Nicolas Cage se bastonne dans un parc d'attraction dans le teaser de Willy's Wonderland

La Rédaction | 3 novembre 2020 - MAJ : 03/11/2020 11:43
La Rédaction | 3 novembre 2020 - MAJ : 03/11/2020 11:43

Comme tout être humain normalement constitué, on voue un culte à Nicolas Cage. La prochaine messe s'appelle Willy's Wonderland, et elle fait envie.

La divinité des cinéphiles déviants continue sa carrière non-sensique. Après le très bon The Color Out of Space, Nicolas Cage est revenu à la série B débile avec le prophétique Jiu Jitsu, dont la bande-annonce avait entretenue notre foi comme rarement auparavant. Alors qu'on attend encore avec une impatience palpable sa rencontre avec l'autre maboul de l'écran qu'est Sono Sion, son interpétation de Tiger King ou encore The Unbearable Weight of Massive Talent, où il jouera - bien sûr - son propre rôle, voilà qu'un autre de ses projets à venir se dévoile.

 

photo, Nicolas CageUne bête en Cage

 

Cette prochaine célébration s'intitule Willy's Wonderland, et est réalisée par Kevin Lewis, à qui on doit sept longs-métrages inconnus au bataillon. Cage y jouera un concierge chargé d'un parc d'attraction abandonné. Mais comme le bougre a tendance à attirer les ennuis, il va se faire attaquer par les animatroniques du parc, possédés par des démons bien vénère. C'est tout ce qu'on en sait, et ça nous suffit largement, d'autant plus que le premier teaser disponible ne fait pas non plus dans la dentelle.

 

 

Les quelques images suffisent à nous rendre toutes choses. Un Cage à lunettes, un Cage qui défonce des portes, quelques giclées de sang, des mascottes affamées de tripes, une lubricité assumée et un beau fusil à pompe : que demander de plus pour le salut de nos âmes ? Dans l'ombre du roi, on trouvera aussi Beth Grant (vue dans Donnie Darko et Speed) ou Grant Cramer (à l'affiche des Clowns tueurs venus d'ailleurs, une référence, on l'espère).

Le film devrait sortir en 2021 sur à peu près tous les supports (VOD, salles) au royaume de l'oncle Sam. En France, on espère une accalmie dans la pandémie pour lui laisser l'ouverture du Festival de Cannes. Mais à part ça, rien n'est envisagé.

Tout savoir sur Willy's Wonderland

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Shag on !
03/11/2020 à 18:46

C'est un Dieu, un monstre vivant !

C'est un gros doigt à Hollywood ce mec. Je préfère 1000 fois qu'il fasse 5 films "What the fuck" par an plutôt que virer bourgeoise imbibée comme Johnny Depp dans le mainstream.US.
Ses films sont inventifs, créatifs et ne tolèrent pas la tiédeur. Comme c'est toujours risqué, soit c'est foiré, soit c'est dément. Mais les enchaîner comme çà, c'est unique.

Il est hors-norme, il joue par tous les pores de la peau, c'est un putain d'artiste qui traverse les décennies et il permet à des projets insensés sur le papier d'être montés financièrement.
Hâte du prochain !

alulu
03/11/2020 à 17:29

Je préfère Mandy à The Color Out of Space pour ma part. Un feu d'artifice de "ouferie". Joe, Mom and Dad et Dog Eat Dog aussi. Il y a quelques bons films dans le lot malgré tout

Kyle Reese
03/11/2020 à 13:14

Pour Willy's Wonderland je ne sais pas, mais The Color Out of Space est un très bon film, même si assez malaisant. Mais je suis d'accord avec toi Manu pour qu'il ai plus de projet de grande qualité. En tout cas Cage a toujours la foi, et c'est ce qui importe.

Manu
03/11/2020 à 12:11

Il a tjr pas fini de payer ses dettes Nicolas Cage ? ça serait bien qu'il arrête d'accepter n'importe quoi (6 films rien qu'en 2019) et qu'il tourne enfin dans un bon film.

votre commentaire