue déjà l’écran avant même d'enfiler le costard de James Bond

 

Photo Daniel Craig"Remballe ta Guinness frelatée et mets-moi un Martini."

 

Man on Fire

Ça parle de quoi ? Un ex-agent de la CIA désabusé accepte à contrecœur d'être le garde du corps d'une fillette à Mexico. Mais quand elle est kidnappée, il est prêt à tout pour la sauver.

Pourquoi il faut le regarder ? En 1980, le producteur Arnon Milchan achetait les droits du roman Man on Fire du romancier Philip Nicholson et envisageait de faire réaliser l'adaptation par Sergio Leone. Le projet passe par plusieurs réécritures et plusieurs réalisateurs. Même Tony Scott avait été envisagé, mais la réticence de certains producteurs face à son nom et la stagnation du projet le pousseront vers Top Gun. Elie Chouraqui en réalisera une version en 87 avec Scott Glenn et Joe Pesci avant que Scott n'y revienne en 2004.

Non-aficionados du style de Tony Scott, passez votre chemin ! le cinéaste est ici au top de sa forme : palette de couleur désaturée, montage ultra-cut, mise en scène ultra-dynamique… mais étrangement, les tics de réalisation de Scott se fondent harmonieusement dans l’odyssée mexicaine fiévreuse de Denzel Washington. Si ce dernier rejoue une partition d’alcoolique repenti trop familière, sa transformation en ange de la vengeance vaut clairement le détour. Mention spéciale à Mickey Rourke en méchant, Christopher Walken dans un rôle (un peu) à contre-emploi, et une Dakota Fanning lumineuse d’innocence. N’éteignez ni votre téléviseur ni cet homme en feu.

 

Photo, Denzel WashingtonQuand Denzel veut que tu lui prêtes une oreille attentive

 

L'enquête

Ça parle de quoi ? Après l'assassinat d'un collègue d'Interpol, masqué comme un accident, l'agent Louis Salinger est déterminé à reprendre en main l'enquête visant l'une des banques les plus puissantes du monde. Et en essayant de mettre à jour le trafic d'armes auquel participe cette grande société respectable, il va plonger dans un labyrinthe de plus en plus dangereux.

Pourquoi il faut le regarder ? Derrière L'Enquête - The International, il y a Tom Tykwer. Et derrière ce nom trop méconnu, il y a le réalisateur de Cours, Lola, cours, Le Parfum ou encore Cloud Atlas (co-réalisé avec les soeurs Wachowski). Particulièrement mal vendu en 2009, puisque présenté comme un simple film d'action, L'Enquête a naturellement frustré, déçu et déconcerté. Il est donc temps de lui (re)donner une chance.

Plus proche des thrillers paranos et noirs des années 70, tendance Alan J. Pakula et Les Trois jours du condor, L'Enquête est une longue et ténébreuse plongée dans le labyrinthe moderne des grandes entreprises. Certes, il y a une mémorable scène de fusillade qui se déroule dans le musée Guggenheim de New York, mais la vraie tension est ailleurs : du côté du monstre invisible, qui avale les personnages. Et le film est bien plus insidieux et réaliste que ça.

Avec en plus un Clive Owen parfait, et une musique envoûtante signée Tom Tykwer, Reinhold Heil, Johnny Klimek et Matthew Bellamy : un film à revoir d'urgence.

 

photo, Clive OwenImage non représentative du film

 

MAIS AUSSI...

Le Masque de l'araignéeLes désastreuses aventures des orphelins BaudelaireMichael Jackson's this is itLes DégunsLe Pape FrançoisLes Aventuriers de l'Univers Perdu...

Tout savoir sur Netflix

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Alx
18/09/2021 à 16:08

Augmentation de tarif et des "nouveauté " qui ont dix ans vive netflix

votre commentaire