Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 11 juin 2021 - MAJ : 11/06/2021 18:51
La Rédaction | 11 juin 2021 - MAJ : 11/06/2021 18:51

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

Lupin - Dans l'ombre d'Arsène partie 2

Ça parle de quoi ? Assane Diop a assisté, impuissant, à l'enlèvement de son fils. Mais qu'à cela ne tienne, il compte bien ne pas laisser les hommes de main de Pelegrini se mettre en travers de sa vengeance.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que la série produite par Gaumont demeure une entreprise à part au sein du paysage audiovisuel français. Autant par son ambition, par sa volonté forcenée de conjuguer un personnage légendaire non pas au passée, mais bien au présent, que par son succès prodigieux, cette production a surpris son monde. Comment ? En choisissant, non pas d'adapter les écrits de Maurice Leblanc, mais bien d'en réaliser un hommage qui pioche au sein de son héritage avec l'enthousiasme d'un même découvrant un formidable coffre à jouets.

Et malgré des débuts beaucoup plus laborieux que lors de sa première moitié, cette nouvelle fournée d'épisodes parvient à retomber sur ses pattes alors qu'elle donne à Omar Sy et Clotilde Hesme l'occasion de nuancer leurs personnages, alors qu'ils se précipitent dans un jeu d'amour et de manipulation passablement retors. Une belle énergie pour un duo terriblement cinégénique, dont on espère qu'il sera mieux servi à l'occasion d'une nouvelle aventure, d'ores et déjà commandée par Netflix.

Notre critique de la Partie 2

Notre critique de la Partie 1

 

photo, Omar Sy"Coucou, c'est radio-Londres !"

 

Awake

Ça parle de quoi ? Après une catastrophe privant l'humanité de son sommeil, une ex-soldate au passé trouble tente de protéger sa famille et de sauver l'humanité avant de perdre la raison.

Pourquoi il faut le regarder ? Tout n'est pas parfait dans Awake, tant s'en faut. Les spectateurs exigeants auront raison d'y voir une nouvelle série B de science-fiction produite trop vite, dont on peine à voir quel est le point de vue, ou à comprendre pourquoi elle est mise en scène avec si peu d'entrain. Et pourtant, si le film tire un peu son épingle du jeu, c'est grâce à son concept, puissamment évocateur. En effet, on ne trouve ici ni zombies, ni guerre mondiale, ni invasion alien. Même pas une pandémie. La tension naît d'une angoisse beaucoup plus insidieuse et délétère.

En imaginant une humanité soudain privée de sommeil, le scénario nous plonge dans une situation à laquelle il est facile de s'identifier, et qui s'avère porteuse d'une angoisse profonde. Comment lutter contre une fatigue qui n'a pas de fin ? Où s'interrompt la conscience et où commence la folie ? Malgré un manque d'idées visuelles flagrant, ce point de départ nourrit quelques belles scènes, et des trouvailles parfois brutales, notamment lors du dernier tiers du récit.

Notre critique du film

 

photo, Gina Rodriguez, Lucius Hoyos, Ariana Greenblatt"Mon Xanax ou je fais un malheur !"

 

Cro Man

Ça parle de quoi ? Quand la vallée de sa tribu est envahie par des hommes de l'âge de bronze, un chasseur de l'âge de pierre les défie dans un match de football pour récupérer ses terres.

Pourquoi il faut le regarder ? Certes, Cro Man est un Aardman mineur, mais il reste un Aardman, ce qui le qualifie d'office dans la catégorie "petit plaisir". En utilisant le prétexte de la préhistoire pour raconter à sa manière les origines d'une particularité culturelle anglaise, il fait preuve d'une sincérité et d'un humour difficilement résistibles, encore plus si on est un amoureux du ballon rond.

Techniquement très abouti, le film enchaîne les gags visuels déments, à un rythme peut-être moins effréné que celui de Shaun le mouton, mais toujours avec une passion qui force le respect. L'absurdité de son humour, typiquement anglais, trahit le léger virage thématique opéré par le studio après 2015 : fini les métaphores frontales et les remakes assumés à la Chicken run, place à une douceur inventive réconfortante et à un sens du décalage millimétré. Ça fait toujours du bien par où ça passe.

 

afficheDans les coulisses des intros des vidéos Ecran Large

 

Le dragon génie

Ça parle de quoi ? Désirant renouer avec son amie d'enfance, Din, un ado plein d'allant, fait la connaissance d'un dragon-génie exauceur de voeux qui lui dévoile la magie des possibles.

Pourquoi il faut le regarder ? Nouveau film d’animation de Sony terminant aussi sa course sur Netflix après le sympathique Les Mitchell contre les machines, Le dragon génie propose une belle histoire d’amitié. Dans une ville à l’esthétique proche de Les Nouveaux Héros, un drôle de dragon rose sorti d’une théière magique vient en aide à un jeune homme empoté. Quelque part entre Mulan et le piquant de Mushu et Aladdin et le groove du génie, Le dragon génie remet au goût du jour les classiques du concurrent Disney avec beaucoup d’humour.

Le film est porté par le réalisateur Chris Appelhans (directeur artistique de Coraline, La Princesse et la Grenouille) et également produit par Jackie Chan et surtout Aron Warner, producteur derrière les deux premiers Shrek. Un cocktail détonnant pour Le dragon génie porté par un casting composé de Constance WuJohn Cho et Jimmy Wong. Une jolie aventure tendre et magique qui vaut surtout le détour pour ce dragon pince-sans-rire adepte de la phrase qui tue.

 

photoFais un vœu

 

ET AUSSI...  

Madagascar 3 : Bons baisers d'Europe, Vikings saison 6 partie 1...

Tout savoir sur Lupin - Dans l'ombre d'Arsène

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
rafe547
13/06/2021 à 18:54

tout à fait d'accord il ne se passe rien, je me suis royalement ennuyé.

djaie
12/06/2021 à 19:01

Awake ; A éviter. C nul

votre commentaire