Christopher Nolan a dû abandonner un film à cause de Martin Scorsese

Gael Delachapelle | 14 décembre 2020
Gael Delachapelle | 14 décembre 2020

Christopher Nolan est revenu récemment sur l'un de ses nombreux projets abandonnés, à savoir un biopic qui n'a pas abouti, à cause de Martin Scorsese.

Chaque réalisateur a ses projets abandonnés que les cinéphiles continuent de fantasmer, certains devenant même avec le temps des films cultes sans même avoir vu le jour. L’exemple le plus connu est évidemment le Dune d'Alejandro Jodorowsky, dont le roman de Frank Herbert est sur le point de connaître "l’adaptation ultime" avec le film de Denis Villeneuve, dont la sortie a été repoussée au 29 septembre 2021. Mais encore récemment, nous évoquions le cas David Fincher, ainsi que ses nombreux projets abandonnés.

Mais dans le genre, le cas Christopher Nolan est tout aussi fascinant. Le cinéaste derrière la trilogie The Dark Knight et Inception a lui aussi des scénarios rangés dans ses tiroirs, quand il ne reprend pas les projets des autres, comme le Batman : Year One de Darren Aronofsky, devenu depuis Batman Begins.

 

PhotoBatman Begins de Nolan, ou Batman : Year One d'Aronofsky ? 

 

Et parmi ses nombreux projets abandonnés, l’un des plus connus est sans aucun doute son biopic inabouti sur le cinéaste et aviateur Howard Hughes, devancé à l’époque par le Aviator de Martin Scorsese, avec son poulain Leonardo DiCaprio dans le rôle-titre. Lorsque Warner Bros. avait proposé au cinéaste de reprendre le Batman d’Aronofsky, Christopher Nolan avait déjà passé un an sur l’écriture de son biopic sur le célèbre magnat, comme il l’a expliqué dans le podcast Happy Sad Confused :

« J’ai travaillé dessus pendant très longtemps et je ne pouvais pas déchiffrer [l’histoire], je ne pouvais pas la déchiffrer, je ne pouvais pas la déchiffrer, et je l’ai finalement déchiffré juste au moment où ils entraient en production sur Aviator. C’est Hollywood, vous savez ? […] C’est délicat parce que je suis passionné par la réinterprétation du personnage, mais après avoir eu un film aussi important [réalisé par] Scorsese et [avec] l’interprétation de DiCaprio, c’est une proposition délicate. Je vais probablement y jeter un œil bientôt et voir s’il me parle encore, mais j’en étais très content quand je l’ai écrit. C’était en quelque sorte la plus amusante – pas la plus amusante - mais la meilleure expérience d’écriture que j’ai eue. […] C’est le seul qui soit prêt à être utilisé. »

 

AviatorMartin Scorsese et Leonardo DiCaprio, sur le tournage d'Aviator 

 

Apparemment, réaliser des projets de longue date rangés dans des tiroirs semble à la mode en ce moment chez les cinéastes. En témoigne la démarche de David Fincher avec Mank, un biopic sur le scénariste de Citizen Kane, écrit par le père du cinéaste, qui aura attendu de longues années avant d’être porté à l’écran chez Netflix. Le prochain projet de Christopher Nolan pourrait-il être ce biopic dont le scénario dort dans un tiroir depuis plusieurs années, le seul étant écrit et prêt à être tourné ?

Ce ne serait pas la première fois que le cinéaste utilise un scénario déjà existant pour l’un de ses films, puisqu’il avait déjà injecté des morceaux de son scénario sur l’histoire d’Howard Hughes dans le scénario de son frère, Jonathan Nolan, pour Interstellar, projet qui devait être initialement réalisé par Steven Spielberg :

« Je suis allé voir Jonah et j’ai dit ‘Je peux prendre ça et l’assembler avec quelques-unes de mes idées’. Il y avait quelques passages que j’avais écrit qui n’étaient pas tout à fait complets pour moi, mais j’avais des morceaux de plein de choses. Je voulais prendre certaines de ces choses et les intégrer à ce que [le scénario de son Interstellar] faisait, et heureusement, il a dit oui. »

 

photo, Matthew McConaugheyCooper (Matthew McConaughey) et son obsession pour l'espace 

 

En y repensant, cela explique en grande partie la personnalité du personnage de Cooper (Matthew McConaughey), un pilote traumatisé par un accident qui le hante dans ses cauchemars, rêvant de retourner dans l’espace, un peu de la même manière qu’un Howard Hughes qui rêverait de retourner dans les airs. On ne peut alors qu’imaginer le personnage purement nolanien qu’aurait été l’aviateur dans la filmographie du réalisateur, rongé par ses obsessions pour l’aviation et le cinéma.

En attendant de découvrir, peut-être un jour, la vision du cinéaste sur l’histoire d’Howard Hughes, on vous invite à jeter un œil sur les autres projets abandonnés de Christopher Nolan, dans notre dossier disponible par ici.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Fox
15/12/2020 à 10:09

Visiblement, Nolan avait pour projet de donner le rôle à Jim Carrey.
Honnêtement, j'aurais été particulièrement curieux de voir ça.

RobinDesBois
14/12/2020 à 18:26

Tiens ça me fait penser qu'il y a une référence explicite à Howard Hugues dans Dark Knight Rises avec une remarque d'un serveur lors de la reception au manoir Wayne sur Bruce Wayne le milliardaire reclus qui pisserait dans des bocaux et qui ne se couperait plus les ongles.

Cépafo
14/12/2020 à 18:11

Nolan aurait été trop lisse et poli.

Bien qu'Aviator ne soit le meilleur Scorsese, le réalisateur des affranchis a quand même, avec Di Caprio mis en scène un Hugues fou ,désenchanté avant de sombrer dans une hécatombe et une spirale infernale.Je doute fort que Nolan aurait eu ''cette folie cinématographique". Le montage scorsesien sait mettre en valeur "les âmes perdues" sur pellicule.

Sauf Si un type comme hedger avait été présent ,peut être que Nolan aurait pu.Mais ça on le saura jamais.

maxleresistant
14/12/2020 à 17:51

si il le fait avec Pattinson dans le rôle. Je signe.

Sigi
14/12/2020 à 16:00

L'antidote à Nolan serait donc Scorsese... Intéressant.

RobinDesBois
14/12/2020 à 15:38

Et c'est tant mieux puisque The Aviator est l'un des meilleurs films du 21ème siècle, l'un des meilleurs Scorsese et le meilleur film de Di Caprio. C'est d'ailleurs le film dans lequel Di Caprio s'est le plus investi (avec Wolf of Wall Street) puisqu'il est aussi producteur du projet et qu'il a bossé des années en amont dessus. J'ai été subjugué par ce film je l'ai vu 3 fois au cinéma et près de 10 fois en DVD. Di Caprio est incroyable en Hugues, tous les seconds rôles sont parfaits, Kate Beckinsale et Cate Blanchett sont presque effrayantes de justesse en Ava Gardner et en Katharine Hepburn et la réal de Martin Scorsese est merveilleuse.

votre commentaire